Le glossaire de l'électricité

L'électricité et les mots compliqués ⚡
Watt ?

Le secteur de l’électricité est un univers parfois complexe avec ses nombreux acteurs, ses termes techniques, ses acronymes et autres réglementations spécifiques. En tant que consommateurs finaux et tous concernés, il est souvent frustrant de se retrouver face à des termes que nous ne comprenons pas. Voici donc pour vous, les explications de nombreux termes liés à l’électricité et auxquels (nous en sommes sûrs) vous avez déjà été confrontés…

 

Suivez le guide !
(cliquez sur une lettre)

👇  👇  👇

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

A

Abonnement
C’est la partie fixe de ma facture d’électricité, autrement dit, le prix de base que je payerai chaque mois. Son montant dépend de la puissance de mon compteur électrique. Chaque fournisseur propose des puissances de compteur pouvant varier de 3 à 36 kVA selon les ménages, et selon le nombre d’appareils électriques (et leur consommation énergétique !) présents dans le logement. À surveiller attentivement donc…

ACRE (Agence de Coopération des Régulateurs de l’Énergie)
Basé à Ljubjana en Slovénie, l’ACRE est un organisme ayant pour mission de traiter toutes les questions liées à l’énergie entre les pays européens. Depuis 2009, elle assure donc la coordination des structures nationales de régulation de l’énergie disséminées en Europe. Mais pas que ! En 2013, elle a également développé une plateforme centrale assurant la transparence des informations sur le marché de l’électricité.

ADEeF (Association des Distributeurs d’Électricité en France)
L’ADEeF est une association regroupant la plupart des distributeurs d’électricité actifs en France, dans le but de préserver leurs intérêts. On compte actuellement plus de 150 distributeurs sur le territoire, qui ont tous pour mission de  faire arriver l’électricité à bon port ! Parmi les distributeurs membres et fondateurs de l’association, vous retrouvez des acteurs bien connus tels que Enedis, Strasbourg Électricité Réseaux ou encore GEREDIS.

ADEME (Agence de l’Environnement et la Maîtrise de l’Énergie)
Créée en 1991, l’ADEME est une structure étatique chargée de déployer et de coordonner des actions dans le domaine de l’énergie, de l’environnement et du développement durable. Grâce aux subventions qu’elle obtient des contribuables, l’agence finance des projets dans divers domaines tels que l’efficacité énergétique, les énergies renouvelables ou encore l’économie des matières premières.

Agence ORE (Observateurs des Réseaux d’Énergies)
Lancée en 2017, l’agence ORE a pour vocation de faciliter la transition énergétique par le biais du numérique. En utilisant les données d’Enedis et des ELD, la plateforme propose pour chaque région de France des données sur la consommation d’électricité et de gaz par secteur. En regroupant près de 150 distributeurs de gaz et d’électricité en France, elle permet également de connaitre avec précision qui sont les gestionnaires de gaz et d’électricité présents sur chaque par région.

AIB (Association of Issuing Bodies)
Créée en 2011, l’AIB est une association qui rassemble les teneurs de registre de Garantie d’Origine de 20 pays d’Europe. Elle a pour mission le développement, l’usage et la promotion d’un mécanisme standardisé de traçage de l’électricité au niveau européen. L’AIB a créé un standard, l’European Energy Certificate System (EECS), permettant les transactions sécurisées de Garanties d’Origine.

AIE (Agence Internationale de l’Énergie)
Fondée à Paris en 1974, l’AIE est une organisation internationale qui fournit des informations et des données sur le secteur de l’énergie. Elle publie notamment des rapports annuels, tel que le «World Energy Outlook», qui synthétise l’impact des différentes politiques énergétiques sur les émissions de CO2. Elle réalise également des statistiques sur les productions mondiales d’énergies, notamment d’électricité, de pétrole ou encore de gaz naturels.

ANDRA (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs)
L’ANDRA est une agence étatique crée en 1979. Elle se charge de la gestion (fournir et garantir des solutions sûres) à long terme des déchets radioactifs générés en France, dans le but de prévenir les apparitions éventuelles de dangers causés par ces déchets.

ARENH (Accès Régulé à l’Électricité Nucléaire Historique)
L’ARENH est un dispositif permettant aux concurrents d’EDF (appelés fournisseurs alternatifs) de s’approvisionner chez ce dernier en électricité, du fait de sa position dominante dans le marché de la production. L’objectif de ce dispositif est d’instaurer plus d’égalité entre EDF et ses concurrents sur le marché de la fourniture d’électricité. Ainsi, 25% de la production d’EDF (soit 100 TWh) sont mis chaque année à la disposition des fournisseurs alternatifs. A noter que l’ARENH a été mis en place en 2011 et est prévu pour une durée de 15 ans.
Attention à ne pas confondre ce mécanisme avec le fait de s’approvisionner en électricité nucléaire ! L’ARENH n’est en aucun cas un mécanisme de traçabilité. La référence à cette technologie est liée au fait que la position dominante est essentiellement liée à la détention par EDF de l’intégralité du parc nucléaire. Si ce parc était constitué de centrales hydrauliques ou de charbon cela ne changerait rien. Un fournisseur obtient par ce biais une électricité dont le mix énergétique est le mix résiduel calculé par Powernext.

