Méthodologie de classement des offres du comparateur

Méthodologie de classement des offres du comparateur

Méthodologie de classement des offres du comparateur

Ce document a pour but de décrire la méthodologie utilisée par QuiEstVert pour catégoriser les offres d’électricité en France ainsi que la part de chaque source d’énergie utilisée pour produire l’électricité proposée par les fournisseurs d’électricité. Nous analysons le mix énergétique affiché par les fournisseurs en clarifiant les technologies et origines géographiques. Nous déterminons également les impacts environnementaux associés à chacune des offres  en calculant les émissions de CO2 et la production de déchets nucléaires.

Le mix énergétique des offres d’électricité

Une offre est dite verte si le fournisseur propose une électricité produite avec 100% d’énergies renouvelables. Afin de déterminer légalement l’origine de l’électricité produite, le fournisseur doit utiliser autant de Garanties d’Origine (GO) que de volume d’électricité utilisé par ses clients.

La Garantie d’Origine est un document électronique constituant l’unique preuve légale en Europe de l’origine de l’électricité consommée. Elle est le seul outil de traçabilité de l’électricité de source renouvelable[1].

Si le fournisseur choisit de fournir une offre intégrant des moyens de production dont l’origine énergétique est nucléaire et fossile, l’origine du mix est déterminée par le mix résiduel calculé par Powernext[2].

La classification des offres d’électricité

Nous classons les offres d’électricité en trois catégories.

  • Offres vertes françaises : Ce sont les offres d’électricité verte totalement couvertes par des GO issues des centrales de production d’électricité renouvelable installées en France.
  • Offres vertes européennes : Ce sont les offres d’électricité verte totalement couvertes par des GO issues des centrales de production d’électricité renouvelable installées en Europe.
  • Offres grises :Ce sont des offres pour lesquelles le fournisseur d’électricité n’utilise pas de la GO.

Pour chacune des offres vertes, nous précisons la source et la zone de provenance de la GO :

  • Technologie : hydraulique, photovoltaïque, éolien, biomasse, thermique ou autre renouvelable.
  • Localisation : France ou Europe.

Quant aux offres grises, leurs sources correspondent à celle du mix résiduel. Celui-ci est la part de chaque source (nucléaire, fossile et renouvelable) dans l’électricité lorsque le fournisseur n’utilise pas de GO. Ce mix est calculé chaque année par Powernext, le teneur de registre de GO en France.

Cette classification en 3 types d’offres a été choisie car en raison de la construction d’un réseau européen dense et en raison de l’élaboration d’un marché intérieur européen, le consommateur d’électricité a un impact à l’échelle de l’Europe.

Afin d’agir il peut choisir une offre d’électricité d’un fournisseur qui choisit de tracer l’origine de l’électricité en utilisant des Garanties d’Origine provenant de moyens de production respectant davantage l’environnement et permettant une plus grande indépendance énergétique du pays. Plus l’utilisation de GO est importante, plus les énergies renouvelables peuvent se développer. Une offre d’électricité couverte à 100% par l’utilisation de GO européennes est donc vertueuse. Une offre d’électricité couverte à 100% par l’utilisation de GO françaises est davantage vertueuse pour des raisons économiques. Plus la demande est concentrée sur une catégorie de GO, plus sa valeur permet le développement des énergies renouvelables.

Calcul de l’impact environnemental de chaque offre.

L’impact environnemental est calculé au niveau de l’utilisation directe d’électricité. L’électricité est considérée comme une énergie secondaire car il est nécessaire d’utiliser une énergie qui est convertie en électricité pour être transportée. L’impact environnemental est celui lié à la production d’électricité. Il ne s’agit pas d’une analyse de cycle de vie intégrant notamment la construction et le démantèlement des centrales de production.

A la production, les énergies renouvelables ont généralement un facteur d’émission de CO2 nul. Concernant les offres grises, nous utilisons le facteur d’émissions du mix résiduel calculé par l’AIB (Association of Issuing of Bodies) grâce aux données fournies par EEX.

Offre Facteur d’émission de CO2 en g/kWh. Facteur d’émission de déchet nucléaire en mg/ kWh.
Grise 53,2 2,1
Verte 0 0

La transparence

Un critère essentiel afin de déterminer la qualité environnementale d’une offre d’électricité est la transparence. C’est pour cette raison que QuiEstVert opte pour une méthodologie simple est compréhensive. Voici les axes de notre analyse :

  • Des critères explicables et mesurables : calcul du mix énergétique et de son impact environnemental (CO2, déchets nucléaires).
  • Analyse dissociée de chaque offre d’électricité afin de ne pas porter de jugement de valeur sur l’entité la proposant.
  • Une fiche fournisseur permettant de savoir clairement qui propose l’offre, quel est son engagement environnemental en tant que fournisseur d’électricité, à quel point il est transparence sur sa démarche.
  • Des sources d’informations fiables.

