Quel avenir pour les énergies renouvelables d’ici 2025 ?

par | Déc 8, 2020 | Actualités

Mise à jour le 24 mai 2021

On a failli sortir notre boule de cristal, mais l’AIE (l’Agence Internationale de l’Energie, référence sur les questions énergétiques) l’a fait pour nous ! Elle a récemment publié la dernière édition de son rapport phare, le World Energy Outlook 2020, traitant du développement des énergies renouvelables (EnR) dans le monde. Ce dernier fait l’état des lieux des EnR à l’heure actuelle et de ce qu’elles seront d’ici 5 ans. Il analyse également l’impact du COVID-19 sur les marchés et les répercussions que la crise sanitaire aura sur les prochaines années.

Dans cet article, on passe en revue les grands points du World Energy Outlook 2020 :

La crise du COVID-19, un frein au développement des EnR mais pas
un stop !

Un ralentissement des projets en développement

A l’instar de nombreux secteurs, le COVID-19 est venu perturber les acteurs du marché énergétique. Avec son lot de défis supplémentaires (révisions des budgets gouvernementaux, perturbations logistiques, incertitudes quant à la demande en électricité), la crise sanitaire n’a pas été sans conséquence sur les projets en cours. Nombre d’entre eux (y compris en France) ont été impactés, soit en raison de retards intervenus sur les chaînes logistiques, soit à cause de délais supplémentaires et reports de validations.

On remarque cependant que la situation est quasiment revenue à normale depuis le premier confinement. En effet, les porteurs de projets et acteurs du marché se sont rapidement adaptés au contexte COVID en adoptant toutes les mesures et dispositifs qui s’imposaient. Ainsi, de nombreux projets, notamment aux USA, au Moyen Orient ou en Amérique du Sud, ont pu se poursuivre sur cette 2ème partie de 2020 et verront finalement le jour en 2021.

Le renouvelable nous offert une belle surprise lors du premier confinement !

S’il est une chose qu’il faut retenir des énergies renouvelables dans le cadre de cette crise sanitaire, c’est le poids considérable qu’elles ont pris face aux énergies fossiles dans la production totale d’électricité. Tenez-vous : au premier semestre 2020 en Europe, elles ont produit plus d’électricité que le fossile avec respectivement 40% de la production d’électricité contre 34%. Du jamais vu !

👉 Pour comprendre le pourquoi du comment de cette première historique, nous vous avons écrit tout un article dédié.

Notons également que malgré les déconvenues liées au COVID, le développement des moyens de production utilisant du renouvelable n’a cessé de croître. A la fin de l’année 2020, on attend en effet une augmentation de 8% des infrastructures éoliennes, de 43% du côté des centrales hydrauliques et une croissance stable pour les panneaux photovoltaïques par rapport à 2019. Cette tendance est en partie rendue possible grâce à la baisse constante des coûts de production de ces moyens. L’éolien (terrestre) et le photovoltaïque constituent désormais dans la plupart des pays les moyens de production les moins chers.

les projets de construction de moyens renouvelables ralentis par la crise du covid 19

👉 Le renouvelable moins cher que le fossile ? Nous y sommes déjà et on vous l’explique ici !

Quelles projections pour les EnR dans les années à venir ?

Quel bilan à court terme ?

Comme évoqué plus haut, les projets mis en suspend lors du premier confinement ont rapidement pu redémarrer en cette fin d’année 2020, laissant place à de jolies perspectives pour 2021. Les experts de l’AIE prévoient en effet une nouvelle croissance de 10% de la capacité de production renouvelable installée d’ici l’année prochaine, ce qui constituerait un nouveau record.

Les projections à 2022

Même si l’année qui arrive semble prometteuse, le passage du COVID-19 devrait cependant se faire sentir d’ici 2022. Contrairement à 2021, qui verra aboutir les projets amorcés avant la crise sanitaire, 2022 devrait subir les incertitudes politiques vécues en 2020. Ces incertitudes, couplées à l’arrêt (prévu de longue date) de nombreux mécanismes de subventions des Etats, entraînerait un ralentissement des nouveaux projets de moyens de production renouvelables.

La Chine en est le parfait exemple : les subventions accordées aux projets éoliens terrestres et photovoltaïques devant prendre fin cette année, et d’ici 2021 pour l’éolien offshore.

La France est également concernée : Dans les années 2000 l’Etat Français a mis en place de nombreux mécanismes (obligation d’achat, subventions, encadrement législatif…) pour inciter les entreprises à investir massivement dans les EnR. Ces mécanismes, d’une validité de 15 à 20 ans, prennent aujourd’hui fin progressivement.

