Tout ce qu’il faut savoir sur la traçabilité de l’électricité

par | Août 12, 2021 | Electricité Verte

Il y a plusieurs semaines, nous avons publié un dossier complet sur le fonctionnement du réseau électrique européen et des conventions qui le régissent, intitulé « D’où vient l’électricité que j’utilise ? ».

GREXEL, le teneur de registre finlandais (l’organisme en charge des transactions de Garanties d’Origine dans le pays – on notera que chaque pays d’Europe a le sien), a rédigé un article centré sur la Garantie d’Origine dans la continuité de notre dossier. La GO est-elle un mécanisme suffisamment efficace aujourd’hui ? Se suffit-elle à elle-même ? Sera-t-elle toujours pertinente demain, dans un contexte d’accroissement massif des énergies renouvelables ?

grexel teneur de registre finlandais

Nous avons traduit cet article en français, qui répond point par point à ces questions. 👇

La Garantie d’Origine comme outil de traçabilité de l’électricité

Reprenons quelques bases…

Le mécanisme de la Garantie d’Origine a vu le jour il y a maintenant 20 ans. Sa mission : valoriser la manière dont l’électricité est produite. Elle a pour but d’inciter à la consommation d’électricité d’origine renouvelable et de financer la transition énergétique de notre réseau électrique.

La GO est un outil de traçabilité de l’électricité, qui nous permet de connaître la source d’énergie à partir de laquelle elle a été produite. Elle à ce jour le seul instrument de traçabilité légalement reconnu en Europe. On notera qu’il existe d’autres mécanismes similaires ailleurs dans le monde. 

Ainsi, tous les producteurs européens qui souhaitent valoriser l’origine renouvelable de leur électricité sont dans l’obligation d’émettre des Garanties d’Origine. Ces dernières seront vendues par les fournisseurs qui commercialisent de l’électricité verte à leurs clients.

la garantie d'origine comme outil de traçabilité de l'électricité

Comment cela fonctionne ?

Ok, c’est très beau tout ça, mais concrètement, comment ça marche ?

Sur le plan purement physique, le fonctionnement du réseau électrique est simple. Un producteur injecte de l’électricité dans le réseau, le consommateur en soutire. Or, le réseau électrique (qui est, rappelons-le, européen) est partagé chaque jour par des milliers de producteurs et des millions de consommateurs. Vous l’aurez compris, il est donc impossible d’identifier physiquement quelles sont les électricités injectées dans le réseau à un instant T… Oui, le réseau électrique est en quelques sorte un mélange de toutes les électricités produites !

Sur cette base, des conventions ont été créés et mises en place pour pouvoir appliquer une logique marchande au marché de l’électricité. Ce sont la Responsabilité d’Equilibre et la Garantie d’Origine.

👉 Si vous souhaitez en savoir plus sur le fonctionnement du réseau électrique et ses conventions, vous trouverez tout dans notre article dédié « D’où vient l’électricité que j’utilise ? »

Pour coller au plus près de la réalité physique du réseau, le système de la GO fonctionne de la manière suivante : lorsqu’une éolienne (ou tout autre moyen de production renouvelable) est en fonctionnement, le producteur émet une GO pour chaque MWh produit.

La Garantie d’Origine est en quelque sorte la carte d’identité d’un MWh renouvelable. Elle mentionne notamment (quelle centrale) il a été produit, et grâce à quelle technologie (éolienne, hydraulique…). Commercialisable à travers l’Europe, la GO permet ainsi aux consommateurs de faire le choix volontaire d’une consommation d’électricité verte. Elle assure en même temps aux producteurs un revenu complémentaire.

la traçabilité sur le marché de l'électricité

D’autres mécanismes pour aller pour loin dans la traçabilité…

La traçabilité physique c’est une chose. Et bien que la Garantie d’Origine soit pour l’heure le seul outil légalement reconnu, d’autres initiatives ont vu le jour pour aller plus loin dans la démarche. C’est notamment le cas des contrats PPA (Power Purchase Agreement), qui intègrent à la fois production d’électricité et commercialisation de la GO.

Il y a également le pas de temps horaire, un moyen d’aller plus loin dans la démarche de consommation volontaire d’électricité verte.