Autoconsommation d’énergie
L’autoconsommation est la possibilité pour un consommateur de produire lui-même ou une partie de sa consommation d’électricité. L’autoconsommation peut être mise en place à différentes échelles : au niveau d’un site unique de production et de consommation (« autoconsommation individuelle ») ou à un niveau plus étendu tel qu’un bâtiment collectif, un ensemble de bâtiments voire un quartier (« autoconsommation collective »). Les énergies renouvelables sont les plus adaptées à cette méthode de consommation d’électricité, dans la mesure où il est possible pour le consommateur d’installer des moyens de production à son échelle.

ACV (Analyse du Cycle de Vie)
L’ACV est une méthode d’évaluation normalisée qui permet d’établir le bilan environnemental d’un produit, d’un service, d’une entreprise ou d’un moyen de production, sur toute sa durée de vie.

Comment s'articule le cycle de vie d'un produit ou d'un bien de consommation

Illustration du cycle de vie d’un produit

B

BEPOS (Bâtiment à Énergie Positive)
Ce sont des bâtiments qui produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Cela passe, d’une part, par la production d’énergie renouvelable (exemple typique : les panneaux solaires), mais aussi par des facteurs qui permettent de réduire la consommation en énergie : architecture bioclimatique, installations peu énergivores, comportement éco responsable des occupants… Notez que les BEPOS respectent les normes définies par Réglementation Thermique (RT) 2020.

Bilan Carbone
Le bilan carbone comptabilise les émissions de gaz à effet de serre d’un produit, d’une entreprise ou d’un groupe d’individu. Il tient compte de l’énergie primaire et secondaire utilisées. La méthode de référence internationale de calcul de bilan carbone est celle proposée par le GHG Protocol.

C

CCGT (Combined Cycle Gas Turbine)
Une CCGT (en français Centrale à Cycle combiné de Gaz), est une centrale qui produit de l’électricité grâce à deux types de turbines : la première, à combustion (TAC), et la deuxième, à vapeur (TAV). L’électricité est d’abord produite à partir de gaz naturel via la première turbine (TAC). La chaleur qui s’en dégage est ensuite réutilisée dans la TAV pour produire également de l’électricité. Résultat : nous avons une double production d’électricité avec la même quantité de combustible !

Schémas d'une centrale à cycle combiné de gaz

Schéma d’une centrale à cycle combiné de gaz

CDP
Auparavant appelé Carbon Disclosure Project, le CDP est un organisme britannique qui travaille en lien avec les investisseurs et le secteur privé pour mieux prendre en compte le bilan carbone des plus grandes entreprises. Sa mission est d’aider les grandes entreprises à mesurer, gérer et à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Le CDP réalise notamment des rapports sur l’empreinte carbone des grands groupes et multinationales.

Chèque énergie
Le chèque énergie est un dispositif mis en place en janvier 2018, pour aider les ménages aux revenus modestes à payer leurs dépenses énergétiques, comme les factures de gaz ou d’électricité. Il remplace anciennement les tarifs sociaux de gaz et d’électricité.

Exemple d'un chèque énergie

Exemple d’un chèque énergie émis

Code de l’énergie
Le code de l’énergie est le code légale qui régit l’organisation du secteur de l’énergie.

Cogénération
La cogénération désigne la production simultanée de deux types d’énergies dans une seule et même centrale. Bien souvent, cela concerne la production d’électricité et de chaleur : soit la chaleur est générée suite à une production d’électricité ou bien c’est le contraire.

Compteur électrique
Le compteur électrique permet de mesurer l’électricité consommée ou produite par chaque foyer utilisant le réseau public de distribution d’électricité.

Consommation finale d’énergie
Il s’agit ici de l’énergie consommée sous sa forme transformée (elle s’oppose à la consommation primaire d’énergie).
Exemple : l’hydroélectricité est une énergie finale issue de la transformation de la force de l’eau. 

Consommation volontaire d’électricité verte
La consommation d’électricité verte est dite volontaire lorsque qu’elle résulte d’un choix. Lorsqu’un consommateur utilise le réseau électrique, ce choix se matérialise par l’utilisation de Garanties d’Origine, qui sont l’unique preuve juridique de l’origine de l’électricité verte consommée. Il est également possible d’opter pour l’autoconsommation pour consommer volontairement de l’électricité verte.

Contrat unique
Le contrat unique est un contrat que le consommateur signe avec son fournisseur d’électricité. Il tient compte de la fourniture de l’électricité mais aussi de son acheminement.

Courbe de charge
La courbe de charge étudie la variation de votre consommation d’énergie sur une période donnée. L’étude de cette courbe révèle vos pics de consommation et vous permet ainsi d’ajuster vos tarifs de facturation ou de corriger d’éventuels excès.

