Les énergies renouvelables créent de l’emploi !

par | Mar 31, 2020 | Actualités

Mise à jour le 22 mars 2022

Aujourd’hui nous allons parler emploi. Mais pas n’importe quels emplois : ceux directement générés par le développement et l’exploitation des énergies renouvelables. Et il y a de quoi dire : en 2020, près de 12 millions de personnes dans le monde occupaient un poste lié de près ou de loin à la filière du renouvelable ! Un chiffre qui ne cesse de croître d’année en année… Alors chez QuiEstVert nous avons pris le rapport annuel de l’IRENA sous le bras et l’avons décrypté pour vous !

Dans cet article, nous reprenons le rapport de l’IRENA dans les grandes lignes :

 

Énergies renouvelables et emploi : que faut-il retenir ?

En début d’année, l’IRENA (International Renewable Energy Agency) publiait son rapport faisant état de l’emploi dans le secteur des énergies renouvelables dans le monde.

Avant d’aller plus loin dans l’analyse, notamment par technologies et par pays, voici les 3 grandes informations qu’il faut retenir :

  • En 2020, les énergies renouvelables ont permis d’employer 12 millions de personnes à travers le monde. Un chiffre en augmentation de 4,35% par rapport à l’année précédente soit près de 500 000 emplois nets de nouveaux.
  • Ces emplois se concentrent essentiellement dans un petit nombre de pays. Parmi eux : la Chine en tête avec 39% des emplois mondiaux, le Brésil, les Etats-Unis, l’Inde et quelques pays de l’Union Européenne.
  • La filière du photovoltaïque est de loin la filière qui génère le plus d’emplois. En effet, elle représente 1/3 des personnes embauchées (presque 4 millions) dans les EnR et dans le monde.

l'IRENA et les emplois créés par les énergies renouvelables

S’il y a bien une chose que l’on peut retenir de l’année 2020, c’est que même la pandémie mondiale n’aura pas eu raison de la progression des EnR dans le monde. La crise du COVID-19, qui s’est d’abord traduite par un ralentissement économique (= ralentissement du nombre d’emplois créés), a vite laissé place à une reprise de la croissance. Depuis le premier rapport de l’IRENA en 2012, le nombre d’emplois créés par le secteur du renouvelable n’a jamais cessé de croître.

Cette pandémie a toutefois révélé un marché qui manque encore de stabilité, qui ne demande qu’à être renforcé. Ce facteur, ainsi que les changements désormais plus que visibles du dérèglement climatique, confirment la nécessité d’une transition énergétique plus rapide et plus efficace. Une transition qui allie à la fois  approvisionnement énergétique propre et création d’emplois décents. Seules des actions politiques concrètes, ambitieuses et à l’unisson pourront être le moteur de cette transition énergétique.

 

Zoom sur les emplois créés dans les énergies renouvelables

Le photovoltaïque en tête des énergies renouvelables

Commençons par la filière du photovoltaïque. C’est en effet celle qui génère le plus d’emplois à l’échelle mondiale avec 3,9 millions de salariés, et une puissance installée de 127 GW sur la seule année 2020. Parmi les 10 pays qui génèrent le plus d’emplois, il est intéressant de noter que 6 d’entre eux sont asiatiques. En tête, la Chine reste de loin le pays qui emploie le plus de personnes : 2,3 millions, soit plus de la moitié des postes liés à l’industrie du photovoltaïque.

La Chine justement, est le 1er pays producteur de panneaux PV au monde. En effet, les emplois se concentrent dans la fabrication des principaux composants des panneaux PV. Les entreprises chinoises, essentiellement implantées en Chine et en Asie du Sud-Est, ont par exemple contribué à 78% de la production mondiale de cellules photovoltaïques en 2020. Notons enfin que le pays abrite les plus grands fabricants de composants de modules utilisés pour la fabrication des panneaux PV, comme les cadres en verre ou en aluminium.

Suivi des biocarburants

Les biocarburants sont une énergie encore peu exploitée en Europe. Néanmoins ils constituent la deuxième filière qui embauche le plus de personnes au monde… Avec un total de 2,4 millions d’emplois (en baisse de 6% par rapport à 2019). Les pays d’Amérique latine concentraient 44% de ces emplois, contre 33% pour les pays d’Asie (Indonésie, Chine, Philippines, Malaisie, Thaïlande).

Quelle place de la filière éolienne parmi les énergies renouvelables ?

