Quand les énergies renouvelables produisent plus que les énergies fossiles

par | Oct 1, 2020 | Actualités

C’est probablement l’une des meilleures actus de cette année 2020 (enfin !) : sur le premier semestre 2020, en Europe, les énergies renouvelables ont produit plus d’électricité que les énergies fossiles ! Une première victoire pour la transition énergétique qui mérite d’être appréciée à sa juste valeur…
Pour en parler, nous avons scrupuleusement étudié le rapport de l’ONG EMBER, « Renewables beat fossil fuel », publié le 22 juillet dernier. Montée en puissance de l’éolien et du solaire, baisse de la production des centrales à charbon, tout cela sur fond de baisse générale de la consommation électrique, voici tout ce qu’il faut savoir pour comprendre ce phénomène inédit dans l’histoire industrielle mondiale.

Un record historique de la production électrique à partir des énergies renouvelables…

Premier facteur de ce renversement de tendance, le niveau de production historique des énergies renouvelables (EnR). Et les chiffres parlent d’eux-mêmes : au premier semestre de cette année, elles ont produit 40% de l’électricité européenne, contre 34% pour les énergies fossiles. Du jamais vu ! En termes d’évolution, la production d’électricité à partir des EnR a fait un bond de 11% par rapport à l’année précédente.

« C’est un progrès rapide, puisqu’il y a 9 ans à peine, les combustibles fossiles produisaient deux fois plus d’électricité que les énergies renouvelables. » Dave Jones, Analyste chez EMBER.

Les énergies renouvelables ont produit plus que les énergies fossiles

Part (%) de la production électrique des énergies renouvelables et des énergies fossiles  dans le mix de production européen (UE 27) au premier semestre 2020 – Source : rapport EMBER.

L’éolien et le solaire tirent leur épingle du jeu

Cet accroissement de la production des énergies renouvelables a été en grande partie possible grâce aux installations éoliennes et photovoltaïques, qui ont respectivement enregistré une augmentation de leur production de 11% et 16% par rapport au premier semestre 2019.

A eux seuls, l’éolien et le solaire ont ainsi produit 21% de l’électricité européenne sur les 6 premiers mois de l’année ! Par jour, cela représentait entre un dixième et un tiers de la production électrique.

Notons par ailleurs, qu’à l’échelle mondiale – et depuis les Accords de Paris en 2015, ces deux technologies ont doublé leur part de production dans le mix électrique.

Et chez nos voisins européens ?
  Danemark : l’éolien et le solaire ont représenté 64% de la production totale d’électricité
  Irlande : l’éolien et le solaire ont représenté 49% de la production totale d’électricité
  Allemagne : l’éolien et le solaire ont représenté 42% de la production totale d’électricité.

Augmentation de la production des éoliennes et des panneaux solaires
Evolution de la part (%) de la production éolienne et solaire dans le mix de production des pays européens (UE 27) entre 2019 et 2020 – Source : rapport EMBER.

 

… Et une baisse historique de la production à partir des énergies fossiles

La chute spectaculaire du charbon

Et ce qui a profité aux énergies renouvelables n’a pas été bénéfique aux énergies fossiles, en particulier le charbon. Première source de production d’électricité en Europe, il a connu sur ce première semestre une chute brutale de 32% de sa production. Sur cette même période, le charbon n’a donc représenté que 12% de la production électrique européenne, soit 2 fois moins qu’il y a 5 ans.

Baisse de la production de charbon au premier semestre 2020Evolution de la production (TWh) d’électricité à partir du charbon des pays européens (UE 27) entre 2019 et 2020 – Source : rapport EMBER.

Et chez nos voisins européens ?
  Allemagne : une première historique, le pays a produit moins d’électricité avec du charbon que la Pologne, enregistrant une chute de -39%
  Pologne : une baisse également inédite de la production avec du charbon (-12%) et dangereuse pour le pays qui, faute de suffisamment de renouvelables, affichait des tarifs électriques parmi les plus élevés d’Europe (40€/MWh contre 24€ en France, par exemple).

