Baromètre 2021 – Notre méthodologie

par | Août 6, 2019 | Rapports

Mise à jour pour l’édition 2021

Ce document a pour objectif de décrire la méthodologie que nous avons utilisée pour définir les données présentes dans le Baromètre 2021 de la consommation d’électricité verte en France. Elle reprend ainsi les données utilisées pour le référencement des organisations mentionnées, celles utilisées pour calculer leur empreinte carbone, ainsi que les calculs réalisés pour déterminer les émissions de CO2 générées par notre consommation électrique.

Comment est définie l’origine de l’électricité consommée ?

Ce baromètre se base sur les déclarations publiques réalisées par les organismes concernés. Sont considérées comme consommatrices d’électricité de source renouvelable toutes les entreprises et collectivités l’ayant déclaré dans un rapport relatif à l’année concernée par l’étude (N-1), ou celles ayant déclaré publiquement que leur consommation d’électricité pour l’année en cours est d’origine renouvelable.

Dans le cas où le rapport annuel ou de développement durable d’une d’entité déjà référencée dans la dernière édition de notre baromètre n’a pas été mis à jour au moment de nos recherches, nous avons avons appliqué la procédure suivante :

  • nous avons maintenu l’organisation concernée dans cette nouvelle édition du baromètre ;
  • nous avons l’avons contactée pour obtenir des informations sur l’origine de sa consommation électrique, avec une relance en cas de non réponse ;
  • si au moment des recherches de la prochaine édition, nous ne trouvons toujours pas d’informations à jour, nous retirerons l’organisation en question de notre référencement.

Notons enfin que les entreprises présentes dans ce rapport sont exercent toute leur activité sur le territoire français, le siège social se situant ou non en France.

La Garantie d’Origine

Rappelons que la Garantie d’Origine (GO) est le seul instrument légal de traçabilité de l’électricité en France et en Europe, et que le fait de consommer de l’électricité de sources renouvelables implique d’utiliser des GO mentionnant la source d’énergie utilisée pour produire d’électricité consommée.

L’unité de la GO est le MWh. Une GO ne peut être utilisée qu’une seule fois et est transférable d’un pays à un autre. La consommation d’électricité verte dans un pays correspond donc à la quantité de GO utilisées dans ce pays. En référence à la méthode du GHG Protocol, une Garantie d’Origine est égale 0 émission [1] sur le scope 2, c’est-à-dire les émissions de CO2 liées à la combustion d’énergie due à la production de l’électricité.

Le mix résiduel

En cas d’absence d’utilisation de Garantie d’Origine, le consommateur doit considérer le mix résiduel calculé par le teneur de registre mandaté par l’Etat à savoir EEX, comme l’origine de son électricité.

Calcul l’empreinte en termes de gaz à effet de serre (GES)

Selon le GHG Protocol, organisme international responsable de l’élaboration de normes sur le calcul de l’empreinte carbone, les émissions de GES liées à la consommation d’électricité sont réparties entre le scope 2 (utilisation directe d’énergie secondaire) et le scope 3 (utilisation indirecte d’énergie). Le calcul prend en compte l’analyse cycle de vie (ACV). C’est-à-dire les émissions de carbone :

  • générées lors de la construction des moyens de production ;
  • générées lors de l’extraction, transport des combustibles utilisées lors de la production d’électricité ;
  • générées lors du démantèlement des moyens de production ;
  • générées par les pertes en ligne liées au transport et à la distribution d’électricité.

Répartition des émissions de GES

Source : ADEME

Cette étude utilise comme source l’ADEME [2] pour la détermination du facteur d’émissions de GES en ACV. En cas de traçage actif de l’électricité consommée par l’utilisation d’une GO, le facteur d’émission de la source d’énergie mentionné est retenu. En cas de traçage passif de l’électricité consommée par l’attribution de mix résiduel, le facteur d’émission des sources d’énergie composant ce mix est retenu au prorata de chacune des sources.

Estimation du facteur d’émission du mix résiduel en analyse du cycle de vie (ACV)

Estimation du facteur d'émission du mix résiduel en ACV

Sources : ADEME et AIB

Notons que le facteur d’émission de la biomasse a été déterminé en utilisant les données d’EEX et de l’ADEME. Celui des autres filières est directement donné par l’ADEME [3].

Formule d’estimation du facteur d’émission de la biomasse (cf. annexe pour le détail des calculs) :

Facteur d’émission de la biomasse = Somme des facteurs d’émission de chaque type de biomasse * la quantité de GO provenant de chaque type de biomasse utilisées en France 

Selon ce calcul, la consommation d’électricité non renouvelable en France engendre une émission de 53,28g de CO2 équivalent par kWh.

D’où viennent nos données ?

Les données sur la consommation d’électricité verte des entreprises et collectivités répertoriées ont été constituées à partir d’informations publiques. Ces dernières sont disponibles alternativement sur :

  • les rapports annuels ;
  • les rapports de développement durable ;
  • les documents d’enregistrement universel ;
  • les sites internet des entreprises et collectivités concernées ;
  • les sites et rapports d’organisations répertoriant des organisations consommatrices d’électricité verte telles que le RE100 et l’IRENA notamment.

 

Sources :
[1] EEX ; “Le mix résiduel français pour 2019”
[2] Association of Issuing bodies (AIB) ; “European Residual Mixes,Results of the calculation of Residual Mixes for the calendar year 2019”
[3] ADEME ; “Bilan gaz à effet de serre”
[4] Bilan carbone de l’ADEME ; “Facteurs associés à la consommation directe d’énergie”

 

ANNEXE

 Estimation du facteur d’émission de la biomasse en Analyse Cycle de Vie (

 Estimation du facteur d’émission de la biomasse en Analyse Cycle de Vie (

 Estimation du facteur d’émission de la biomasse en Analyse Cycle de Vie (

Vous pouvez aussi participer à la transition énergétique en partageant cet article !

Nous sommes l'association de promotion de l'électricité verte.

Alors que la France figure tristement parmi les derniers en Europe à consommer de l’électricité verte avec 13% seulement, des millions de français cherchent à agir en marchant pour le climat ou en luttant contre l'écologie punitive.

Faire le choix de l'électricité verte, c'est décarboner notre air, soutenir une économie pérenne, locale et assurer un futur vivable pour nos enfants.

Logo de QuiEstVert noir et vert

Notre objectif : faire de la France le 1er pays consommateur d'électricité verte en Europe

1er

Ce que l’on fait

On facilite le changement vers une offre verte.

Utiliser notre comparateur.

On décortique l’actualité énergétique qui compte.

Voir l’actualité décryptée

On fait des dossiers sur l’écosystème énergétique.

Voir nos dossiers

On recense les acteurs qui se mettent au vert.

Consulter notre annuaire.

On fait une curation de l’actualité importante.

Voir notre Twitter

On interviewe les personnes qui font bouger les choses.

Lire nos interviews.

Ça vous a plu ?

Partagez cet article avec vos proches !