Les données utilisées pour la classification des offres d’électricité

Les données utilisées pour constituer le comparateur proviennent :

  • Du site internet du fournisseur ;
  • Du journal des Energies Renouvelable de Observ’ER « Les offres d’électricité verte »
  • Du médiateur national de l’Energie : https://www.energie-mediateur.fr/
  • De EEX, le teneur du registre de GO en France mandat par l’Etat français : https://www.powernext.com/fr/donnees-du-registre
  • Des réponses au formulaire que nous avons adressé directement aux fournisseurs d’électricité.

Sources :
[1] https://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2009:140:0016:0062:EN:PDF
[2] https://www.powernext.com/fr/press-release/powernext-publie-le-mix-residuel-francais-pour-2018

Vous pouvez aider à faire la transition énergétique en partageant cet article !

Nous sommes l'association de promotion de l'électricité verte.

Alors que la France figure tristement parmi les derniers en Europe à consommer de l’électricité verte avec 7% seulement, des millions de français cherchent à agir en marchant pour le climat ou en luttant contre l'écologie punitive.

Faire le choix de l'électricité verte, c'est décarboner notre air, soutenir une économie pérenne, locale et assurer un futur vivable pour nos enfants.

Notre objectif : faire de la France le 1er pays consommateur d'électricité verte en Europe

1er

Ce que l'on fait

 🧰

On facilite à tous le changement vers une offre d'électricité verte.

Utiliser notre comparateur.

On explique comment l'électricité verte fonctionne vraiment.

Consulter nos dossiers.

🌍

On remet l'électricité au centre des questions environnementales.

Lire notre plaidoyer.

Baromètre 2020 de la consommation d’électricité verte en France

Baromètre 2020 de la consommation d’électricité verte en France

Baromètre 2020 de la consommation d’électricité verte en France

Pour la 2ème année, QuiEstVert dévoile son baromètre de la consommation d’électricité verte en France. Pendant 3 mois, nous avons consulté, compilé et rassemblé les informations publiques fournies par les collectivités et grandes entreprises françaises, afin de recenser celles qui ont choisi de consommer une électricité de source renouvelable. Consommer de l’électricité verte, qu’est-ce que cela veut dire ? Quelle évolution de la consommation en France et en Europe ? Quels impacts en soutenant une consommation volontaire d’électricité verte ?

 

Reprenons les bases : la consommation d’électricité pollue

La production d’électricité est aujourd’hui responsable de 35% des émissions de CO2 en Europe. Un chiffre qui donne à réfléchir, surtout lorsque l’on sait qu’il concerne chacun et chacune d’entre-nous. En effet, un foyer français consomme en moyenne 4,76 MWh d’électricité par an. Cette consommation ne représente pas moins de 253,3kg de CO2 émis et 10g de déchets nucléaires sur la même période. On vous laisse imaginer ce que cela peut donner à l’échelle de tout un pays.

La consommation d'électricité en France et en Europe émet du CO2

👉 Retrouvez le Baromètre 2020

 

Soutenir la consommation volontaire d’électricité verte

61% des Français sont aujourd’hui favorables à la souscription d’une offre d’électricité verte. Bonne nouvelle nous direz-vous, mais voilà : la consommation volontaire d’électricité de source renouvelable souffre aujourd’hui d’un manque de popularité et surtout de compréhension. En effet, en 2018, seulement 7,4% de la consommation d’électricité française était de source renouvelable (soit 35,1 TWh). Notons que la moyenne européenne est de 23%.

Quelle consommation d'électricité verte en europe et en france

👉 Retrouvez le Baromètre 2020

Consommer de l’électricité verte est un réel levier pour la transition énergétique. En effet, en faisant le choix de l’électricité verte, le consommateur affiche sa préférence pour les énergies renouvelables, ce qui incite au développement de celles-ci. Nous en avons récemment eu la preuve concrète, avec la création aux Pays-Bas de grands parcs éoliens en mer financés sans aucune subvention.

 

La consommation d’électricité verte alimente le cercle vertueux généré par le mécanisme de la Garantie d’Origine

En Europe et en France, la Garantie d’Origine est un document électronique et l’unique outil légal qui atteste que l’électricité consommée est bien d’origine renouvelable.

