L’accélération de l’électrification en France d’ici 2035

par | Juil 11, 2023 | Actualités

Le mercredi 7 juin RTE a présenté l’étude « Comprendre et piloter l’électrification d’ici 2035 » prévoyant une forte croissance de la consommation d’électricité en France, due à l’accélération de l’électrification ainsi que des objectifs de décarbonation industrielle.

Ce Bilan prévisionnel met en avant différents scénarios de consommation électrique à l’horizon 2035, notamment les facteurs de révision à la hausse en raison des ambitions d’électrification et de décarbonation, ainsi que des facteurs de révision à la baisse liés aux économies d’énergie et à l’efficacité énergétique.

Comment la France va-t-elle faire face à ces objectifs d’électrification ? Dans cet article on vous aide à comprendre les points essentiels à retenir de cette étude. 

 

Une consommation électrique en hausse d’ici 2035

Premièrement, il faut prendre en compte que ces prévisions du réseau intègrent les changements intervenus les derniers 18 mois : notamment la nouvelle trajectoire climatique « Fit For 55 » renforçant les obligations de réduction des émissions de CO2 en Europe (-55% par rapport à 1990), ainsi que la guerre en Ukraine.

Ainsi, notre consommation électrique est prévue d’atteindre entre 580 et 640 TWh d’ici 2035 (comparé aux 460 TWh en 2022). Cela correspond à une augmentation supérieure à 10 TWh par an entre 2025-2035.

Les facteurs de révision à la hausse de notre consommation électrique sont liés à des ambitions d’électrification accrues, notamment le besoin croissant d’électricité dans différents secteurs : 

🚗 Les transports, avec la fin de la vente des voitures émettant des gaz à effet de serre des 2035 ;

🌡️ Le chauffage, avec la rénovation thermique et remplacement des installations utilisant des combustibles fossiles ;

🏭 L’industrie, avec l’objectif de favoriser une décarbonation rapide des sites industriels fortement dépendants de combustibles fossiles ;

🌿 Ainsi que la part croissante de l’électricité dans l’offre technologique de solutions bas-carbone. 

 

Consommation d’électricité décomposée par usages

Consommation d'électricité par usages

Source : RTE 

En effet, ces ambitions sont motivées par la nécessité de sortir plus rapidement des énergies fossiles et d’accélérer la décarbonation industrielle, tout en satisfaisant nos besoins en électricité croissants. Ainsi, cette accélération de la consommation d’électricité nécessitera de doubler la production d’énergies renouvelables en France d’ici 2035. 

Alors comment faire face à une telle hausse de notre consommation électrique ? 

La France dispose des moyens d’alimenter ces besoins en électricité

D’ici 2035, il est nécessaire de prévoir une production électrique bas-carbone d’environ 650 TWh par an afin d’alimenter nos besoins en croissance.

Tout d’abord, il faut savoir que la France dispose déjà d’une base importante de production bas carbone, reposant principalement sur le nucléaire dont aujourd’hui la production moyenne est d’environ 350 TWh par an. 

Concernant les énergies renouvelables, les besoins d’électrification rendent essentiel de passer à minimum 250 TWh/an de production d’électricité renouvelable contre 120 TWh aujourd’hui. À savoir qu’en France, nous avons les ressources suffisantes pour augmenter ce potentiel de production.

La production annuelle bas-carbone de 650 TWh dépendra principalement de l’élan des installations françaises sur les prochaines années.

Production d’électricité décarbonée historique et projetée a l’horizon 2035 

Production d'électricité décarbonée 2035

Source : RTE 

Enjeu de l’équilibre entre électrification et consommation 

À noter qu’en France, malgré le potentiel d’augmenter notre production d’électricité d’origine renouvelable, aujourd’hui on ne produit pas plus d’électricité bas carbone qu’il y a 20 ans. Sur ces dernières 20 années nous avons vu un gain d’une vingtaine de TWh sur l’éolien et 15 TWh sur le solaire, compensant la baisse de la disponibilité des centrales nucléaires françaises.