Les projections à 2025

👉 95% : c’est la part que devraient représenter les énergies renouvelables dans l’augmentation de la capacité énergétique mondiale totale d’ici 2025.

Et c’est la baisse des coûts de production des EnR qui serait la clé de tout ! Alors qu’elles concurrencent déjà le coût du charbon (qui rappelons-le est aujourd’hui la 1ère source de production d’électricité dans le monde), les experts de l’AIE estiment que les EnR pourraient bientôt devenir les sources d’énergies les moins coûteuses à exploiter.

👉 Ainsi, au cours des 5 prochaines années, les coûts de production du photovoltaïque de l’éolien (terrestre) devraient respectivement connaître une baisse de 36% et 15%.

Projections sur la production d’électricité verte (monde), par technologie, 2010 – 2025

Quelle production d'électricité verte dans le monde d'ici 2025

Source : rapport de l’AIE 2020

Plus spécifiquement, la capacité de production éolienne et solaire (regroupées) devrait doubler d’ici 2025, soit + 1 123 GW d’ici 5 ans. Il en va de même pour l’éolien offshore, une technologie qui devrait elle aussi doubler en capacité de production d’ici les 5 prochaines années.

Projections sur l’évolution de la capacité de production renouvelable (monde),
par technologie, 2020 -2025

Quelle installation de la capacité de production électrique renouvelable d'ici 2025

Source : rapport de l’AIE

Si on zoome sur l’Europe, la croissance de production d’énergie renouvelable devrait, elle, être 9 fois supérieure à celle de la demande d’électricité. Et vous savez ce que cela signifie ? Que les énergies renouvelables occuperont davantage de place dans le mix énergétique (exactement comme pour ce 1er semestre) ! Et bien que la France produise de l’électricité majoritairement décarbonée grâce au nucléaire, cette dernière prévision impactera à coup sûr les pays qui exploitent le charbon qui seront peu à peu amenés à le délaisser.

Projections sur la capacité de production d’électricité installée (monde), par technologie,
2019
2025

Quelle capacité de production électrique installée

Source : rapport de l’AIE

Ce qu’il faut retenir

  • Au premier semestre 2020, les énergies renouvelables ont produit + d’électricité que les énergies fossiles (40% de la production totale d’électricité contre 34%) !
  • Le coût de production des énergies renouvelables ne cesse de baisser, devenant progressivement une solution moins coûteuse que les centrales à charbon dans de nombreux pays.
  • 95% : c’est la part que devraient représenter les énergies renouvelables dans l’augmentation de la capacité énergétique mondiale totale d’ici 2025.
  • La capacité de production électricité de l’éolien et du photovoltaïque devrait doubler d’ici 2025.
  • En Europe, l’augmentation de la production grâce aux EnR devrait être 9 fois supérieure à celle de la croissance en demande d’électricité.

 

Sources :
AIE ; « World Energy Outlook 2020 »

Photo by Mark König

Vous pouvez aussi participer à la transition énergétique en partageant cet article !

Nos dernières publications 📰 

Les offres d'électricité passées au crible

Pour vous aider à trouver le fournisseur et l'offre qui vous correspond, nous avons développé un comparateur d'offres d'électricité basé sur l'origine de l'électricité. Retrouvez toutes les offres disponibles en France triées en 3 catégories : électricité 100% verte française, électricité 100% verte européenne et électricité grise. Ainsi vous pouvez être certain du type d'électricité que vous choisissez !

Nous sommes l'association de promotion de l'électricité verte.

Alors que la France figure tristement parmi les derniers en Europe à consommer de l’électricité verte avec 13% seulement, des millions de français cherchent à agir en marchant pour le climat ou en luttant contre l'écologie punitive.

Faire le choix de l'électricité verte, c'est décarboner notre air, soutenir une économie pérenne, locale et assurer un futur vivable pour nos enfants.

Logo de QuiEstVert noir et vert

Notre objectif : faire de la France le 1er pays consommateur d'électricité verte en Europe

1er

Ce que l'on fait

 🧰

On facilite à tous le changement vers une offre d'électricité verte.

Utiliser notre comparateur.

On explique comment l'électricité verte fonctionne vraiment.

Consulter nos dossiers.

🌍

On remet l'électricité au centre des questions environnementales.

Lire notre plaidoyer.

Ça vous a plu ?

Partagez cet article avec vos proches !