Les émissions de gaz à effet de serre liées à la production d’énergie en forte hausse en 2018.

par | Avr 3, 2019 | Actualités, Electricité

C’est une bien mauvaise nouvelle que vient d’annoncer l’Agence internationale de l’énergie (AIE) dans son dernier rapport[1]. En effet, elle nous informe, tout d’abord, que nous consommons de plus en plus de chauffage et de climatisation, mais également que nos habitudes et besoins de confort ont contribué à une forte augmentation des émissions CO2 l’année dernière.

2018 : Un record de production d’énergie et des émissions CO2 associées.

L’Agence rappelle que l’année 2018 fut particulière. La forte production d’énergie procède notamment d’une économie mondiale en bonne santé. Également les conditions météorologiques ont particulièrement joué sur cette production. Et oui, la météo est à l’origine d‘un cinquième de l’augmentation de la demande mondiale en énergie ! Nous payons aujourd’hui les records historiques de chaleur en été et de fraîcheur en hiver…. Un vrai serpent qui se mord la queue.

L’augmentation de la consommation mondiale d’énergie en 2018 a presque doublé par rapport à la croissance moyenne enregistrée depuis 2010. Les émissions de CO2 associées à la production ne sont pas non plus optimistes : +1,7% en 2018 ! Un nouveau record. Plus précisément, 33,1 Gt CO2 de plus cette année ont été relâchées dans l’atmosphère et donc dans nos poumons.

IAE rapport 2018 demande d'énergie primaire augmente

Les premiers coupables sont le gaz naturel et les combustibles fossiles qui restent tristement les combustibles les plus demandés. Toutefois, les énergies renouvelables ont connu une forte croissance, mais malheureusement encore insuffisante pour répondre à cette demande graduelle d’énergie. Parallèlement, la production d’électricité, utilisant comment source d’énergie primaire le charbon, continue d’être le premier émetteur et participe à hauteur de 30% de toutes les émissions de dioxyde de carbone liées à l’énergie.

L’économie européenne n’est pas à blâmée

Malgré tout, et bien que le CO2 n’ait pas de frontières, nous européens, faisons figure de bons élèves. En effet, la croissance économique s’est décorrélée de la demande de production d’énergie ; 1,8% de croissance pour seulement une augmentation de 0,2% de notre production d’énergie. La part belle à l’efficacité énergétique, à une diminution de la demande de pétrole, mais également à l’utilisation accrue des énergies renouvelables. C’est 251 Mt CO2 d’émissions évitées ! A Elles seules, la Chine et l’Europe ont réalisé les économies les plus importantes grâce aux énergies renouvelables, représentant ensemble les deux tiers du total mondial.

Alors que les sociétés du monde entier parlent de changement climatique, la transition énergétique ne semble décidément pas d’actualité.

[1] https://www.iea.org/geco/

Nous sommes l'agence de promotion de l'électricité verte.

Alors que la France figure tristement parmi les derniers en Europe à consommer de l’électricité verte avec 7% seulement, des millions de français cherchent à agir en marchant pour le climat ou en luttant contre l'écologie punitive.

Faire le choix de l'électricité verte, c'est décarboner notre air, soutenir une économie pérenne, locale et assurer un futur vivable pour nos enfants.

« Pas besoin d'être Président de la République pour sauver le monde. »

Notre objectif : faire de la France le premier pays 100% renouvelable.

100

Ce que l'on fait

On facilite le changement vers une offre verte.

Utiliser notre comparateur.

On décortique l'actualité énergétique qui compte.

Voir l'actualité décryptée

On fait des dossiers sur l'écosystème énergétique.

Voir nos dossiers

On recense les acteurs qui se mettent au vert.

Consulter notre annuaire.

On fait une curation de l'actualité importante.

Voir notre Twitter

On interviewe les personnes qui font bouger les choses.

Lire nos interviews.