Exemple de la courbe de charge d'un foyerExemple de la courbe de charge d’un foyer – Source : Enoptea

CR (Complément de Rémunération)
Le CR est un dispositif de soutien au développement des énergies renouvelables. En vigueur en France depuis 2016, il remplace l’Obligation d’Achat. Dans ce mécanisme, les producteurs d’électricité de source renouvelable commercialisent leur énergie directement sur le marché, à un prix de référence fixé par l’État. Pour compenser l’écart entre les revenus (ou les pertes) finalement tirés de cette vente et le prix de référence, une prime (ou une compensation de leur part) doit être versée.

CRE (Commission de Régulation de l’Énergie)
La CRE est une entité étatique créée en mars 2000, dont le but est d’assurer le bon fonctionnement du marché du gaz et de l’électricité. L’une de ses missions, veiller à ce que l’accès au réseau de distribution et de transport soit non discriminatoire pour chaque fournisseur d’électricité présent en France. Elle vérifie également la cohérence des offres de gaz et d’électricité de chaque fournisseur, dans l’optique d’assurer le bénéfice aux consommateurs finaux.

CSPE (Contribution au Service Public de l’Électricité)
La CSPE est une taxe que vous payez directement lorsque vous réglez votre facture d’électricité. Elle s’applique à tous les consommateurs sauf pour les entreprises électro-intensives ayant négocier leur exemption avec l’État. Instaurée en 2003, la CSPE est une taxe proportionnelle à la quantité d’électricité consommée. Elle permet de subventionner la péréquation entre les régions et le tarif de solidarité (remplacé par le chèque énergie depuis 2018), ainsi que les politiques publiques de soutien à l’électricité renouvelable, en vertu des articles L.311-10, L.314-1 et L.121-27 du Code de l’énergie. En 2018, elle était à 22,5 €/MWh soit le triple de ce qu’elle valait en 2011.

CTA (Contribution Tarifaire d’Acheminement)
Il s’agit d’une contribution qui finance en grande partie le régime de retraite des personnes qui travaillent dans les industries gazières et électriques. En 2018, la CTA représentait 27,04% du tarif d’acheminement des gestionnaires de réseaux de distributions.

D

Déchets radioactifs
Ils désignent des substances radioactives pour lesquelles aucune utilisation ultérieure n’est prévue ou envisagées. Les déchets radioactifs sont traités pour être stockés à long terme et c’est l’ANDRA qui assure cette mission dans notre pays.
En France, environ 2 kg de déchets radioactifs sont produits par an et par habitant pour toutes les activités nucléaires (production d’électricité, recherche, médecine ou industrie). La majorité d’entre eux (85% des déchets radioactifs) sont des déchets provenant de l’activité des centrales nucléaires, donc de la production d’électricité.

DGCCRF (La Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes)
Sous la tutelle du ministère de l’économie, la DGCCRF est une structure qui s’assure du bon fonctionnement des marchés, tout cela au bénéfice des consommateurs et des entreprises.

Développement durable
Il s’agit d’une perception de la croissance économique apparue pour la première fois dans le rapport de Brundtland en 1987 et qui la définie comme étant : « un mode de développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre les capacités des générations futures à répondre aux leurs ». C’est ainsi une vision qui tient compte des dimensions écologiques, sociales et économiques du fonctionnement de notre société.

E

EECS (European Energy Certificate System)
L’EECS a été mis en place par l’AIB (Association Issues Bodies) dans le but d’harmoniser les critères que doivent respecter les Garanties d’Origines (GO) émises dans les pays membres. Les règles imposées assurent la fiabilité et la sécurité du système des GO. Elles garantissent aux titulaires de compte le transfert des Garanties d’Origine EECS aussi bien pour les comptes nationaux que pour les comptes à l’international.

Effacement de consommation d’électricité
On dit d’un consommateur d’électricité qu’il s’efface du réseau lorsqu’il fait baisser son niveau de soutirage d’électricité des réseaux de distribution ou de transport. L’effacement est proposé directement par des fournisseurs d’électricité ou par des opérateurs d’effacement.

Efficacité énergétique
Désigne le fait d’utiliser une quantité d’énergie moindre pour effectuer le même service énergétique : on parle alors d’optimisation de la consommation énergétique. C’est un terme courant, notamment dans le secteur du bâtiment et de l’isolation.

ELD (Entreprise Locale de Distribution)
Les ELD sont des organismes de distribution et de fourniture d’électricité, qui se trouvent toujours en situation de monopole dans certaines localités de France. En charge d’environ 5% de réseaux de distribution électriques français (soit près de 68 400 km de réseaux), ce sont des entreprises qui ont refusé en 1946 de former un acteur unique du marché de l’électricité. Ils remplacent donc, encore aujourd’hui, les opérateurs historiques que sont EDF et Engie (anciennement GDF Suez), et les tarifs qu’ils proposent sont ainsi régulés par l’État.

Électricité
L’électricité est une forme d’énergie. Elle figure parmi les énergies secondaires car elle est directement issue de la transformation d’une autre d’énergie. La particularité de l’électricité, c’est qu’elle ne se stocke pas, ou du moins très difficilement en grande quantité.