A noter que malgré ces chutes, l’Allemagne et la Pologne produisent chacune autant d’électricité avec du charbon que les 25 autres pays de l’UE cumulés. Les prix élevés ont cependant décidé la Pologne, plus mauvaise élève de l’Europe, d’entamer enfin sa transition énergétique, avec notamment un plan de transition de 40 milliards dédié à la décarbonisation de leur mix électrique.

Le gaz n’est pas épargné

Notons que la filière du gaz a également accusé un fort recul. Moins durement que le charbon, mais en enregistrant tout de même une baisse moyenne de sa production électrique de 6%. Deuxième source fossile de production électrique en Europe, cette baisse s’est notamment fait ressentir dans onze pays de l’UE, dont l’Espagne et l’Italie.

Et chez nos voisins européens ?
  Espagne : baisse de 20% de la production d’électricité à partir de gaz
  Italie : baisse de 16% de la production d’électricité à partir de gaz.

On résume…

Vous l’aurez compris, c’est le ralentissement global de la filière européenne du fossile, et plus particulièrement du charbon qui est en train de s’accélérer. Le graphique ci-dessous l’illustre parfaitement : 18 pays de l’UE ont connu sur ce premier semestre une baisse notable de la production d’électricité grâce au charbon.
Du côté français, c’est surtout le nucléaire (actuellement 70% de la production d’électricité), qui a été impacté avec une baisse 1,5 plus importante que celle de la demande en électricité elle-même. Le rapport d’EMBER, stipule d’ailleurs que cette baisse du nucléaire a été compensée par les productions éoliennes et hydroélectriques.

Evolution de la production d'électricité selon les énergies en europeEvolution de la production d’électricité (TWh) selon les différentes sources d’énergies,
par pays (UE 27) entre 2019 et 2020 – Source : rapport EMBER.

 

Comment expliquer cette tendance inédite ?

Des conditions météorologiques favorables

Les chiffres que l’on vient d’évoquer sont assez frappants. Mais comment les expliquer ? En premier lieu, par des conditions météorologiques qui ont été particulièrement favorables sur ces six premiers mois de l’année. Pas mal de vent et de belles journées ensoleillées, il n’en fallait pas moins pour faire tourner les éoliennes et les panneaux solaires à plein régime !

Une forte baisse de la consommation électrique

Un deuxième facteur explique également cette production record des énergies renouvelables, celui de la forte baisse de la consommation électrique enregistrée sur ce premier semestre. En effet, la crise sanitaire du COVID-19 a entraîné une baisse générale de 7% de la consommation électrique, notamment à cause de la mise en arrêt/ralentissement des industries et de nombreuses activités commerciales.

Dans ces cas de figure sur le marché électrique, on injecte en priorité l’électricité produite par des centrales dont le coût de production est le moins élevé. Les éoliennes, centrales hydrauliques et parcs photovoltaïques en sont les parfaits exemples : quand le vent souffle, le soleil brille et l’eau coule, la production d’électricité ne coûte rien. Contrairement aux énergies fossiles, où il faut toujours brûler du charbon ou du gaz.

Pendant le confinement, et face à cette baisse de consommation en électricité, le réseau a mécaniquement dû s’équilibrer et donc la production a dû s’ajuster à cette plus consommation plus faible. Ainsi, les EnR ont occupé une place plus importante que le fossile et le nucléaire dans le mix de production, puisqu’elles avaient la priorité. Les énergies fossiles ont ainsi été cantonnées au rôle qui devrait être les leurs dans un mix électrique respectueux de l’environnement. C’est-à-dire être des énergies de pointe, qui sont utilisées uniquement pour équilibrer le réseau électrique en période de pic de consommation – le gros de la consommation étant couvert par des énergies bas-carbone.

Et chez nos voisins européens ?
  Grand Bretagne : la baisse de la consommation électrique a atteint les 13% sur le deuxième trimestre 2020.

les énergies renouvelables ont été plus sollicitées que les énergies fossiles et le nucléaire au premier semestre2020
Evolution de la production d’électricité (TWh) selon les différentes sources d’énergies,
par pays (UE 27) entre 2019 et 2020 – Source : rapport EMBER.

