Eolien offshore : quelles avancées sur les projets en cours ?

par | Mar 25, 2021 | Actualités

Où en est la France sur le terrain de l’éolien offshore ? Si vous êtes de lecteurs et lectrices habitué.es de nos contenus, vous vous rappelez peut-être du dossier en 2 parties que nous avions publié sur le sujet. Si ce n’est pas le cas (nul besoin de vous flageller), voici les articles en question :

👉 Éolien offshore : la création des premiers parcs français [1/2]
👉 Éolien offshore : pour ou contre ? Parlons-en ! [2/2]

Parmi les projet en cours, les parcs de Saint Nazaire, Fécamp, Courseulles-sur-mer et Saint Brieuc, tous les quatre présentés lors du premier appel d’offre de l’Etat en 2011. Quoiqu’il en soit, nous avons surveillé tout cela de près et il est désormais temps de faire le point !

Saint Nazaire : les première fondations d’éoliennes ont été livrées.

Reprenons dans l’ordre chronologique avec le tout premier parc offshore situé à Saint Nazaire. Pour rappel, le lancement officiel avait été annoncé le 14 juin 2019, pour l’installation de 80 éoliennes en mer, d’une capacité de puissance installée de 480 MW (le plus gros parc validé jusqu’ici).

Le démarrage opérationnel du chantier a été lancé dans la foulée, en septembre 2019. Et ça a bien bougé depuis ! L’année 2020 a été consacrée à la fabrication des composants du parc (fondations des éoliennes (= monopieux), éoliennes, câbles inter-éoliennes) et à la construction de la base de maintenance. Et bonne nouvelle, il semblerait que les équipes de chantier soient dans le temps, puisque le 27 février dernier (oui, oui, il y a tout juste un mois), les 80 fondations du futur parc ont bien été livrées sur le site de stockage.

👉  Et pour la suite ? Dans un article récent, on apprenait que les premiers monopieux devraient être installés en mer (entre 12 et 25 mètres de profondeur), d’ici la fin du mois de mars. S’en suivra l’installation des câbles et de toute la sous-station électrique du site.
Pour ce qui est de l’installation des éoliennes et de leur mise en service, il faudra encore patienter jusqu’à 2022.

2017 : record de connexions éoliennes offshore en Europe, la France sort la  tête de l'eau

Source : Le Monde de l’Energie
Photo : Hornsea One, parc éolien offshore, Royaume-Uni

Fécamp : les éoliennes du parc et leurs fondations seront françaises !

Le lancement du chantier du parc éolien de Fécamp a été lancé le 2 juin 2020. Ce sont bien 71 éoliennes qui vont être installées au large, pour une puissance installée de 500 MW.

S’il y a bien une chose que l’on peut retenir de ce chantier, c’est que les fondations qui serviront à supporter les futures éoliennes du parc seront… Françaises (contrairement à celles que parc de Saint-Nazaire qui sont belges). 71 fondations donc, hautes de 50 mètres et lourdes de 5 000 tonnes (oui, quand même), dont la fabrication a démarré en décembre sur le port du Havre. Il en sera de même pour les éoliennes elles-mêmes (mâts, nacelles et pâles).

D’ailleurs saviez-vous que les éoliennes destinées à être installées en mer sont assemblées directement sur place et non sur la terre ferme ? Cette petite vidéo sur les grandes étapes du projet devrait vous aider à y voir clair.

 

👉  Et pour la suite ? La fin de la construction des fondations est prévue pour l’été 2022, avant livraison et installation en mer sur le site en 2023.
A noter qu’en parallèle la future base de maintenance du parc a, elle aussi, bien avancé. Lancée fin novembre 2020, la construction de cette base mobilise une centaine de personnes. Elle devrait être mise en service d’ici 2023.

Courseulles-sur-mer : le démarrage du chantier a officiellement été lancé.

Last but not least, parlons du dernier projet offshore validé en date, celui de Courseulles-sur-mer (ou du Calvados). Le 22 février dernier, EDF Renouvelables – le porteur du projet, annonçait officiellement le début des constructions pour ce nouveau parc offshore qui comptera 64 éoliennes pour une puissance installée de 448 MW.