Au total (en comptant l’éolien sur terre et en mer), la filière éolienne génère près d’1,25 million d’emplois dans le monde. Là encore, c’est un petit nombre de pays qui concentre la très grande majorité des emplois : la Chine est un exemple parlant puisqu’elle concentre à elle seule 44% désemplis de la filière.

A noter que la capacité installée a quasiment doublé sur l’année pour atteindre les 111 GW, contre 58 GW supplémentaires en 2019, onshore et offshore confondus.

Et de l’hydraulique ?

La filière hydraulique reste de loin celle qui possède la plus grande capacité installée. Elle représente en effet 50% de la production d’énergie renouvelable au monde ! A noter que cette part tend à diminuer en raison du développement des autres technologies, notamment du photovoltaïque et de l’éolien.
Côté emploi, le rapport estime que la filière hydraulique (petite et grande confondues) emploie plus de 2,2 millions de personnes. Ce qui n’est pas à négliger…

 

emplois créés par les énergies renouvelables potentiel économique

Source : IRENA

 

Zoom sur les énergies renouvelables et les emplois par pays

La chine, premier créateur d'emplois dans les énergies renouvelables N°1 des créateurs d’emplois dans les EnR : la Chine
La Chine reste incontestablement (et pour quasiment toutes les technologies), le pays qui compte le plus d’emplois dans le secteur des énergies renouvelables. En 2020, ce nombre s’élevait ainsi à 4,7 millions d’emplois, soit 39% du total mondial. Un bon signe pour une nation qui dans tous les esprits est un des plus gros pollueurs.

le brésil deuxième créateur d'emplois dans les énergies renouvelables N°2 : le Brésil
Avec 1,2 million d’emplois générés dans les énergies renouvelables, le Brésil est le challenger de ce classement. Une place qu’il doit en grande partie à la filière des biocarburants. Notons que l’éolien présente un secteur à potentiel pour le pays, mais que le manque de compétences et donc de main d’oeuvre qualifiée, est à ce jour la principale barrière à la création d’emploi.

l'inde à la 3ème place des pays qui emploient les plus de personnes dans les énergies renouvelables N°3 : l’Inde
Deuxième fois présente dans le Top 3, l’Inde concentre plus de 726 000 emplois liés aux EnR. Ces emplois sont surtout concentrés dans la filière photovoltaïque.

emploi des énergies renouvelables par pays

Source : IRENA

 

Comment l’Europe se positionne sur les énergies renouvelables ?

Les données les plus récentes retranscrites dans le rapport concernant l’Union Européenne datent de 2018-2019. Cette année là, les pays européens généraient plus d’1,6 million d’emplois dans le secteur des EnR. Parmi les pays porteurs, on retrouve l’Allemagne, l’Espagne, le Royaume Uni et … La France !  Si l’on zoome sur les emplois créés par technologie, voici ce que l’on retient :

  • Les bioénergies constituent l’employeur le plus important avec + d’1 million de personnes embauchées.
  • La filière éolienne (offshore comprise) participait à l’embauche en 2020 de plus de 333 200 personnes. En tête de cette industrie, le Royaume Uni et l’Allemagne.
  • La même année, le photovoltaïque employait plus de 239 000 personnes (soit 112 000 de plus par rapport à l’année précédente). Un chiffre qui a donc doublé, notamment en raison de la capacité installée record entre 2019 et 2020 (+ du double par rapport à 2018-2019).

Des différences de stratégie entre l’Europe et la Chine

Il faut bien noter ici la différence entre la stratégie économique des acteurs européens et celle de la Chine. Des pays européens comme le Danemark, l’Allemagne, le Royaume-Uni ou encore l’Espagne, sont aujourd’hui les leaders mondiaux de l’éolien et exportent hors d’Europe la majeure partie de leurs installations. Or ces dernières sont majoritairement produites en Chine. Ainsi, les emplois nécessaires à l’export d’éoliennes ne sont pas créés dans les pays européens – d’où les entreprises sont originaires, mais bien dans les pays où elles sont produites et installées, donc majoritairement en Asie (et non en Europe !).

A l’opposé, la Chine installe une grande partie de ses installations renouvelables directement sur place. Installations qu’elle a donc elle-même produites. Un bel exemple de transition énergétique qui crée de la richesse et de l’emploi localement !

 

La France reste un petit acteur des énergies renouvelables, mais avec du potentiel

Concluons par la France. En 2021, les énergies renouvelables employaient plus de 12 200 personnes sur notre sol. Acteur encore timide sur le secteur des énergies renouvelables en général, notre pays présente cependant un réel potentiel, en particulier en ce qui concerne la filière éolienne.