Électricité verte
Il s’agit de l’électricité produite à partir de sources d’énergies renouvelables telles que l’énergie hydraulique, éolienne, solaire, géothermique ou biomasse. La Garantie d’Origine (GO) permet de distinguer l’électricité verte de l’électricité issue de sources non renouvelables (nucléaire, charbon, gaz ou pétrole). Elle demeure l’unique preuve juridique de l’origine de l’électricité consommée : un contrat de fourniture d’électricité verte est donc un contrat qui ouvre le droit à l’utilisation du réseau électrique, auquel est ajoutée la preuve juridique que l’électricité consommée est bien d’origine renouvelable.

Enedis
Enedis assure la mission de service public de distribution d’électricité aux consommateurs finaux. C’est cette entreprise qui gère l’essentiel des infrastructures électriques basse tension (inférieures à 50kV) et qui est responsable de la gestion des réseaux de distribution de plus de 36 000 communes en France (soit environ 1,3 millions de km de réseau de distribution d’électricité, ou 95% du réseau total en France métropolitaine).
Historiquement, c’est EDF qui gérait à la fois la fourniture et la distribution de l’électricité dans le pays. Lors de l’ouverture du marché à la concurrence (2007), il est devenu indispensable qu’EDF ne contrôle plus le réseau de distribution, ce qui a abouti à la création d’ERDF, puis d’Enedis. Aujourd’hui, bien que filiale d’EDF, Enedis n’en demeure pas moins une entité juridique bien distincte, qui n’offre pas de traitement préférentiel à ces derniers : elle a l’obligation d’assurer l’accès au réseau électrique de n’importe quel consommateur final, quelque soit son fournisseur.

Enedis, gestionnaire du réseau de distribution d'électricité en France

 

Énergie biomasse
Il s’agit de l’énergie issue des matières organiques (ordures ménagères, végétaux, bois, déchets agricoles, etc). Les centrales de biomasse produisent de l’électricité de deux manières : soit grâce à la chaleur dégagée par la combustion des matières, soit par le biogaz issus de la fermentation de ces mêmes matières.
En 2018, les 2 026 MW d’installation de biomasse ont produit 9,7 TWh d’électricité soit 1,8% de la production totale d’électricité en France.

Énergie primaire
L’énergie primaire, c’est l’énergie directement disponible dans la nature : le vent, le gaz naturel, le rayonnement solaire, le pétrole, l’uranium, etc. La consommation primaire désigne quant à elle la quantité d’énergie qu’il a fallu utiliser pour produire une énergie finale.
Ainsi, pour 1 kWh d’électricité consommée il faut 2,58 kWh d’énergie primaire.

Énergies renouvelables
Les énergies renouvelables représentent l’ensemble des énergies dont le renouvellement se fait de manière permanente, par la nature. Elles sont inépuisables à l’échelle d’une vie humaine et s’opposent donc aux ressources non renouvelables qui sont elles, épuisables (pétrole, gaz, uranium, charbon…). Les énergies solaire, éolienne, hydraulique, la géothermie ou la biomasse sont considérées comme renouvelables.

Énergie secondaire
L’énergie secondaire désigne l’énergie obtenue après la transformation d’une énergie primaire.
L’électricité est une énergie secondaire car elle est produite à partir d’autres sources comme le soleil, le vent ou la force de l’eau.

Énergie solaire
C’est l’énergie issue du soleil. Elle est transformée en électricité grâce aux panneaux photovoltaïques.
Cela a permis à la France en 2018 d’assurer 1,9% de sa production totale d’électricité, soit 10,2 TWh. Cela équivaut à la consommation annuelle d’environ 2 170 212 ménages français.

ENTSO-E (European Network of Transmission System Operator for Electricity) 
L’ENTSO-E, ou REGRT-E en français (Réseau Européen des Gestionnaires de Réseau de Transport d’Électricité), est une association de 41 gestionnaires de réseau de transport de 34 pays européens (certains pays comme l’Allemagne ou l’Autriche possèdent plusieurs gestionnaires de réseaux de transport). Créée en décembre 2008 à Bruxelles, l’ENTSO-E a pour but d’apporter de l’information accessible et transparente sur la production et la consommation d’électricité en temps réel dans les pays membres. Le gestionnaire français de transport d’électricité, Rte, est membre de cette association.

Éolienne
L’éolienne est une installation qui transforme l’énergie cinétique (due au mouvement causé par le vent) en énergie mécanique, qui est ensuite convertie en électricité. On trouve des éoliennes sur terre (onshore) et en mer (offshore).
En 2018 les éoliennes ont fourni 5,1% de l’électricité en France, soit 27,8 TWh, nous classant en 4ème position européenne, derrière l’Allemagne, Royaume Uni et l’Espagne.

F

Facteur de charge
Il s’agit du rapport entre l’électricité réellement produite par une centrale et celle qu’elle aurait pu produire si elle avait fonctionné à sa puissance maximale sur une même période.

Fournisseurs alternatifs
Les fournisseurs alternatifs sont des fournisseurs d’électricité non considérés comme des fournisseurs historiques (EDF ou les ELD). On peut citer parmi eux des acteurs comme Planète Oui, Energie d’ici, Total Spring…

Fournisseur d’électricité
Ce sont les acteurs qui commercialisent l’accès au réseau électrique aux consommateurs finaux. Le fournisseur facture l’électricité consommée, les différents coûts d’acheminements et diverses taxes liées à la consommation d’électricité.