Un chantier qui mobilisera en tout plus de 1 000 personnes sur toute sa durée, d’autant plus qu’à l’instar du parc de Fécamp, les éoliennes et leurs fondations seront elles aussi construites au Havre.

👉  Et pour la suite ? Le début du chantier étant encore très récent, nous n’avons pas encore beaucoup d’actualités sur l’avancée du projet. On peut cependant noter que les travaux d’installations en mer débuteront d’ici 2022, pour une mise en service du parc qui devrait être effectuée en 2024. Affaire à suivre !

avancées des parcs éoliens offshore en France

Photo : Parc éolien offshore près de Norfolk, Royaume-Uni

Saint-Brieuc : on sort les rames ?

Alors que le chantier a démarré en ce début d’année, le futur parc éolien fait encore l’objet d’oppositions.

C’est un effet une grande partie de la communauté des pêcheurs, notamment portée par le Comité Départemental des Pêches Maritimes et des Elevages Marins des Côtes d’Armor (CDPMEM), qui s’inquiète des retombées d’un tel projet sur leur activité. Fortement opposé à ce projet donc, le Comité a même proposé en janvier dernier une alternative au parc éolien, résidant dans l’installation d’un parc à hydrogène activité par la houle : une technologique qui se sert de l’énergie créée par la houle et les vaguelettes pour produire de l’électricité décarbonnée.

Côté du chantier, RTE a d’ores et déjà entamé le tracé des tranchées qui serviront à faire passer les câbles électriques qui relieront le parc éolien en mer et le poste électrique. Là encore, la municipalité de Caroual (commune où sont enfouis les câbles) a fait recours à la justice pour empêcher le chantier, mais peine perdue.

Rappelons que le parc éolien offshore de Saint Brieuc inclut l’installation de 62 éoliennes au large des côtes pour une capacité de production de 500 MW.

👉  Et pour la suite ? La réalisation des tranchées devrait aboutir d’ici fin juin, laissant place à la suite des événements. Quant à la proposition du CDPMEM, affaire à suivre !

On résume ?

les actualités des parcs éoliens offshore lancés en France

Sources :
Actu.fr ; “Au Havre, le titanesque chantier des fondations des éoliennes en mer de Fécamp”
Ouest France ; “Saint-Nazaire. Parc éolien en mer : les premières fondations arrivent”
EDF Renouvelables ; “Lancement de la construction de la base de maintenance du Parc éolien en mer de Fécamp”
Projet du parc éolien en mer de Saint-Nazaire
Projet du parc éolien en mer de Fécamp
Projet du parc éolien en mer du Calvados
Connaissance des énergies ; “Baie de Saint-Brieuc : des pêcheurs, opposés au projet éolien offshore, proposent une alternative houlomoteur/hydrogène”
Ouest France ; “Parc éolien en baie de Saint-Brieuc : le chantier des câbles arrive sur la plage d’Erquy”

Photo by Nicholas Doherty ; Rachel Cooper

Vous pouvez aussi participer à la transition énergétique en partageant cet article !

Nos dernières publications 📰 

Les offres d'électricité passées au crible

Pour vous aider à trouver le fournisseur et l'offre qui vous correspond, nous avons développé un comparateur d'offres d'électricité basé sur l'origine de l'électricité. Retrouvez toutes les offres disponibles en France triées en 3 catégories : électricité 100% verte française, électricité 100% verte européenne et électricité grise. Ainsi vous pouvez être certain du type d'électricité que vous choisissez !

Nous sommes l'association de promotion de l'électricité verte.

Alors que la France figure tristement parmi les derniers en Europe à consommer de l’électricité verte avec 7% seulement, des millions de français cherchent à agir en marchant pour le climat ou en luttant contre l'écologie punitive.

Faire le choix de l'électricité verte, c'est décarboner notre air, soutenir une économie pérenne, locale et assurer un futur vivable pour nos enfants.

Notre objectif : faire de la France le 1er pays consommateur d'électricité verte en Europe

1er

Ce que l'on fait

 🧰

On facilite à tous le changement vers une offre d'électricité verte.

Utiliser notre comparateur.

On explique comment l'électricité verte fonctionne vraiment.

Consulter nos dossiers.

🌍

On remet l'électricité au centre des questions environnementales.

Lire notre plaidoyer.

Ça vous a plu ?

Partagez cet article avec vos proches !