 « La Garantie d’Origine nous permet de choisir ce qui doit alimenter le réseau. En utilisant des Garanties d’Origine, le consommateur exerce une pression économique en faveur de la transition énergétique à l’échelle européenne. » soulignent Ivan DEBAY et Jean-Damien DUMAS, respectivement Président et Directeur opérationnel de l’association QuiEstVert.

L’accroissement de la demande de GO (nous parlons ici des consommateurs finaux), confronte les producteurs d’électricité à une demande en forte hausse. De ce fait, ils seront encouragés à investir dans de nouveaux moyens de production exploitant des énergies renouvelables.

La France ne fait pas encore figure de bon élève dans ce domaine. En effet, elle ne représente aujourd’hui que 5% de la consommation européenne d’électricité verte, quand elle en représente 15% pour la consommation totale d’électricité.

Marché et consommation de l'électricité en europe

👉 Retrouvez le Baromètre 2020

 

En France, la consommation d’électricité verte progresse

Durant nos recherches, nous avons également recensé les grandes entreprises et collectivités du pays. 539 entités qui représentent aujourd’hui une consommation totale annuelle de 188,39 TWh soit environ 40% de la consommation d’électricité en France. Parmi elles, 100 consomment de l’électricité d’origine renouvelable de manière significative et 74 ont atteint 100% de consommation d’électricité verte. Une consommation d’électricité verte cumulée estimée à 10,48 TWh.

Les entreprises qui consomment de l'électricité verte en france

👉 Retrouvez le Baromètre 2020

Les grandes entreprises et groupes ont été répertoriés par chiffre d’affaires.  Les collectivités sont les villes, les intercommunalités et les services de l’État qui souhaitent plus d’électricité verte consommée dans les bâtiments publics, les écoles, musées, parcs, etc. Parmi les grandes villes françaises consommant de l’électricité verte, figurent Paris, Lyon, Lille, Toulouse ou encore Montpellier. La ville de Paris a ainsi réduit ainsi son empreinte carbone de 17 790 tonnes de CO2 et son empreinte nucléaire de 702 kg de déchets nucléaires selon les facteurs d’émissions du réseau français calculé par l’AIB.

top 3 des entreprises et collectivités qui consomment de l'électricité verte

👉 Retrouvez le Baromètre 2020

Qu’il s’agisse des grandes entreprises ou des collectivités, la motivation première des acheteurs d’électricité verte est de répondre aux attentes de leurs parties prenantes qui sont de plus en plus concernées par les enjeux climatiques.

 

Il reste des progrès à accomplir…

Imposer plus de transparence sur le mix énergétique des offres d’électricité. C’est ce que l’association QuiEstVert tente de faire. Notre mission : sensibiliser et informer le grand public et les entreprises sur les avantages des énergies renouvelables et participer à démocratiser l’accès à la consommation volontaire d’électricité verte (hydraulique, solaire, éolienne, biomasse, géothermique). Notre but ultime : faire avancer la transition énergétique en France et en Europe. Nous aidons les consommateurs à trouver l’offre électrique la plus adaptée à leurs besoins et à leurs valeurs avec un comparateur des offres d’électricité en France.

 

👉 Retrouvez le Baromètre 2020 de la consommation d’électricité verte française par ici

👉 Pour retrouver l’infographie du Baromètre 2020 de la consommation d’électricité verte française, c’est par là

 

Vous pouvez aider à faire la transition énergétique en partageant cet article !

Nos dernières publications 📰 

Les offres d'électricité passées au crible

Pour vous aider à trouver le fournisseur et l'offre qui vous correspond, nous avons développé un comparateur d'offres d'électricité basé sur l'origine de l'électricité. Retrouvez toutes les offres disponibles en France triées en 3 catégories : électricité 100% verte française, électricité 100% verte européenne et électricité grise. Ainsi vous pouvez être certain du type d'électricité que vous choisissez !

Nous sommes l'association de promotion de l'électricité verte.

Alors que la France figure tristement parmi les derniers en Europe à consommer de l’électricité verte avec 7% seulement, des millions de français cherchent à agir en marchant pour le climat ou en luttant contre l'écologie punitive.

Faire le choix de l'électricité verte, c'est décarboner notre air, soutenir une économie pérenne, locale et assurer un futur vivable pour nos enfants.

Notre objectif : faire de la France le 1er pays consommateur d'électricité verte en Europe

1er

Ce que l'on fait

 🧰

On facilite à tous le changement vers une offre d'électricité verte.

Utiliser notre comparateur.

On explique comment l'électricité verte fonctionne vraiment.

Consulter nos dossiers.

🌍

On remet l'électricité au centre des questions environnementales.

Lire notre plaidoyer.