G

Garantie d’Origine
La Garantie d’Origine (aussi appelée GO), est un document électronique qui prouve légalement que l’électricité que vous consommez est bien issue de sources d’énergies renouvelables (hydraulique, solaire, éolienne, biomasse, géothermique). La GO certifie que vous utilisez une électricité renouvelable, neutre en CO2 et qui n’a pas eu recours au nucléaire pour être produite.

Exemple d'une Garantie d'Origine

Illustration d’une Garantie d’Origine

Gaz à effet de serre (GES)
Les gaz à effet de serre sont des gaz (au départ naturellement présents dans l’atmosphère), qui permettent d’avoir une température vivable sur terre. Depuis l’ère industrielle, leur forte concentration due aux activités humaines est responsable d’un réchauffement climatique rapide risquant d’engendrer des modifications importantes de notre écosystème.

GHG Protocol (Greenhouse Gas Protocol)
Il s’agit d’une initiative instaure et promeut un système standardisé de mesure et de gestion des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial. Le GHG Protocol est le fruit de l’union entre le Word Resources Institute et le World Business Council for Sustainable Development (WBCSD). Parmi les partenaires du GHG Protocole nous pouvons notamment compter des gouvernements, des entreprises, des associations industrielles, etc.

GRT (Gestionnaire de Réseau de Transport)
Le GRT est un terme générique pour définir l’entreprise qui gère un réseau de transport d’électricité ou de gaz. En France, c’est Rte qui s’occupe de cela pour l’électricité et GRDF pour le Gaz.

H

Hydroélectricité
Il s’agit de l’électricité produite à partir de la transformation de la force de l’eau via une turbine hydraulique. L’énergie hydraulique est renouvelable et constitue la première source d’électricité verte dans le monde.
En 2018, l’hydroélectricité représentait 15,75% de la production mondiale d’électricité, soit 4 193,1 TWh.

I

IRENA (International Renewable Energy Agengy)
Organisation intergouvernementale, l’Agence Internationale pour les Énergies Renouvelables a été créée en 2009 pour la promotion des énergies renouvelables dans le monde. Son siège social se situe à Abou Dabi. L’IRENA compte actuellement 150 états membres et a pour ambition de devenir le centre mondial d’échanges sur les énergies renouvelables.

J

Joules (J)
Du nom du physicien anglais James Prescott Joule, le joule est une unité internationale de mesure de l’énergie. Un joule correspond au travail requis pour obtenir une puissance d’un watt pendant une seconde. Notons que d’autres unités d’énergie peuvent s’exprimer en joule.
Exemple 1 calorie = 4,1855 joules ; 1 kWh = 3 600 000 joules, etc.

K

L

Linky
Linky est un compteur communiquant développé par Enedis. L’avantage de ce compteur, c’est qu’il permet des relevés à distance pour le fournisseur, et une maîtrise de la consommation pour le consommateur, depuis son espace personnel. En mai 2019, plus de dix neuf (19) millions de compteurs Linky ont déjà été installés dans des foyers français. L’objectif d’Enedis est de remplacer d’ici 2021 les 35 millions de compteurs ancienne génération (à noter que ces derniers seront recyclés).

Compteur Linky installé

Exemple d’un compteur Linky installé

M

Marché de l’électricité
Il résulte de la volonté de l’Union Européenne de libéraliser le marché de l’électricité. En France, cela s’est concrétisé avec la loi du 7 décembre 2006 : entreprises et particuliers peuvent depuis choisir leur fournisseur d’électricité parmi plusieurs acteurs, mettant ainsi un terme au monopole d’EDF. On distingue le marché de gros (avant l’étape de livraison de l’électricité chez le consommateur final : implique les producteurs, les négociants, les fournisseurs) du marché du détail (tout ce qui concerne la fourniture de l’électricité directement aux consommateurs finaux).

Mécanisme de capacité
Instauré en France en janvier 2017, la garantie de capacité est un dispositif de sécurité d’approvisionnement en électricité. Elle constitue une preuve selon laquelle le fournisseur est capable d’assurer l’approvisionnement de tous ses clients en période de forte demande. C’est une obligation légale pour tous les fournisseurs d’électricité de France. Ils peuvent obtenir ces garanties auprès des producteurs d’électricité (ou des opérateurs d’effacement). Pour émettre des garanties de capacité, ces derniers doivent prouver la disponibilité de leurs moyens de production (ou d’effacement) en périodes de forte consommation d’électricité auprès de Rte.

Médiateur National de l’Énergie (MNE)
Le MNE est un organisme public indépendant créé en décembre 2006. Référencé sur la liste des médiateurs de la consommation établie par la CECMC (Commission d’Évaluation et de Contrôle de la Médiation de la Consommation), le MNE a pour mission de régler les différends entre consommateurs et fournisseurs de gaz et d’électricité, mais aussi d’informer les consommateurs sur leurs droits.

