Notre méthodologie

par | Août 6, 2019 | Rapports

Ce document a pour objectif de décrire la méthodologie que nous avons utilisée pour référencer les organisations et calculer les émissions de CO2 et de déchets nucléaires évités par la consommation d’électricité de source renouvelable.

Notons tout d’abord que les entreprises présentent dans cet annuaire sont des entreprises françaises ou non implantées sur le territoire français.

D’où viennent nos données ? 

Les données sur la consommation d’électricité verte des entreprises et collectivités répertoriées ont été constituées à partir des informations publiques. Ces dernières sont disponibles sur :

  • Les rapports annuels des entreprises et collectivités;
  • Les rapports de développement durable des entreprises et collectivités ;
  • Les sites internet des entreprises et collectivités ;
  • Les sites et rapports d’organisations répertoriant des organisations consommatrices d’électricité verte telles que le RE100 et l’IRENA notamment.

 

Comment sont définis les consommateurs verts? 

Sont considérées comme consommatrices d’électricité verte, les entreprises et collectivités qui l’ont déclaré dans un rapport relatif à l’année précédente, ou celles ayant déclaré publiquement que leur consommation d’électricité pour l’année en cours est d’origine renouvelable.

Comment avons-nous calculé le volume de CO2 et de déchets nucléaires évités par la consommation d’électricité verte ?

Le calcul concerne l’utilisation directe d’électricité (énergie secondaire). Selon le GHG Protocol, organisme international responsable de l’élaboration de normes sur le calcul du bilan carbone),  cette composante du bilan carbone est dénommée « scope 2 ». Le calcul consiste à évaluer l’impact lié au fait de tracer l’électricité consommée via un réseau partagé par d’autres consommateurs. Pour ce faire, le consommateur doit utiliser des Garanties d’Origine (GO). En cas d’absence de GO, le facteur d’émission du mix résiduel est pris en compte.

 

La Garantie d’Origine. 

La Garantie d’Origine est un document électronique prouvant que toute ou une partie de l’électricité que nous consommons provient de source renouvelable. L’unité de la GO est le MWh.

Une GO ne peut être utilisée qu’une seule fois et est transférable d’un pays à un autre. La consommation d’électricité verte dans un pays correspond donc à la quantité de GO utilisées dans ce pays.

En référence à la méthode du GHG Protocol, une Garantie d’Origine est égale 0 émission[1] sur le scope 2 c’est-à-dire pour la consommation d’électricité.

 

Le mix résiduel

Lorsqu’une d’électricité n’est pas accompagnée d’une annulation de GO, la part de chaque source présente dans l’offre est appelé le mix résiduel. C’est ce mix qu’un consommateur reçoit lorsqu’il choisit de ne pas tracer sa consommation électrique par des GO soit directement soit via une offre d’électricité verte. Selon les calculs de Powernext, le teneur de registre, le facteur d’émission de CO2 et de déchets nucléaire d’une consommation d’électricité non renouvelable en France contient :

  • 57,3 g par kWh
  • Et 2,11 mg de déchets nucléaires par kWh d’électricité consommée.

mix residuel france

Méthodologie du calcul. 

L’Utilisation des Garanties d’Origines correspondante à la consommation d’électricité correspond à 0 g d’émission de CO2 et 0 émission de déchets nucléaires donc :

CO2 évité = consommation annuelle d’électricité * le facteur d’émission de CO2 du mix résiduel.

Déchet nucléaire évité = consommation annuelle d’électricité * le facteur d’émission de déchet nucléaire du mix résiduel.

 

Exemple de calcul. 

En 2017, L’aéroport de Nice a consommé 45 GWh d’électricité verte soit 45 000 MWh.

Le volume de CO2 évité = 45 * 53,2

          CO2 évité en une année = 2 394 Tonnes

Le volume de déchet nucléaire évité = 45 *2,1

Déchet nucléaire évité en une année = 95 kg

 

Sources

[1] https://origo-renouvelable.com/fr/classement-cdp/

Powernext, « Le mix résiduel français pour 2018», 2018. https://www.powernext.com/sites/default/files/download_center_files/20190724_Powernext_publishes_the_French_residual_mix_for_2018.pdf

Association of Issuing bodies (AIB) « European Residual Mixes,Results of the calculation of Residual Mixes for the calendar year 2018»
https://www.aib-net.org/sites/default/files/assets/facts/residual-mix/2018/AIB_2018_Residual_Mix_Results_v1_1.pdf

Vous avez aimé ? Partagez.

Nous sommes l'agence de promotion de l'électricité verte.

Alors que la France figure tristement parmi les derniers en Europe à consommer de l’électricité verte avec 7% seulement, des millions de français cherchent à agir en marchant pour le climat ou en luttant contre l'écologie punitive.

Faire le choix de l'électricité verte, c'est décarboner notre air, soutenir une économie pérenne, locale et assurer un futur vivable pour nos enfants.

« Pas besoin d'être Président de la République pour sauver le monde. »

Notre objectif : faire de la France le 1er pays consommateur d'électricité verte en Europe

1er

Ce que l'on fait

On facilite le changement vers une offre verte.

Utiliser notre comparateur.

On décortique l'actualité énergétique qui compte.

Voir l'actualité décryptée

On fait des dossiers sur l'écosystème énergétique.

Voir nos dossiers

On recense les acteurs qui se mettent au vert.

Consulter notre annuaire.

On fait une curation de l'actualité importante.

Voir notre Twitter

On interviewe les personnes qui font bouger les choses.

Lire nos interviews.

Ça vous a plu ?

Partagez cet article avec vos proches !