Baromètre 2022 de la consommation d’électricité verte en France

par | Oct 18, 2022 | Electricité Verte, Rapports

L’édition de notre baromètre 2022 de la consommation d’électricité verte est en ligne ! À l’heure où la situation climatique est plus que critique et où le contexte géopolitique instable, les énergies renouvelables sont une solution viable pour répondre à nos besoins en électricité.

Cette année encore, nous faisons le point faire sur la consommation volontaire d’électricité d’origine renouvelable en France et en Europe. Nous avons recensé, compilé et analysé de nombreux rapports afin de porter un regard sur la consommation des grandes entreprises et collectivités françaises. Ces grands consommateurs peuvent avoir un poids dans la transition énergétique s’ils décidaient de s’engager à consommer une électricité 100% d’origine renouvelable. Nous vous en résumons les grandes lignes dans cet article.

[L’édition du Baromètre 2023 est publiée !]

👇 Découvrir le baromètre 2023 complet 👇

Couverture du baromètre 2023 de quiestvert

 

Un contexte économique et géopolitique qui impacte le marché de l’électricité

Le marché tel qu’il se présente a récemment été marqué par deux temps forts qui ont impacté de manière exceptionnelle le prix de l’électricité.

  • Fin 2021, la reprise économique post COVID-19 et un hiver plus long et froid que la normale, ont créé une forte demande en énergie. Le prix du gaz augmente.
  • Début 2022, la guerre en Ukraine et les sanctions mises en place par l’OTAN à l’encontre de la Russie (qui représente 1/3 des importations de gaz en Europe) ont débouché sur une limitation de l’approvisionnement en gaz au sein des pays de l’UE.

Face à l’envolée du prix du gaz et aux problématiques d’approvisionnement, les pays européens se tournent vers une solution rapide et facilement actionnable pour répondre à la demande en électricité : le charbon. Problème, parmi les énergies fossiles – fortement émettrices de CO2 pour produire de l’électricité – le charbon est celle qui affiche les émissions les plus élevées avec 1060 gCO2/kWh produit. C’est 75 fois plus que l’éolien (14,1 gCO2/kWh).

Les conséquences ne se sont pas faites attendre. En Europe, l’utilisation du charbon a augmenté de 11,5% sur la seule année 2021. Cela a porté la baisse générale observée depuis 2019 à seulement 3%, alors qu’elle se maintenait à 29% sur les deux années précédentes. Rappelons qu’en 2019, la production d’électricité représentait à elle seule 31% des émissions de CO2 en Europe… Un pourcentage élevé, majoritairement dû à l’utilisation de gaz et de charbon.

Les énergies renouvelables comme rempart face au fossile

Certes, le contexte économique et géopolitique soit venu obscurcir le tableau. Rappelons toutefois qu’en 2021 en Europe, les EnR représentaient 37% du mix de production électrique, à égal pourcentage avec les énergies fossiles. Le nucléaire fermait quant à lui la marche avec 26%. L’éolien et le solaire ont participé pour beaucoup à cette montée en puissance, en atteignant un nouveau record de production de 547 TWh produits et battant pour la première fois la production du gaz (524 TWh).

Production d’électricité par source d’énergie en Europe

production d'électricité par source d'énergie en Europe

Sources : EMBER

Malgré la situation économique, les énergies renouvelables ont largement gagné en compétitivité ces dernières années. En effet, alors qu’elles étaient déjà moins coûteuses que les énergies fossiles avant la crise du gaz, les EnR sont devenues largement plus rentables et ce, malgré l’augmentation du prix des matières premières qui fait grimper leur coût de production. En plus de constituer une réelle réponse aux problématiques d’indépendance et de transition énergétique, elles s’imposent ainsi comme les technologies les moins coûteuses produire de l’électricité.

La consommation volontaire d’électricité verte en Europe progresse

Dans ce Baromètre 2022, nous portons également un œil sur la situation de l’Europe en matière de consommation volontaire d’électricité d’origine renouvelable.

En 2021, la moyenne de consommation volontaire d’électricité verte en Europe s’élevait à 30,2% (contre 26% en 2020). Ventilé par pays, ce atteint des sommets, à l’image de la Lituanie, première du classement (93,3%). On notera également que la France, avec 12,6% de consommation volontaire, se situe encore loin derrière les premiers du classement et la moyenne européenne.

Part de la consommation volontaire d’électricité verte par pays, 2021

Consommation électricité verte pays européens

Sources : AIB

Depuis la création de la Garantie d’Origine (voici un article détaillé), la demande d’électricité renouvelable augmente année après année (cf. graphique ci-dessous).

Évolution de l’utilisation de Garanties d’Origine en Europe, de 2009 à 2022

évolution consommation verte Europe

Sources : Grexel, AIB – Utilisation de GO au cours d’une année en Europe en TWh ; estimation pour 2022

Dans le Baromètre, nous revenons également sur le rôle clé que joue la Garantie d’Origine dans la transition énergétique :

  • Financer le développement de moyens de production propres : en utilisant des GO, le consommateur finance la maintenance et le déploiement de moyens de production exploitant les énergies renouvelables. Plus la part d’utilisation volontaire d’électricité verte est importante, plus la GO prend de la valeur. Cela crée un signal d’investissement fort pour les producteurs d’électricité.
  • Exercer une pression économique en faveur de la transition énergétique à l’échelle européenne en faisant le choix d’utiliser de l’électricité de sources renouvelables.
  • Contribuer à l’engouement d’autres acteurs pour la démarche de consommation d’électricité renouvelable affichant sa préférence pour les énergies propres.