Notre méthodologie

Notre méthodologie

Notre méthodologie

Ce document a pour objectif de décrire la méthodologie que nous avons utilisée pour référencer les organisations et calculer les émissions de CO2 et de déchets nucléaires évités par la consommation d’électricité de source renouvelable.

Notons tout d’abord que les entreprises présentent dans cet annuaire sont des entreprises françaises ou non implantées sur le territoire français.

D’où viennent nos données ? 

Les données sur la consommation d’électricité verte des entreprises et collectivités répertoriées ont été constituées à partir des informations publiques. Ces dernières sont disponibles sur :

  • Les rapports annuels des entreprises et collectivités;
  • Les rapports de développement durable des entreprises et collectivités ;
  • Les sites internet des entreprises et collectivités ;
  • Les sites et rapports d’organisations répertoriant des organisations consommatrices d’électricité verte telles que le RE100 et l’IRENA notamment.

 

Comment sont définis les consommateurs verts? 

Sont considérées comme consommatrices d’électricité verte, les entreprises et collectivités qui l’ont déclaré dans un rapport relatif à l’année précédente, ou celles ayant déclaré publiquement que leur consommation d’électricité pour l’année en cours est d’origine renouvelable.

Comment avons-nous calculé le volume de CO2 et de déchets nucléaires évités par la consommation d’électricité verte ?

Le calcul concerne l’utilisation directe d’électricité (énergie secondaire). Selon le GHG Protocol, organisme international responsable de l’élaboration de normes sur le calcul du bilan carbone),  cette composante du bilan carbone est dénommée « scope 2 ». Le calcul consiste à évaluer l’impact lié au fait de tracer l’électricité consommée via un réseau partagé par d’autres consommateurs. Pour ce faire, le consommateur doit utiliser des Garanties d’Origine (GO). En cas d’absence de GO, le facteur d’émission du mix résiduel est pris en compte.

 

La Garantie d’Origine. 

La Garantie d’Origine est un document électronique prouvant que toute ou une partie de l’électricité que nous consommons provient de source renouvelable. L’unité de la GO est le MWh.

Une GO ne peut être utilisée qu’une seule fois et est transférable d’un pays à un autre. La consommation d’électricité verte dans un pays correspond donc à la quantité de GO utilisées dans ce pays.

En référence à la méthode du GHG Protocol, une Garantie d’Origine est égale 0 émission[1] sur le scope 2 c’est-à-dire pour la consommation d’électricité.

 

Le mix résiduel

Lorsqu’une d’électricité n’est pas accompagnée d’une annulation de GO, la part de chaque source présente dans l’offre est appelé le mix résiduel. C’est ce mix qu’un consommateur reçoit lorsqu’il choisit de ne pas tracer sa consommation électrique par des GO soit directement soit via une offre d’électricité verte. Selon les calculs de Powernext, le teneur de registre, le facteur d’émission de CO2 et de déchets nucléaire d’une consommation d’électricité non renouvelable en France contient :

  • 53,2 g par kWh
  • Et 2,10 mg de déchets nucléaires par kWh d’électricité consommée.

mix residuel france

Méthodologie du calcul. 

L’Utilisation des Garanties d’Origines correspondante à la consommation d’électricité correspond à 0 g d’émission de CO2 et 0 émission de déchets nucléaires donc :

CO2 évité = consommation annuelle d’électricité * le facteur d’émission de CO2 du mix résiduel.

Déchet nucléaire évité = consommation annuelle d’électricité * le facteur d’émission de déchet nucléaire du mix résiduel.

 

Exemple de calcul. 

En 2017, L’aéroport de Nice a consommé 45 GWh d’électricité verte soit 45 000 MWh.

Le volume de CO2 évité = 45 * 53,2

          CO2 évité en une année = 2 394 Tonnes

Le volume de déchet nucléaire évité = 45 *2,1

Déchet nucléaire évité en une année = 95 kg

 

Sources

[1] https://origo-renouvelable.com/fr/classement-cdp/

Powernext, « Le mix résiduel français pour 2018», 2018. https://www.powernext.com/sites/default/files/download_center_files/20190724_Powernext_publishes_the_French_residual_mix_for_2018.pdf

Association of Issuing bodies (AIB) « European Residual Mixes,Results of the calculation of Residual Mixes for the calendar year 2018»
https://www.aib-net.org/sites/default/files/assets/facts/residual-mix/2018/AIB_2018_Residual_Mix_Results_v1_1.pdf

Vous pouvez aider à faire la transition énergétique en partageant cet article !

Nous sommes l'association de promotion de l'électricité verte.