Mix de consommation
Le mix de consommation englobe toutes les sources d’électricité consommées en moyenne dans un pays. Le mix de consommation est le mix de production corrigé des imports et exports physiques d’électricité ainsi que des imports et exports de Garanties d’Origine.

Mix de consommation français, 2018 – Source : Powernext

Mix de production
Le mix de production désigne et englobe toutes les sources d’énergie utilisées pour assurer la production d’électricité d’un pays.

Mix de production français 2018

Mix de production français, 2018 – Source : Powernext

Mix résiduel
Il s’agit de la source de l’électricité consommée par défaut dans un pays, hors électricité verte. Le mix résiduel inclut le mix de consommation du pays, dont sont soustraites les Garanties d’Origine utilisées pour certifier de la consommation renouvelable dans le cadre d’offres vertes.

Mobilité électrique
Elle désigne l’usage de moyens de déplacement qui fonctionnent entièrement à l’électricité.
Exemple : la voiture électrique. Pour 100 km parcourus en voiture électrique vous dépenserez en moyenne 2 € TTC, contre 10 € TTC avec une voiture à essence. Une voiture à essence est donc 5 fois plus chère en énergie qu’une voiture électrique.

MWh (mégawattheure)
Le mégawattheure (MWh) est une unité de mesure de l’électricité : elle correspond à un mégawatt actif pendant une heure. Cette unité permet de mesurer l’électricité injectée par les producteurs dans le réseau électrique, mais aussi l’électricité soutirée par les consommateurs sur ce même réseau.
A noter : 1 MWh correspond à 1000 kWh (kilowattheure).

MWh contractuels
Les MWh contractuels sont les MWh qui résultent d’un échange commercial (et non physique) entre deux acteurs du marché.
Exemple : si la France doit fournir de l’électricité à l’Allemagne qui passera par la Belgique, alors on parlera de MWh contractuels échangés entre le France et la Belgique.

N

O

Obligation d’achat (OA)
L’OA est un mécanisme de soutien aux énergies renouvelables, dont le financement est assuré par la taxation des contribuables. Dans ce système, le producteur d’électricité verte est assuré que chaque kilowattheure qu’il injectera sur le réseau sera acheté à un prix déterminé par l’État.

Offre à prix fixe
Il s’agit d’une offre d’électricité souscrite par un consommateur, dont les prix hors taxes restent fixes durant toute la période du contrat.

Offre à prix variable
Il s’agit d’une offre d’électricité souscrite par un consommateur, dont les prix évoluent en fonction du tarif réglementé de vente (TRV).

Offre de marché
Les offres de marché désignent toutes les offres proposées par les fournisseurs d’électricité autres qu’EDF. Généralement en dessous du tarif réglementé de vente (TRV), les prix de ces offres sont fixés librement par les fournisseurs eux-mêmes.

Option de base
L’option de base est une option de tarification que vous choisissez à la souscription de votre contrat : le prix du kilowattheure consommé reste identique quelque soit le moment de la journée.

Option Heure creuses/ Heures pleines
Il s’agit d’une option de tarification que vous pouvez choisir à la souscription de votre contrat. Elle propose des prix au kilowattheure qui varient selon les moments de la journée : pendant les heures pleines, le prix du kilowattheure est plus élevé que celui de l’option base ; pendant les heures creuses en revanche (généralement de 22h à 6h du matin), le prix du kilowattheure devient inférieur à celui de l’option de base.

P

Parc éolienne (ou centrale éolienne)
Un parc éolien est un regroupement de plusieurs éoliennes sur terre ou en mer pour produire de l’électricité.

Péréquation tarifaire
La péréquation tarifaire est un service public de l’énergie, financé par la CSPE. C’est un principe qui garantit que deux consommateurs ayant le même profil de consommation, le même fournisseur et la même offre, bénéficieront du même tarif, quelle que soit leur implantation géographique sur le territoire. Il n’y a ainsi pas de différence de tarifs entre les foyers situés en zones non interconnectées (ZNI) et ceux situés en zone interconnectées, bien que les coûts sous-jacents soient différents.

Périmètre d’équilibre
C’est la zone dont un responsable d’équilibre (les fournisseurs) doit assurer l’égalité entre l’injection et le soutirage de d’électricité. Exemple : « J’ai tant de consommateurs qui vont consommer tant de MWh, je dois m’assurer qu’il y en aura suffisamment sur le réseau ». Un périmètre d’équilibre contractuel comporte des acteurs qui assurent l’injection d’électricité (producteurs) et d’acteurs qui la soutirent (sites de consommation).

Période de pointe
Une période de pointe de dit des périodes durant lesquelles il y a une forte demande d’un bien ou d’un service : dans le cas de l’électricité, c’est le moment où la consommation est la plus importante. En fonction de la période d’observation, on distingue deux types de pointes. D’abord la pointe journalière, qui s’observe aux environs de 19h et qui correspond au moment où de nombreux foyers mettent en marche leurs appareils électriques. Puis la pointe saisonnière, qui va correspondre aux pics de consommation dus à l’hiver.

Point de livraison (PDL)
C’est le numéro de 14 chiffres qui permet d’identifier votre compteur d’électricité. Il est unique et sera l’un des éléments à transmettre en cas de changement de fournisseur d’électricité.