Le cercle vertueux créé par la consommation volontaire d’électricité verte est déjà une réalité dans certains pays d’Europe, à l’image des Pays-Bas. Nous en parlons plus en détail dans notre article « Financer les énergies renouvelables sans subvention ».

Quelle situation de la consommation volontaire d’électricité verte en France ?

Et côté français, que se passe-t-il ?

Nous l’avons vu, il existe un écart considérable entre la consommation d’électricité verte en France et celle d’autres pays membres de l’UE. En effet, notre taux de consommation volontaire en 2021 était de 12,6%, quand la moyenne européenne s’élevait à 30,2%. Toutefois, la France augmente de façon régulière, année après année, son volume de GO utilisées. Cela témoigne d’une réelle démarche en faveur de la consommation d’électricité d’origine renouvelable.

Évolution de l’utilisation de Garanties d’Origine en France, de 2012 à 2022

évolution consommation verte france

Sources : EEX – Utilisation des GO au cours d’une année en Europe exprimée en TWh ; estimation pour 2022

Dans le rapport, nous avons souligné que l’un des points noirs de notre pays à l’heure actuelle, c’est le fait que nous produisons plus d’électricité verte que nous en consommons. La demande intérieure d’électricité verte telle qu’elle est aujourd’hui n’est pas suffisamment importante pour couvrir l’ensemble des GO produites sur notre sol. Cela crée un phénomène d’exportation de GO (36,96 TWh nets exportés en 2021), qui satisfait la demande de consommateurs d’autres pays européens, qui n’ont donc pas besoin d’investir dans de nouveaux moyens de production. De ce fait, une consommation volontaire et massive d’électricité verte en France aurait un impact significatif sur la transition énergétique européenne.

Qui sont les grands consommateurs d’électricité verte en France ?

Après trois mois de recherches et d’analyse, notre équipe de recherche a recensé 537 grandes entreprises et collectivités publiques qui consomment de l’électricité sur le sol français. Celles-ci affichent une consommation annuelle totale de 116,81 TWh, soit environ 25% de la consommation d’électricité totale en France. Ces entités ont été regroupées en 4 secteurs d’activité :

  • L’industrie : pour la production de biens et de services associés ;
  • La grande distribution : pour la vente de gros et de détail pour tous types de marchandises ;
  • Les services : pour le secteur tertiaire ;
  • Les collectivités territoriales : soit les grandes villes, les départements et les régions de France.

Parmi les entités étudiées, 150 utilisent de l’électricité d’origine renouvelable (soit 12 de plus que la dernière édition de ce baromètre) pour une consommation de 21,43 TWh, soit 36,08% de la consommation volontaire d’électricité verte en France en 2021 (qui était de 68,51 TWh). Parmi ces consommateurs verts, 75 d’entre eux affichent un taux de 100% de consommation d’électricité verte.

Part des entités consommatrices d’électricité verte, par secteur d’activité étudié

Consommation verte des entreprises en france par domaine d'activité

Source : Baromètre 2022 de QuiEstVert

Retrouvez la liste complète des entreprises qui se sont engagées
dans la consommation d’électricité verte dans notre annuaire.
📄

 

Ce que l’on retient de ce baromètre 2022

En conclusion de ce rapport, nous tenons – comme dans chaque édition – à adresser un appel général, destiné à éveiller les consciences. En cette période de crise énergétique et de crise environnementale, il ne fait aucun doute que le renouvelable est un rempart indispensable contre la dépendance énergétique et le dérèglement climatique. Afin de rendre ces énergies acceptables par les populations et économiquement compétitives, il faut de réels efforts d’incitation et de pédagogie.

Bien que la plupart des entreprises communiquent sur leurs engagements en faveur d’une transition environnementale globale, elles restent encore très discrètes sur les actions propres à leur consommation électrique (volumes consommés, mix de consommation, etc.). Pour encourager une telle démarche, il faut que l’État envoie des signaux forts à son économie et non pas qu’il la ralentisse. Plus globalement, une vraie évolution du cadre règlementaire doit être menée afin que ce dernier devienne plus incitatif. Enfin, nous considérons que l’État français a également un devoir d’exemplarité et pourrait tout à fait devenir le premier consommateur d’électricité d’origine renouvelable en couvrant l’ensemble de ses bâtiments publics. Certains gouvernements européens l’ont déjà fait.

La France constitue un potentiel de consommation encore insuffisamment exploité à ce jour !

 

👇 Découvrir aussi l’infographie du baromètre 2022👇

Baromètre 2022 infographie

Vous pouvez aussi participer à la transition énergétique en partageant cet article !

[et_social_share]

Nos dernières publications 📰 

Nous sommes l'association de promotion de l'électricité verte.

Alors que la France figure tristement parmi les derniers en Europe à consommer de l’électricité verte avec 14,17% seulement en 2022, des millions de français cherchent à agir en marchant pour le climat ou en luttant contre l'écologie punitive.

Faire le choix de l'électricité verte, c'est lutter contre le dérèglement climatique, soutenir une économie pérenne, locale et assurer un futur vivable pour nos enfants.

Notre objectif : faire de la France le 1er pays consommateur d'électricité verte en Europe

1er

Ce que l'on fait 💪

 💡

Accompagnement au passage à l'électricité verte

On explique au grand public et aux professionnels comment passer à l'électricité verte.

Utiliser notre comparateur

Consulter notre annuaire

🔎

Pédagogie
et transparence

On propose un large panel de contenus, accessibles ou techniques, sur l’électricité et les énergies renouvelables.

Consulter nos publications

💬

Influence
et lobby

QuiEstVert est le porte-parole de ses membres, veille et réagit aux actualités du marché de l'électricité verte.

Voir nos actions de lobby

Ça vous a plu ?

Partagez cet article avec vos proches !