Pour être encore plus en phase avec le fonctionnement physique du réseau électrique et atteindre une granularité plus fine, de nouvelles évolutions de la Garantie d’Origine sont à l’étude, dont le pas de temps horaire. En France depuis janvier 2021, les Garanties d’Origine ont une période de validité de 1 mois. On parle alors de pas de temps mensuel. A savoir que précédemment cette durée de validité était d’1 an. Certains acteurs considèrent que le pas de temps horaire permettrait de s’approcher encore plus d’une consommation tracée en temps réel de l’électricité. Nous pourrions ainsi atteindre une plus grande transparence dans le marché.

Peut-on compter sur la Garantie d’Origine seule pour assurer la transition énergétique ?

La GO est-elle un outil suffisamment efficace ? 

Fondamentalement, la GO est un outil qui a été conçu pour valoriser les énergies renouvelables au détriment des énergies fossiles. Or, la transition énergétique du mix électrique s’est rapidement imposée comme un challenge de taille, à la fois urgent et compliqué à atteindre. 

Dans ce contexte, la GO est devenue malgré elle l’un des piliers de cette transition, alors qu’elle n’en avait pas au départ, ni l’envergure, ni les moyens.

Pour ne rien arranger, alors que les énergies renouvelables se développent de plus en plus, les sources d’énergies elles-mêmes se sont diversifiées. C’est notamment le cas du solaire et de l’éolien, et cela complexifie davantage leur gestion. Notons enfin que les avancées technologiques ont permis de fluidifier le marché, rendant ainsi la traçabilité de l’électricité possible pour les bioénergies, l’hydrogène et la géothermie.

Nous avons besoin d’un mécanisme plus précis, en complément de la GO

Alors que nous continuons à produire notre électricité largement grâce aux énergies fossiles, la Garantie d’Origine continue de représenter un moyen sûr de passer à l’électricité verte. Dans son article originel, GREXEL émet un avis que nous partageons : « alors que la transition énergétique est un enjeu central pour tous, elle requiert de s’appuyer sur différents moyens« .

La GO est une première étape simple dans le changement de consommation d’électricité. Mais une fois ce pas franchi, les consommateurs ayant fait le choix de consommer du renouvelable pourraient aller plus loin dans leurs critères de choix.

Il devient alors évident qu’une traçabilité plus précise est nécessaire. C’est là que d’autres solutions, telle que le pas de temps horaire, seront pertinentes pour établir une traçabilité en parallèle de la GO plutôt que de la remplacer. Pour atteindre la transition énergétique, nous aurons besoin de la GO associée à de nouveaux mécanismes.

la garantie d'origine est elle suffisamment efficace pour assurer la traçabilité en temps réel

Passé ce cap, une question subsistera… Lorsque la transition énergétique du mix électrique sera réalisée et que la production d’électricité sera totalement décarbonée, la traçabilité de cette dernière aura-t-elle encore un sens ? Bon ok, nous avons encore un peu le temps pour cela…

📄 Retrouvez l’article original rédigé par GREXEL par ici.

 

Photo by Anders Jacobsen ; Moritz Kindler ; Raimond Klavins

Vous pouvez aussi participer à la transition énergétique en partageant cet article !

Nos dernières publications 📰 

Les offres d'électricité passées au crible

Pour vous aider à trouver le fournisseur et l'offre qui vous correspond, nous avons développé un comparateur d'offres d'électricité basé sur l'origine de l'électricité. Retrouvez toutes les offres disponibles en France triées en 3 catégories : électricité 100% verte française, électricité 100% verte européenne et électricité grise. Ainsi vous pouvez être certain du type d'électricité que vous choisissez !

Nous sommes l'association de promotion de l'électricité verte.

Alors que la France figure tristement parmi les derniers en Europe à consommer de l’électricité verte avec 13% seulement, des millions de français cherchent à agir en marchant pour le climat ou en luttant contre l'écologie punitive.

Faire le choix de l'électricité verte, c'est décarboner notre air, soutenir une économie pérenne, locale et assurer un futur vivable pour nos enfants.

Logo de QuiEstVert noir et vert

Notre objectif : faire de la France le 1er pays consommateur d'électricité verte en Europe

1er

Ce que l'on fait

 🧰

On facilite à tous le changement vers une offre d'électricité verte.

Utiliser notre comparateur.

On explique comment l'électricité verte fonctionne vraiment.

Consulter nos dossiers.

🌍

On remet l'électricité au centre des questions environnementales.

Lire notre plaidoyer.

Ça vous a plu ?

Partagez cet article avec vos proches !