Où et comment trouver son point de livraison

Comment et où trouver son Point De Livraison

Powernext
Powernext est une organisation qui gèrent plusieurs marchés de l’énergie. Depuis le 1er mai 2013, Powernext est aussi l’«organisme en charge de la délivrance, du transfert et de l’annulation des Garanties d’Origine de l’électricité produite à partir de sources d’énergie renouvelables ou par cogénération ». Powernext est ainsi un acteur clé de voûte dans le mécanisme des Garanties d’Origine, c’est le teneur de registre.

Producteur d’électricité
Ce sont des acteurs (des entreprises) qui détiennent des moyens de production d’électricité : centrales nucléaires, centrales thermiques (au gaz naturel, au fioul ou au charbon), ou encore centrales renouvelables (hydraulique, éolienne, solaire). Ce sont ces producteurs qui approvisionnent les fournisseurs d’électricité sur le marché de gros, ou qui fournissent parfois directement de gros consommateurs.

Puissance électrique
Se dit de la puissance de production d’une centrale ou d’un parc, donc de sa capacité à produire une quantité d’électricité en un temps donné. Cette puissance s’exprime en Watt.
Exemple : en 2018, le parc éolien en France avait une capacité de 15 108 MW.

Q

R

RE100
RE100 est une initiative internationale qui regroupe des entreprises au niveau mondial, toutes engagées à atteindre une consommation d’électricité 100% renouvelable. A noter que cette initiative est soutenue par les ONG The Climate Groupe et le CDP.

RECs International
Recs International est une association fondée en 2002 à Bruxelles, qui regroupe des acteurs du marché de l’électricité. Sa mission est de promouvoir le marché européen de l’électricité, mais aussi d’améliorer, de démocratiser et d’harmoniser  le système de traçabilité de l’électricité verte au niveau européen.

Responsable d’équilibre
Ce sont des entreprises qui s’engagent auprès du gestionnaire du transport d’électricité (Rte) à assurer l’équilibre entre injections et soutirages d’électricité dans une zone virtuelle donnée, appelée périmètre d’équilibre. Exemple : « J’ai tant de consommateurs qui vont consommer tant de MWh, je dois m’assurer qu’il y en aura suffisamment sur le réseau ». Ces acteurs peuvent être des fournisseurs d’électricité, des producteurs, des consommateurs ou d’autres intermédiaires. Ils s’engagent à financer le coût des écarts constatés à posteriori : lorsque le volume injecté est inférieur au volume soutiré dans son périmètre, le responsable d’équilibre finance le coût de l’écart. En revanche, en cas d’écart positif, il reçoit une compensation financière de Rte.

Rte (Réseau de Transport d’Électricité)
Rte est l’organisme de gestion du réseau public d’électricité de haute tension en France (supérieur à 50kV). C’est Rte qui gère également l’interconnexion des réseaux entre la France et les autres pays européens. Depuis 2017, EDF ne détient plus que 50,1 % des actifs de Rte, le reste étant détenu par CDC (Caisse des Dépôts) et CNP Assurances.

Logo de la société Rte

S

Sobriété énergétique
Il s’agit d’une démarche qui vise la réduction de la consommation d’énergie, notamment par un mode de vie moins énergivore et des comportements qui impliquent un meilleur usage des équipements consommateurs d’énergie.

T

Tarif bleu
Le tarif Bleu est un tarif proposé par EDF et fixé par les pouvoirs publics. Il s’adresse aux particuliers et professionnels ayant un compteur d’une puissance inférieure ou égale à 36 kVA. Le tarif bleu est l’abonnement le plus répandu chez les particuliers en France, bien qu’il ne soit pas l’abonnement le plus avantageux : depuis 2007, les consommateurs ont le choix entre payer leur électricité au tarif bleu chez EDF, ou à un prix de marché chez le fournisseur de leur choix (et souvent moins cher que le tarif bleu !).

Tarif jaune
Le tarif jaune était un tarif réglementé qui était proposé aux consommateurs dont la puissance de compteur était comprise entre 42 et 240 kVA. Ce tarif concernait notamment les professionnels disposant d’installations fortement consommatrices d’électricité (agriculteurs, grands magasins ou boulangers. Ce tarif n’existe plus depuis décembre 2015.

Tarif vert
Le tarif vert était un tarif réglementé réservé aux très gros consommateurs d’électricité comme les compagnies ferroviaires ou les grosses industries. Ces derniers sont des consommateurs dont la puissance de compteur est supérieure à 250 kVA. Ce tarif n’existe plus depuis décembre 2015.

Taux de couverture
Il s’agit de la part de la consommation d’électricité d’un pays couverte par la production nationale.

TCFE (Taxe sur la Consommation Finale d’Électricité)
La TCFE est une taxe sur la consommation finale d’électricité, qui sert à financer l’entretien des réseaux locaux de distribution. Fixée à environ 9,57€/MWh, la TCFE est composée de la taxe communale sur la consommation finale d’électricité (TCCFE) et de la taxe département sur la consommation finale d’électricité (TDCFE).