En effet, début 2020, l’éolien a permis l’emploi (direct et indirect) de 20 200 personnes au total sur notre territoire (+9,78% en un an). Un chiffre qui reste faible en comparaison avec certains voisins européens, mais qui tend à augmenter au fil des années, notamment grâce aux différents projets éoliens offshore qui voient le jour.

la france et les énergies renouvelables, un pays à potentiel pour la filière éolienne

Zoomons sur la filière offshore si vous le voulez bien : dans un récent dossier en deux parties, nous rappelions que la France est le deuxième gisement éolien offshore d’Europe ! Et nos politiques l’ont bien compris, puisque depuis 2011, plusieurs appels d’offres ont été lancés pour la création de  parcs éoliens au large de nos côtes atlantiques, soit un total de plus de 3 GW installés (dont 3 projets dont la construction a déjà été lancée) ! Des projets qui permettront de créer plus de 10 000 emplois directs (et oui, quand même).

Hormis sur nos côtes, notons enfin que les énergies renouvelables permettent de booster l’activité et l’emploi de nombreuses régions :

  • Lea région Île-de-France qui abrite les postes bureaucratiques, en raison des nombreux sièges sociaux qu’il regroupe (29% du total des emplois liés au renouvelable en France),
  • Les régions Hauts-de-France et Grand-Est qui accueillent 50% de la capacité éolienne du pays, donc beaucoup d’emploi liés à la manutention,
  • Les régions Auvergne Rhône-Alpes, Occitanie et PACA, qui regroupent à elles seules 79% de la puissance hydraulique du pays. Rappelons qu’en 2021, la France comptait 2 300 installations hydro-électriques, pour une puissance installée de 25,9 MW (1ère source d’électricité renouvelable en France).

 

Conclusion : les énergies renouvelables, quel potentiel pour le futur ?

Dans un dossier complet dédié aux énergies renouvelables que nous avons publié en octobre dernier, nous nous penchions déjà sur la question des emplois liés aux EnR. Dans un tableau calculant le ratio entre production et création d’emplois, les constats étaient clairs : regroupées, les EnR emploient davantage de personnes que le nucléaire (2017). En effet, pour 100 GWh d’électricité produite, le nucléaire emploie 172 personnes quand le renouvelable en emploie 195. Là encore, une preuve du potentiel socio-économique des EnR et un argument de plus en faveur de la transition énergétique.

Et dans cette transition énergétique, nous avons tous un rôle à jouer ! Comment ? En faisant le choix de consommer de l’électricité 100% d’origine renouvelable. Et mieux encore, vous pouvez créer un cercle vertueux en choisissant de consommer de l’électricité renouvelable française. Vous financerez ainsi la maintenance et le développement de moyens de production… Qui créeront de l’emploi chez nous !

 

Sources :
 
 
 

Vous pouvez aussi participer à la transition énergétique en partageant cet article !

Nos dernières publications 📰 

Les offres d'électricité passées au crible

Pour vous aider à trouver le fournisseur et l'offre qui vous correspond, nous avons développé un comparateur d'offres d'électricité basé sur l'origine de l'électricité. Retrouvez toutes les offres disponibles en France triées en 3 catégories : électricité 100% verte française, électricité 100% verte européenne et électricité grise. Ainsi vous pouvez être certain du type d'électricité que vous choisissez !

Nous sommes l'association de promotion de l'électricité verte.

Alors que la France figure tristement parmi les derniers en Europe à consommer de l’électricité verte avec 13% seulement, des millions de français cherchent à agir en marchant pour le climat ou en luttant contre l'écologie punitive.

Faire le choix de l'électricité verte, c'est décarboner notre air, soutenir une économie pérenne, locale et assurer un futur vivable pour nos enfants.

Logo de QuiEstVert noir et vert

Notre objectif : faire de la France le 1er pays consommateur d'électricité verte en Europe

1er

Ce que l'on fait 💪

 💡

Accompagnement au passage à l'électricité verte

On explique au grand public et aux professionnels comment passer à l'électricité verte.

Utiliser notre comparateur

Consulter notre annuaire

🔎

Pédagogie
et transparence

On propose un large panel de contenus, accessibles ou techniques, sur l’électricité et les énergies renouvelables.

Consulter nos publications

💬

Influence
et lobby

QuiEstVert est le porte-parole de ses membres, veille et réagit aux actualités du marché de l'électricité verte.

Voir nos actions de lobby

Ça vous a plu ?

Partagez cet article avec vos proches !