Quelle consommation volontaire d’électricité verte ?

par | Juil 6, 2021 | Actualités

Mise à jour le 02 juillet 2021

Les chiffres de la consommation volontaire d’électricité verte en Europe, par l’Association of Issuing Bodies (AIB) sont enfin tombés, et ça fait plaisir ! Rappelez-vous, l’année dernière nous vous dévoilions les chiffres clés (2019) de leur rapport : 10,9% de consommation volontaire d’électricité verte en France et 26% pour la moyenne européenne.

Qu’en est-il de cette année ? Les chiffres ont-ils progressé ou a-t-on fait du sur place ? On vous dévoile tout (oui, on est super excités !).

Dans cet article, nous revenons sur les grands points à retenir de la consommation volontaire d’électricité verte en France :

 

Consommation volontaire d’électricité verte en France : quelle évolution ?

Ne faisons pas durer le suspens plus longtemps : la consommation volontaire d’électricité verte en France a bel et bien augmenté l’année dernière ! Et ça c’est une vraie bonne nouvelle. Elle est en effet passé de 10,9% en 2019 à 12,9% en 2020.

Certes, nous en sommes encore loin de la moyenne européenne, qui elle aussi a augmenté par rapport à l’année précédente, passant de 26% à 27,8%. Mais l’évolution à la hausse est là, et comme mentionné dans notre article l’année dernière, la tendance devrait se maintenir sur les prochaines années.

On notera que ces chiffres à la hausse relèvent essentiellement d’une conscience générale du caractère polluant de la production d’électricité et du rôle majeur que jouent les énergies renouvelables dans la transition énergétique.

👉 Notons que 70% des Français sont favorables à la consommation d’électricité verte, ce qui représente un réel potentiel ! Encore plus de chiffres dans notre Baromètre 2021 de la consommation d’électricité verte en France.

Evolution du taux de consommation volontaire d’électricité verte en France

Evolution de la consommation d'électricité verte en France

Par ailleurs, si l’on se penche sur la consommation volontaire d’électricité verte par technologie, on recense la répartition suivante : 82% d’hydraulique, 11% d’éolien, 2% de solaire et de géothermie et 5% de biomasse.

Répartition de la consommation volontaire d’électricité verte en France par technologie

Répartition de la consommation d'électricité verte par technologies

La France compte aujourd’hui plus de 2 500 centrales hydroélectriques pour une puissance installée de 25 557 MW.

 

Et nos amis européens, ils en sont où ?

Là aussi la tendance est encourageante ! Comme évoqué plus haut, la consommation volontaire d’électricité verte moyenne en Europe a augmenté de 2 points – atteignant les 27,8%, entre 2019 et 2020. On notera aussi que la France figure toujours en fin de peloton, mais surtout que l’évolution reste très timide par rapport à certains de nos voisins… Notons cependant que parmi les 32 pays mentionnés dans le graphique ci-dessous, 26 d’entre eux ont vu leur consommation volontaire d’électricité verte augmenter entre les deux années.

Evolution de la consommation volontaire d’électricité verte par pays européens (2020)

consommation d'électricité verte en Europe

Taux de consommation volontaire d’électricité verte par pays européen (2020)

Taux de consommation volontaire d’électricité verte en Europe en 2019

Dans le top 5 des meilleurs élèves, on retrouve l’Irlande, le Luxembourg, l’Autriche, la Suède et la Suisse. Mention spéciale à l’Irlande qui, à ce jour, se rapproche de très TRÈS près du sans faute, avec une consommation volontaire d’électricité verte s’élevant à 99,30% !

 

La consommation volontaire d’électricité verte reste un enjeu majeur pour la transition énergétique

Ce rapport et ces chiffres nous sont précieux puisqu’ils nous permettent d’avoir un oeil sur l’évolution de la consommation volontaire d’électricité verte : on constate les efforts certes, mais on se rend aussi compte du travail qu’il reste encore à accomplir ! Nous sommes encore trop peu à avoir conscience du cercle vertueux qu’engendre la consommation volontaire d’électricité d’origine renouvelable. Rappelons qu’une demande croissante d’électricité verte incite les producteurs d’électricité à investir davantage ou développer de nouveaux moyens de production pour répondre à cette demande. Mathématiquement, cela augmente la part des énergies renouvelables dans notre mix énergétique, au détriment des énergies fossiles (coucou le charbon).

Le choix de consommation volontaire d’électricité verte est de ce fait, un moyen de faire bouger les choses à notre échelle de consommateurs finaux.

👉 ↗️ de demande d’électricité verte = ↗️ de financements pour les producteurs = ↗️ d’investissements pour le maintien des infrastructures existantes et surtout le développement de nouvelles.

 

Vous pouvez aussi participer à la transition énergétique en partageant cet article !

Nos dernières publications 📰 

Les offres d'électricité passées au crible

Pour vous aider à trouver le fournisseur et l'offre qui vous correspond, nous avons développé un comparateur d'offres d'électricité basé sur l'origine de l'électricité. Retrouvez toutes les offres disponibles en France triées en 3 catégories : électricité 100% verte française, électricité 100% verte européenne et électricité grise. Ainsi vous pouvez être certain du type d'électricité que vous choisissez !

Nous sommes l'association de promotion de l'électricité verte.

Alors que la France figure tristement parmi les derniers en Europe à consommer de l’électricité verte avec 13% seulement, des millions de français cherchent à agir en marchant pour le climat ou en luttant contre l'écologie punitive.

Faire le choix de l'électricité verte, c'est décarboner notre air, soutenir une économie pérenne, locale et assurer un futur vivable pour nos enfants.

Notre objectif : faire de la France le 1er pays consommateur d'électricité verte en Europe

1er

Ce que l'on fait

 🧰

On facilite à tous le changement vers une offre d'électricité verte.

Utiliser notre comparateur.

On explique comment l'électricité verte fonctionne vraiment.

Consulter nos dossiers.

🌍

On remet l'électricité au centre des questions environnementales.

Lire notre plaidoyer.

Ça vous a plu ?

Partagez cet article avec vos proches !