Ainsi, afin de subvenir à nos besoins en électricité tout réduisant notre dépendance aux énergies fossiles qui elles sont très carbonées, 4 leviers essentiels se présentent : 

1) La prolongation des réacteurs nucléaires français et la maximisation de leur production ;

2) L’accélération du rythme de développement des énergies renouvelables ;

3) L’efficacité énergétique : notamment l’amélioration de la performance des procédés, des équipements et des bâtiments ;

4) Et enfin la sobriété énergétique : il s’agit de la baisse de notre consommation électrique qui dépendra de l’évolution de nos modes de vie et de nos habitudes (à l’échelle individuelle et collective).

Le réseau électrique a un besoin urgent de flexibilité

Avec l’évolution prévue dans les secteurs des transports et du bâtiment (notamment la mobilité électrique des voitures et des bus ainsi que le décarbonation des bâtiments) il va devenir de plus en plus complexe de gérer le pilotage du réseau. 

De fait, le réseau sera de plus en plus confronté à des périodes d’abondance puis de rareté de la production par rapport à la consommation car il sera plus dur de prévoir les pics de consommation. De plus, avec de plus en plus d’énergies renouvelables dans le mix électrique le pilotage de la production devient lui aussi de plus en plus sensible.

Alors comment assurer un équilibre du réseau électrique, reposant en partie sur des énergies renouvelables ? 

Deux points principaux sont évoqués par RTE : la flexibilité de la demande, et le stockage de l’énergie produite. 

Premièrement, le réseau devra gérer la flexibilité de la recharge des véhicules électriques. Il s’agirait de piloter la recharge de ces véhicules avec des dispositifs du type heures pleines / heures creuses. De même concernant le remplacement accéléré des chaudières utilisant des énergies fossiles par des solutions électriques, qui demandera une adaptation de la production par rapport à la flexibilité de la demande.

De plus, le rôle des solutions de stockage sera également de plus en plus crucial afin d’assurer l’approvisionnement en électricité instantané. 

 

Que conclure sur ce nouveau rapport ? 

En conclusion, RTE nous dit que l’électrification massive est un défi industriel et sociétal qu’il s’agira de relever dans les prochaines décennies. L’accélération du développement des énergies renouvelables et la maximisation de la production nucléaire devront jouer un rôle important. Cependant une demande et une production de plus en plus imprévisibles va demander de gros efforts de flexibilisation qui passeront par la planification et le stockage. Ceci afin de soulager un réseau électrique qui va être de plus en plus sollicité et mis en tension. Dans son rapport « Comprendre et piloter l’électrification d’ici 2035 » RTE donne ainsi des éléments de réponse à ces enjeux. Maintenant la balle est dans le camp des décideurs politiques et industriels.

 

Sources :

Vous pouvez aussi participer à la transition énergétique en partageant cet article !

[et_social_share]

Nos dernières publications 📰 

Nous sommes l'association de promotion de l'électricité verte.

Alors que la France figure tristement parmi les derniers en Europe à consommer de l’électricité verte avec 13% seulement, des millions de français cherchent à agir en marchant pour le climat ou en luttant contre l'écologie punitive.

Faire le choix de l'électricité verte, c'est décarboner notre air, soutenir une économie pérenne, locale et assurer un futur vivable pour nos enfants.

Logo de QuiEstVert noir et vert

Notre objectif : faire de la France le 1er pays consommateur d'électricité verte en Europe

1er

Ce que l'on fait 💪

 💡

Accompagnement au passage à l'électricité verte

On explique au grand public et aux professionnels comment passer à l'électricité verte.

Utiliser notre comparateur

Consulter notre annuaire

🔎

Pédagogie
et transparence

On propose un large panel de contenus, accessibles ou techniques, sur l’électricité et les énergies renouvelables.

Consulter nos publications

💬

Influence
et lobby

QuiEstVert est le porte-parole de ses membres, veille et réagit aux actualités du marché de l'électricité verte.

Voir nos actions de lobby

Ça vous a plu ?

Partagez cet article avec vos proches !