Teneur de registre
Les teneurs de registre sont les organismes mandatés par les pouvoirs publics d’un pays pour gérer les émissions, les annulations et les transferts des Garanties d’Origine (GO). C’est cet organisme qui met à jour le registre des GO, ce dernier étant disponible gratuitement au grand public. En France, c’est Powernext qui assure cette mission depuis 2013.

Tonne équivalent pétrole (Tep)
Autrefois appelé tonne équivalent charbon, la Tep est une unité de mesure de l’énergie. Elle équivaut à 42 GJ et mesure le pouvoir calorifique d’une tonne de pétrole, c’est-à-dire la chaleur dégagée par la combustion d’une tonne de pétrole. A noter que la Tep n’est pas une unité internationale de mesure de l’énergie, cette dernière s’exprimant en Joule.

Transition écologique
Elle désigne une évolution un modèle économique et social basé sur le développement durable. Cela implique un changement de nos habitudes de consommation, de travail et de production, ceci dans le but de répondre aux enjeux environnementaux que nous connaissons,  tels que le changement climatique, la diminution des ressources, la réduction de la biodiversité et la multiplication des risques sanitaires.

Transition énergétique
La transition énergétique est un volet de la transition écologique. Elle désigne un changement profond et radical des moyens de production et de consommation de l’énergie, pour tendre vers un mix énergétique majoritairement renouvelable.

TRV (Tarif Réglementé de Vente)
Ce sont les tarifs de l’électricité fixés par l’État et qui sont proposés uniquement par le fournisseur historique (EDF) et les ELD.

TURPE (Tarif d’Utilisation du Réseau Public d’Électricité)
Il s’agit du coût d’acheminement et de raccordement au réseau de distribution de l’électricité. Le TURPE sert à financer l’activité des gestionnaires du réseau de transport (RTE), de distribution (Enedis ) et des ELD. Il est payé par tout utilisateur du réseau et son montant reste fixe d’un fournisseur à un autre. Les petits consommateurs (particuliers et petites entreprises) le paient directement en réglant leur facture fournisseur, puis il est reversé aux gestionnaires du réseau. Les gros consommateurs eux (grosses entreprises), peuvent le payer directement aux gestionnaires du réseau via leur contrat. Le TURPE est fixé par la CRE : il est réévalué chaque année en fonction de l’inflation et des bénéfices prévus et réalisés par les gestionnaires du réseau. Sa formule de calcul change tous les quatre ans.

U

UFE (Union Française de l’Électricité)
Fondé en 2000, l’UFE est une association professionnelle qui regroupe des employés de l’électricité et du gaz. Elle défend les intérêts des producteurs, des fournisseurs, des gestionnaires du réseau électrique et des services d’efficacité énergétique. L’UFE fait partie de Mouvement des Entreprises de France (MEDEF).

Logo de l'organisation Union Française de l'Electricité

V

Volume de production électrique
Le volume de production électrique représente un laps de temps durant laquelle une puissance électrique est maintenue. Par convention, il se calcule en MWh sur le marché de l’électricité. Par ailleurs, il existe des multiples et des sous multiples de cette unité de mesure : 1 TWh = 106 MWh ; 1 kWh = 10-3 MWh.
Exemple : les 15 108 MW de puissance éolienne installée en France ont produit 27,8 TWh d’électricité en France en 2018. Cela correspond à 1 840,085 heures de fonctionnement de tous les éoliens installés en France.

W

X

Y

Z

ZNI (Zone Non Interconnectée)
Ce sont des zones du territoire français qui ne sont pas interconnectées au réseau continental de transport d’électricité. Parmi ces zones, on compte notamment la Corse, les départements et régions d’outre-mer et certaines collectivités d’outre-mer.

 

Suivez le guide !
(cliquez sur une lettre)

👇  👇  👇

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Et voilà ! Grâce à ce tour d’horizon des termes liés à l’électricité, vous êtes désormais incollable sur le sujet ! Au mieux nous espérons que cela vous aidera en tant que consommateur d’électricité, sinon cela vous fera toujours de nouvelles infos pour briller à l’apéro… 😉

Nous sommes l'agence de promotion de l'électricité verte.

Alors que la France figure tristement parmi les derniers en Europe à consommer de l’électricité verte avec 7% seulement, des millions de français cherchent à agir en marchant pour le climat ou en luttant contre l'écologie punitive.

Faire le choix de l'électricité verte, c'est décarboner notre air, soutenir une économie pérenne, locale et assurer un futur vivable pour nos enfants.

« Pas besoin d'être Président de la République pour sauver le monde. »

Notre objectif : faire de la France le 1er pays consommateur d'électricité verte en Europe

1er

Ce que l'on fait

On facilite le changement vers une offre verte.

Utiliser notre comparateur.

On décortique l'actualité énergétique qui compte.

Voir l'actualité décryptée

On fait des dossiers sur l'écosystème énergétique.

Voir nos dossiers

On recense les acteurs qui se mettent au vert.

Consulter notre annuaire.

On fait une curation de l'actualité importante.

Voir notre Twitter

On interviewe les personnes qui font bouger les choses.

Lire nos interviews.