Cuisiner durable (et gourmand) pour Noël, c’est possible !

par | Déc 17, 2019 | Lifestyle

A l’approche des fêtes de fin d’année et des festins gargantuesques qui nous attendent, nous nous sommes demandé comment cuisiner durable. Alors oui, il existe bien entendu des gestes incontournables comme le choix de produits de saison, bios et locaux, le tri de nos déchets, ou encore la limitation du gaspillage. Mais cette année, c’est vous qui recevez et vos dépenses énergétiques vont en prendre un sacré coup… Comment les réduire lorsque vous serez derrière les fourneaux ? Pour vous, voici quelques conseils pour cuisiner durable (et économique !) pendant les fêtes… Et croyez-nous, cela ne sacrifiera pas le goût !

 

En France, selon l’ADEMEl’alimentation serait à l’origine de 25% des émissions gaz à effets de serre. A titre de comparaison, c’est un taux aussi important que celui du transport et du logement. Mais concrètement, qu’est-ce que cela représente ? Illustration : un repas composé d’une entrée, d’un plat et d’un dessert émettrait environ 2,5 kg de CO2 [1]. Oui, vous avez bien lu. Attention : ces émissions dépendent évidemment de certains facteurs comme le choix du produit, sa provenance ou encore les équipements utilisés pour préparer le repas. Et justement, en parlant d’équipements, voici comment limiter sa consommation énergétique (et sa facture) tout en demeurant le roi/la reine des fourneaux…

Cuisiner émet du CO2

 

Cuisiner durable, ça commence par la préparation !

Premièrement, la décongélation des aliments. Au lieu de les sortir à la dernière minute et de passer le tout au micro-ondes, pensez à sortir vos aliments du congélateur dès la veille au soir (ou le matin pour le soir). Placez-les au réfrigérateur et sortez-les au moment de cuisiner. Cela vous évitera d’utiliser un appareil, donc de l’énergie… Dans le même esprit, si vous souhaitez réchauffer un produit, privilégiez le micro-ondes plutôt que le four traditionnel. En effet, le micro-ondes sera moins énergivore (même s’il faut veiller à ne pas trop en abuser…).

Autre conseil si vous êtes amené à faire bouillir de l’eau (et nous savons tous que c’est long, très long). Si vous avez une bouilloire à disposition, servez-vous-en ! Largement plus efficace que les plaques de cuisson, elle vous permettra de réaliser entre 40 et 70% d’économies d’énergie. Et ça, c’est chouette !

 

La cuisson, cruciale lorsque l’on veut cuisiner durable

Bon, elle en est où cette dinde aux marrons (ben oui, c’est Noël tout de même …) ?

On commence par préparer l’accompagnement, que vous devrez faire cuire pendant un certain temps à la poêle. Première règle incontournable : on couvre les casseroles et les poêles pendant que ça mijote. Cela vous permettra de réduire considérablement le temps de cuisson, donc votre dépense énergétique. Veillez également à toujours utiliser des contenants qui soient adaptés au diamètre de vos plaques, pour éviter les déperditions de chaleur ou de perdre un temps fou (donc de l’énergie) à faire cuire la moindre chose.

Pour la dinde, ça y est, elle est au four. Deuxième règle incontournable, si vous voulez éviter les dépenses énergétiques superflues : n’ouvrez pas votre four inutilement toutes les 5 minutes. Elle va cuire votre dinde, ne vous inquiétez pas. Dernière petite astuce pour économiser de l’énergie (cela vaut pour le four et les plaques électriques) : vous pouvez stopper la cuisson 5 minutes avant le temps conseillé. La chaleur emmagasinée et la lente baisse de température suffiront à faire cuire votre plat jusqu’à la fin.

Comment cuisiner en limitant sa consommation énergétique

 

Cuisiner durable, ça passe aussi par la conservation

Bon, comme d’habitude vous avez fait trop en quantité et vous allez devoir manger de la dinde pendant 2 semaines. Direction le frigo ! Mais avant toute chose, veillez à ce que votre plat soit revenu à température ambiante pour le mettre au réfrigérateur. En effet, si vous le mettiez encore chaud, votre appareil dépenserait davantage d’énergie pour le refroidir.

