Aurélien Barbier de Green Access : le développement du renouvelable passera par l’éolien et le solaire

par | Jan 6, 2022 | Interviews

QuiEstVert donne la parole à ses membres !

Aurélien Barbier, Responsable Valorisation Energétique chez Green-Access, a pris le temps de répondre à notre questions et nous donne sa vision de la transition énergétique et du mix électrique européen.

Depuis plus de 15 ans, Green-Access assure la promotion de l’électricité d’origine renouvelable et se consacre à la commercialisation de Garanties d’Origine.

💡 Pour en savoir plus sur Green-Access

Quelle place de la transition énergétique occupe-t-elle au sein de la lutte contre le réchauffement climatique ?

La transition énergétique occupe une place prépondérante au sein de la lutte contre réchauffement climatique.

Elle se décline à la fois dans la modification de nos moyens de  production mais aussi de nos usages. Il faut travailler sur la baisse de notre consommation d’énergie d’un côté (= consommation), mais aussi sur la baisse des émissions de gaz à effet de serre (= production).

  • En matière de production, la transition énergétique est centrale, du fait qu’il est nécessaire de basculer du fossile vers le renouvelable.
  • Pour ce qui est de la consommation, il y a beaucoup d’actions possibles, notamment l’isolation des bâtiments et l’ajustement de nos habitudes de consommation.

Quel est votre avis sur la situation de la France par rapport à la transition énergétique ?

En France on oppose souvent les énergies renouvelables au nucléaire, mais le débat n’est absolument pas là.

Certes, le nucléaire a ses avantages et ses inconvénients, mais pour les centrales déjà construites on peut considérer qu’il n’émet presque pas de CO2. D’un autre côté, il y a un réel essor des énergies renouvelables, ce qui est très bien, mais je dirais quand même qu’il nous faut une réelle montée en compétences en termes d’industrialisation de la filière en France.

« En France on oppose souvent les énergies renouvelables au nucléaire, mais le débat n’est absolument pas là. »

Oui, il faut que l’on augmente notre production via les énergies renouvelables afin de faire disparaitre complètement la production d’origine fossile, mais je ne pense pas que l’enjeu de la transition énergétique pour la France soit sur la production. Le développement massif des énergies renouvelables est avant tout un enjeu stratégique, de souveraineté et de croissance industrielle. Nous devons disposer d’une industrie nous permettant de construire nos propres éoliennes et panneaux photovoltaïques. 

Concrètement en France, la transition énergétique passera par une augmentation de l’efficacité énergétique et  une électrification des usages, notamment dans l’industrie et le transport. Chez le résidentiel, cela revient à diminuer les émissions et utiliser davantage de chaleur renouvelable.

En clair, chez nous il n’y a pas vraiment de sujet lié à la production en matière d’émissions de CO2. D’ailleurs, les émissions de CO2 par personne sont loin d’être les plus élevées en Europe… Mais il n’en demeure pas moins qu’il reste encore beaucoup à faire.

Que faudrait-il faire, selon vous, pour que l’Europe en finisse avec les énergies fossiles ?

Certains de nos amis européens affichent des bilans carbone catastrophiques parce qu’ils ont fait une croix sur le nucléaire. De fait, ils ne vont pas faire marche arrière et sont donc obligés de miser sur le développement du renouvelable.

En principe ils ont comme nous déjà développé leur potentiel hydraulique en l’exploitant avec des grands barrages (bien que je n’aie pas les chiffres exacts). Cependant, sur ce point précis, il y a encore un potentiel inexploité – à l’image de la France – avec les centrales de petites puissances et la rénovation de centrales existantes avec des augmentations de puissance. Malheureusement en raison des nombreuses barrières administratives cela est difficile à mettre en place.

« […] Le développement massif des énergies renouvelables (EnR) passera par l’éolien et le solaire... »

Au-delà de l’hydraulique, le développement massif des énergies renouvelables (EnR) passera par l’éolien et le solaire pour la production électrique, mais aussi par les batteries et l’hydrogène en matière de stockage. Tout cela compilé me semble être un bon moyen de décarboner notre mix électrique.

D’ailleurs, il y a peu de temps, j’écoutais la remarque d’un expert sur le sujet qui m’a semblé très juste et intéressante. On parle souvent de l’intermittence de la production, mais nous ne nous posons jamais la question de l’intermittence de la consommation… Sommes-nous capables de diminuer nos besoins en fonction de la variation des moyens de production ? La réponse est non, parce que nous considérons souvent qu’il nous faut tout de suite…

Qu’est-ce que peut faire un consommateur français qui veut agir pour la transition énergétique ?

Il y a d’un côté tous les gestes que l’on connaît pour limiter les émissions de CO2 et la pollution : le tri des déchets, le recyclage, tout ce qui va être lié à notre alimentation (= manger local et de saison). Nous pouvons aussi citer toutes les actions pour optimiser nos moyens de déplacement, même si elles ne sont pas toujours évidentes à mettre en place : moins de déplacements, favorisation du co-voiturage, achat de voitures qui consomment moins…

De l’autre côté, je pense aussi qu’il y a un réel enjeu sur l’éducation des jeunes générations, d’abord il faut leur montrer l’exemple, mais aussi sensibiliser les dirigeants de demain.

A votre avis, les consommateurs sont-ils suffisamment informés sur les moyens d’action qui existent, et notamment la Garantie d’Origine ?

Clairement non. Nous en avons d’ailleurs eu l’exemple récemment avec le rapport sur Total et ELF. On voit que les lobby industriels œuvrent pour faire en sorte que les gens ne soient pas suffisamment informés. Ce sont ces acteurs qui créent une confusion et une réelle incompréhension du marché.