Alors que la France figure tristement parmi les derniers en Europe à consommer de l’électricité verte avec 7% seulement, des millions de français cherchent à agir en marchant pour le climat ou en luttant contre l'écologie punitive.

Faire le choix de l'électricité verte, c'est décarboner notre air, soutenir une économie pérenne, locale et assurer un futur vivable pour nos enfants.

Notre objectif : faire de la France le 1er pays consommateur d'électricité verte en Europe

1er

Ce que l’on fait

On facilite le changement vers une offre verte.

Utiliser notre comparateur.

On décortique l’actualité énergétique qui compte.

Voir l’actualité décryptée

On fait des dossiers sur l’écosystème énergétique.

Voir nos dossiers

On recense les acteurs qui se mettent au vert.

Consulter notre annuaire.

On fait une curation de l’actualité importante.

Voir notre Twitter

On interviewe les personnes qui font bouger les choses.

Lire nos interviews.

Rapport : Où se cachent les consommateurs d’électricité verte ?

Rapport : Où se cachent les consommateurs d’électricité verte ?

Rapport : Où se cachent les consommateurs d’électricité verte ?

Le développement des énergies renouvelables constitue un enjeu fort dans un contexte de demande croissante d’énergie. La France a ainsi décidé pour 2030 d’augmenter la part des énergies renouvelables dans sa consommation brute à 32%. Mais quels sont les acteurs concernés et ont-ils toutes les clefs en main pour y parvenir QuiEstVert a amassé, étudié et analysé les données publiques sur la consommation d’électricité de 805 organismes composés d’entreprises et de collectivités de toutes tailles et livre son analyse du marché dans son rapport 2018 « Où se cachent les consommateurs d’électricité verte ? ». 

La France au ban de l’Europe

En 2017, pendant qu’au niveau européen la consommation volontaire d’électricité verte atteignait 20% de la consommation totale d’électricité, elle n’était que de 6,1% en France.  Pourtant lme année, celle-ci a exporté près de 7,2 TWh nette d’électricité verte sous forme de Garanties dOrigine, ce qui impacte d’autant plus le poids de son empreinte carbone. En effet, une exportation d’une Garanties d’Origine est compensée par une émission de 503kg de CO2, tandis qu’utilisée sur place, elle représente 0kg de CO2 et de déchet nucléaire ! Cette faible intégration des offres vertes peut facilement s’expliquer par le manque de transparence et de vulgarisation auprès des consommateurs.

La situation n’est pourtant pas si sombre. L’étude liste 134 entreprises françaises ayant passé le cap de l’électricité verte, par volonté de réduire leurs impacts environnementaux, de s’aligner sur la position de leurs clients BtoB ou encore d’améliorer leur image auprès du grand public.

Les collectivités commencent à s’engager

Les collectivités et administrations ne sont pas en reste. Plusieurs villes communiquent désormais sur leur choix de privilégier une électricité verte pour alimenter certains lieux publics. C’est le cas de la Ville de Paris qui a fait le choix de trois fournisseurs d’électricité verte lors de son dernier appel d’offre (Plüm Energie, Enercoop et Hydroption) et est désormais 100% verte. 

Les difficultés rencontrées à obtenir une information claire et précise lors de la réalisation de cette étude souligne néanmoins un problème majeur selon Jean-Damien, Directeur Général de QuiEstVert. Selon lui, « la démarche de consommation d’électricité verte en France reste très peu valorisée, alors qu’elle devrait être promue afin d’encourager ceux qui s’y sont engagés et ceux qui hésitent encore ! »

ou se cachent les consommateurs d'électricité verte

Vous pouvez aider à faire la transition énergétique en partageant cet article !

Nous sommes l'association de promotion de l'électricité verte.

Alors que la France figure tristement parmi les derniers en Europe à consommer de l’électricité verte avec 7% seulement, des millions de français cherchent à agir en marchant pour le climat ou en luttant contre l'écologie punitive.

Faire le choix de l'électricité verte, c'est décarboner notre air, soutenir une économie pérenne, locale et assurer un futur vivable pour nos enfants.

Notre objectif : faire de la France le 1er pays consommateur d'électricité verte en Europe

1er

Ce que l’on fait

On facilite le changement vers une offre verte.

Utiliser notre comparateur.

On décortique l’actualité énergétique qui compte.

Voir l’actualité décryptée

On fait des dossiers sur l’écosystème énergétique.

Voir nos dossiers

On recense les acteurs qui se mettent au vert.

Consulter notre annuaire.

On fait une curation de l’actualité importante.

Voir notre Twitter

On interviewe les personnes qui font bouger les choses.

Lire nos interviews.