Les énergies renouvelables ont un vrai rôle à jouer dans la transition énergétique

Finalement, que peut-on retenir de cette montée en puissance historique des énergies renouvelables dans la production d’électricité ? Déjà, que la transition énergétique peut aller plus vite que prévu, et ça c’est une bonne nouvelle. Ensuite notons que cette tendance des EnR au détriment des énergies fossiles, aura permis une réduction de 23% des émissions de CO2 liées à la production d’électricité en Europe (toujours sur les six premiers mois de l’année).

Par ailleurs, bien que l’impact de la crise sanitaire soit à relativiser (l’AIE prévoit en effet une baisse de 13% des nouveaux projets d’installations renouvelables en Europe), cette dernière aura néanmoins permis de valider que les énergies renouvelables sont en pleine mesure de prendre le relai sur les énergies fossiles.

Le rapport d’EMBER le mentionne d’ailleurs clairement :

« Même avec la part sans précédent de l’éolien et du solaire dans le mix électrique, l’association européenne des sociétés de réseau électrique n’a signalé aucune interruption de l’approvisionnement en hiver et n’en prévoyait aucune pour cet été. »

Pour finir, rappelons que la transition énergétique est progressive et qu’elle ne peut reposer à court terme sur un mix de production composé à 100% d’énergies renouvelables. En revanche, si des moyens de production exploitant les EnR étaient développés à grande échelle, et ce sur l’ensemble du territoire européen, ces dernières exerceraient une pression sur le réseau électrique, contribuant à remplacer à moyen/long terme les énergies fossiles… Et limiter ainsi les impacts environnementaux causés par la production d’électricité.

Pour ce faire, il faut inciter les producteurs d’électricité à investir toujours plus dans le renouvelable (maintenance des moyens de production existants et développement de nouveaux). Vous voyez où on veut en venir ? Oui, nous avons tous un rôle à jouer en tant que consommateurs finaux en faisant le choix volontaire de consommer de l’électricité verte. Ce n’est qu’en faisant ce choix personnel de consommation et de façon collective, que nous pourrons réellement œuvrer en faveur de la transition énergétique de notre pays et de l’Europe.

 

Sources :
EMBER ; “Renewables beat fossil fuels” – Premier semestre 2020, Union Européenne des 27
Le Monde ; “En Europe, les énergies renouvelables, première source d’électricité au premier semestre”
The Guardian ; “GB carbon emissions from electricity hit record low in lockdown – report”
ZME Sciences ; “Wind and solar energy doubled their share since the Paris Agreement”
REUTERS ; “Poland to accelerate coal phase-out, spend billions on renewable and nuclear energy”

 

Photo by Appolinary Kalashnikova

Vous pouvez aussi participer à la transition énergétique en partageant cet article !

Nos dernières publications 📰 

Les offres d'électricité passées au crible

Pour vous aider à trouver le fournisseur et l'offre qui vous correspond, nous avons développé un comparateur d'offres d'électricité basé sur l'origine de l'électricité. Retrouvez toutes les offres disponibles en France triées en 3 catégories : électricité 100% verte française, électricité 100% verte européenne et électricité grise. Ainsi vous pouvez être certain du type d'électricité que vous choisissez !

Nous sommes l'association de promotion de l'électricité verte.

Alors que la France figure tristement parmi les derniers en Europe à consommer de l’électricité verte avec 7% seulement, des millions de français cherchent à agir en marchant pour le climat ou en luttant contre l'écologie punitive.

Faire le choix de l'électricité verte, c'est décarboner notre air, soutenir une économie pérenne, locale et assurer un futur vivable pour nos enfants.

Notre objectif : faire de la France le 1er pays consommateur d'électricité verte en Europe

1er

Ce que l'on fait

 🧰

On facilite à tous le changement vers une offre d'électricité verte.

Utiliser notre comparateur.

On explique comment l'électricité verte fonctionne vraiment.

Consulter nos dossiers.

🌍

On remet l'électricité au centre des questions environnementales.

Lire notre plaidoyer.

Ça vous a plu ?

Partagez cet article avec vos proches !