De manière générale, le réfrigérateur dans une cuisine, c’est un peu le nerf de la guerre lorsqu’il est question de dépenses énergétiques. Pour éviter la surconsommation voici nos conseils :

  • Évitez de le surcharger : l’air y circule mal et cela risquerait d’obstruer les entrées d’air froid
  • Faites-en sorte de le dégivrer régulièrement (au moins 1 fois tous les 3 mois)
  • Nettoyez régulièrement la grille qui se trouve à l’arrière (qui s’encrasse au fil du temps avec la poussière et la graisse…), pour éviter une mauvaise évacuation de l’air.

Comment entretenir son réfrigérateur pour éviter de trop consommer

 

Après avoir cuisiné durable, on lave durable !

Vient enfin le moment de tout récurer… Alors, lave-vaisselle ou plonge à la main ? Lequel est le plus économe en eau selon vous ? Et bien sachez que c’est le lave-vaisselle qui sera plus écologique. En effet, sur les modèles les plus récents, on relève une consommation de 7L à 15L [2] d’eau par cycle. Alors qu’en faisant la vaisselle à la main, on peut consommer jusqu’à… 42L d’eau en moyenne ! Mais bon, bonne nouvelle pour les plus économes, si vous faites réellement attention, il est possible de réaliser une plonge à la main avec seulement 10L d’eau : on vous met au défi ! Si toutefois, vous choisissez l’option lave-vaisselle, voici un dernier petit conseil, à appliquer au quotidien : veillez à ce qu’il soit bien rempli au maximum pour le faire tourner et éviter ainsi des cycles inutiles.

Conseil pour cuisiner durable pendant les fêtes

 

Et voilà, vous connaissez désormais toutes les bonnes astuces pour limiter vos dépenses énergétiques en cette fin d’année. Pour ce qui est de la dinde aux marrons, on vous laisse gérer ! 🦃

Dernier conseil pour la route : pour limiter votre impact environnemental tout au long de l’année, il est possible de procéder au changement de votre fournisseur d’électricité et d’opter pour une offre d’électricité verte !

Bonnes fêtes à tous ! 🎅

[1] Eco’calculateur : quel est l’impact environnemental de vos recettes ?
[2] ADEME – Eco gestes : les idées reçues
Autres sources : LeMonde ; Ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique

Photo by Andrea Davis

Vous pouvez aussi participer à la transition énergétique en partageant cet article !

Nos dernières publications 📰 

Les offres d'électricité passées au crible

Pour vous aider à trouver le fournisseur et l'offre qui vous correspond, nous avons développé un comparateur d'offres d'électricité basé sur l'origine de l'électricité. Retrouvez toutes les offres disponibles en France triées en 3 catégories : électricité 100% verte française, électricité 100% verte européenne et électricité grise. Ainsi vous pouvez être certain du type d'électricité que vous choisissez !

Nous sommes l'association de promotion de l'électricité verte.

Alors que la France figure tristement parmi les derniers en Europe à consommer de l’électricité verte avec 7% seulement, des millions de français cherchent à agir en marchant pour le climat ou en luttant contre l'écologie punitive.

Faire le choix de l'électricité verte, c'est décarboner notre air, soutenir une économie pérenne, locale et assurer un futur vivable pour nos enfants.

Notre objectif : faire de la France le 1er pays consommateur d'électricité verte en Europe

1er

Ce que l'on fait

 🧰

On facilite à tous le changement vers une offre d'électricité verte.

Utiliser notre comparateur.

On explique comment l'électricité verte fonctionne vraiment.

Consulter nos dossiers.

🌍

On remet l'électricité au centre des questions environnementales.

Lire notre plaidoyer.

Ça vous a plu ?

Partagez cet article avec vos proches !