Nous pouvons également citer l’exemple du pétrole : les gens ne se rendent pas compte à quel point le pétrole est présent dans leur vie. Pourtant, tout ce qui nous entoure a été produit avec un dérivé de pétrole. On remarque qu’un  travail de sensibilisation sur l’origine de ce que nous consommons a déjà commencé (notamment dans l’alimentation), mais il y a encore beaucoup à faire.

Pour nous recentrer sur l’électricité, je pense qu’il y aurait une vraie prise de conscience en passant à un full disclosure à la consommation : le jour où les fournisseurs d’électricité seront obligés d’afficher l’origine de leur électricité – via des Garanties d’Origine (GO) – beaucoup de consommateurs se tourneront vers l’électricité d’origine renouvelable.

Par quelles actions Green-Access s’engage-t-elle dans la transition énergétique ?

Avant toute chose, Green-Access est une filiale du groupe UNITe, producteur d’électricité 100% renouvelable. Nous développons des projets et construisons des installations pour les exploiter et les financer via la vente d’électricité.

Green-Access, qui a 15 ans d’existence, commercialise de la Garantie d’Origine. Nous avons deux missions :

  • Convaincre les consommateurs d’électricité de passer à une consommation volontaire d’électricité d’origine renouvelable via les GO ;
  • Accompagner les producteurs d’hydroélectricité dans la gestion de leur production électrique. Nous effectuons tout un travail pédagogique auprès d’eux, notamment dans la valorisation de leurs actifs en sortie d’obligation d’achat (OA), en leur expliquant le marché, en les poussant à faire des PPA pour une livraison directe aux consommateurs… En bref nous les préparons à leur fin de contrat d’OA et les dirigeons vers la meilleure solution économique pour la suite.

Comme chacun le sait, un prix de la GO qui augmente permet de financer les producteurs et de les aider à se développer.

Pour remplir ses missions Green-Access fait partie de la commission de France Hydro Électricité, nous sommes aussi membre de QuiEstVert et du Syndicats des Énergie Renouvelables pour avoir de l’influence.

Y a-t-il des évolutions, de nouveaux produits ou services à venir chez Green-Access dans les prochains mois / années à venir ?

Récemment nous avons développé une nouvelle offre d’accompagnement auprès des producteur qui sortent d’OA : nous leur proposons une analyse économique et technique de leur production. Sur ce projet, nous travaillons en collaboration avec une entreprise de conseil pour établir des business plan (investissements, coûts, aide au démarchage auprès des banques…).

Récemment, nous avons également mis en place des moyens de prospection et de communication pour dynamiser notre commercialisation de GO.

Enfin, côté UNITe, nous tâchons de diversifier nos canaux de vente d’électricité et de sécuriser l’activité, notamment via de la production d’hydrogène et de moyens stockage, car c’est un marché qui est en train de s’ouvrir.

Le mot de la fin ?

C’est un réel plaisir de travailler dans le domaine qu’est celui des énergies renouvelables, parce que c’est un sujet qui personnellement me tient à coeur. Je pense que c’est le cas pour de nombreux acteurs, du secteur et c’est ce qui nous permettra de faire avancer les choses.

Certes, il y a encore beaucoup de travail à accomplir, mais cela bouge dans le bon sens… Il ne faut juste pas perdre de vue que nous devons réagir vite !

 

Retrouvez les interviews des autres membres de QuiEstVert :
▪️ Rodolphe Schennen  – Managing Director chez Commerg
▪️ José Caballero – Directeur Général Adjoint chez Mint
▪️ Julien Tchernia – PDG et fondateur chez ekWateur
▪️ Antoine Garcier – Directeur Général chez ENERGIE D’ICI
▪️ Albert Codinach – CEO de Planète Oui
▪️ Dania Piccioli – Directrice Marketing et Communication chez Nvalue
▪️ Ivan Debay – CEO chez Origo

Vous pouvez aussi participer à la transition énergétique en partageant cet article !

Nos dernières publications 📰 

Les offres d'électricité passées au crible

Pour vous aider à trouver le fournisseur et l'offre qui vous correspond, nous avons développé un comparateur d'offres d'électricité basé sur l'origine de l'électricité. Retrouvez toutes les offres disponibles en France triées en 3 catégories : électricité 100% verte française, électricité 100% verte européenne et électricité grise. Ainsi vous pouvez être certain du type d'électricité que vous choisissez !

Nous sommes l'association de promotion de l'électricité verte.

Alors que la France figure tristement parmi les derniers en Europe à consommer de l’électricité verte avec 13% seulement, des millions de français cherchent à agir en marchant pour le climat ou en luttant contre l'écologie punitive.

Faire le choix de l'électricité verte, c'est décarboner notre air, soutenir une économie pérenne, locale et assurer un futur vivable pour nos enfants.

Logo de QuiEstVert noir et vert

Notre objectif : faire de la France le 1er pays consommateur d'électricité verte en Europe

1er

Ce que l'on fait 💪

 💡

Accompagnement au passage à l'électricité verte

On explique au grand public et aux professionnels comment passer à l'électricité verte.

Utiliser notre comparateur

Consulter notre annuaire

🔎

Pédagogie
et transparence

On propose un large panel de contenus, accessibles ou techniques, sur l’électricité et les énergies renouvelables.

Consulter nos publications

💬

Influence
et lobby

QuiEstVert est le porte-parole de ses membres, veille et réagit aux actualités du marché de l'électricité verte.

Voir nos actions de lobby

Ça vous a plu ?

Partagez cet article avec vos proches !