Les enjeux de la transition énergétique du mix électrique [5/5] – L’essor économique des énergies renouvelables

par | Oct 28, 2019 | Dossier intérêt des EnR, Electricité Verte

L’indépendance énergétique

Le changement climatique

Les risques liés à la production d’électricité

Le bilan humain

L’essor économique des énergies renouvelables

Quels sont les enjeux de la transition énergétique aujourd’hui ? Les énergies renouvelables améliorent les cinq piliers du développement durable à savoir le social, l’environnemental, l’économique, la politique et la géopolitique. Les énergies renouvelables représentent plus d’indépendance énergétique et moins de pollution, mais sont aussi une industrie moins dangereuse pour l’homme et le développement d’une économie plus locale. Dans ce dossier composé de cinq parties, nous verrons de façon exhaustive, les enjeux d’une transition énergétique du mix du réseau électrique européen. Dans ce cinquième et dernier volet nous verrons à quel point les énergies renouvelables peuvent avoir aussi un impact économique et social.

 

L’industrie des renouvelables, un secteur industriel à fort capital humain non délocalisable

Le développement des moyens de production d’énergie renouvelable permet la création de nouveaux emplois. Ceux-ci peuvent être directement ou indirectement liés à la filière. Les emplois directs sont ceux liés par exemple à la construction des centrales et à leur maintenance. Les emplois indirects sont ceux créés par les entreprises qui fournissent les matières nécessaires pour la réalisation des activités directes.

Les énergies renouvelables ont employé 11 millions de personnes dans le monde en 2018, selon les chiffres communiqués par l’Agence Internationale pour les Énergies Renouvelables (IRENA), basée à Dubaï. Ce chiffre est une augmentation de 6,7% par rapport à 2017.

 

Les emplois par technologie d’EnR

les emplois créés par les EnR, un poids économique

Source: IRENA, « Renewable Energy and Jobs », Annual Review 2019 [1].

 

Les emplois générés par les EnR par pays

les emplois liés aux EnR par pays, vecteur de croissance économique ?

Source: IRENA, « Renewable Energy and Jobs », Annual Review 2019 [2].

Toujours selon ce rapport, plus de 46% des emplois créés par l’industrie du renouvelable en 2018 ont été créés en Asie. La Chine est le pays à avoir employé le plus de personnes dans ce secteur en 2018, avec 4,07 millions de personnes, suivi ensuite par le Brésil, les États-Unis, et l’Inde. Cette position de la Chine s’explique essentiellement par, les investissements massifs de 126,6 milliards de dollars dans le secteur du renouvelable, soit 3 fois qu’aux USA en 2017 [3]. Et aussi par le développement important d’industries de fabrication des modules photovoltaïques. D’ailleurs, 9 industries chinoises figurent parmi le top dix des industries de fabrication de modules Photovoltaïques dans le monde [4]. Quant à la France, les énergies renouvelables ont généré 107 100 emplois en 2018. Ces emplois sont dominés par la biomasse solide et les biocarburants. Ils ont employé plus de 60 000 personnes.

Le secteur du renouvelable présente une opportunité de création d’emploi et, par extension, un argument économique. Selon les projections de l’IRENA, la décarbonisation de l’énergie dans le monde créerait 24,4 millions d’emplois d’ici 2030 dans le monde [5].

Le rapport de Greenpeace sur l’emploi en cas d’une transition énergétique

Dans son rapport sur la transition vers une énergie 100% dans le monde d’ici 2050, Greenpeace montre que les énergies renouvelables créeront plus d’emploi que les énergies fossiles. Selon ses scénarios, l’ONG estime que la part du renouvelable dans le mix mondial passera progressivement de 42% à 100% entre 2030 et 2050. Il souligne que seules les activités de productions d’acier et de la pétrochimie auront recours au pétrole en 2050.

Cette transition énergétique n’est pas sans conséquence sur l’emploi dans le secteur de l’énergie. L’étude de l’ONG montre que la croissance du marché de travail sera très dépendante des emplois créés par l’énergie renouvelable. Ainsi, à l’horizon 2030, plus de 87% des emplois mondiaux dans le secteur de l’énergie proviendront de l’énergie verte.

  • Le nombre d’emplois dans le secteur de l’énergie va croître et comptera plus de 48 millions d’employés dans le monde.
  • En 2030, les filières biomasse et PV seront les filières qui créeront plus d’emplois. Elles compteront respectivement 11,54 millions et de 10,32 millions d’emplois.
  • Entre 2015 et 2030, le nombre d’employés créés par la filière PV se verra multiplié par 10 et seront 10 fois plus que ceux générés par le charbon en 2030.
  • Les emplois dans la filière éolienne se verront multiplier par 11 entre 2015 et 2030. Ce nombre passera de 700 000 à 8,18 millions et sera 4 plus que le nombre d’emplois créé par la filière charbon.
  • En 2030, la filière biomasse créera deux fois plus d’emploi que la filière Gaz et pétrole réunie.

 

Totalité des employés du secteur de l’énergie dans le monde

  Selon politique de l’AIE (en millions d’emplois) Prévision de Greenpeace (en millions d’emplois)
  2015 2020 2025 2030
  Par source
Charbon 9,76 4,8 3,28 1,97
Gaz, pétrole et Diésel 3,58 4 4,18 3,98
Nucléaire 0,73 0,52 0,52 0,51
Renouvelables 14,62 26,91 38,68 41,56
Total des emplois (En millions) 28,69 36,23 46,66 48,02
  Par secteur
Construction et installation 4,86 8,32 14,59 15,56
Fabrication 2,38 5,49 8,87 9,58
Opération et maintenance 3,23 4,82 6,96 9
Alimentation et carburant 17,76 17,27 15,97 13,67
Export gaz et charbon 0,47 0,34 0,26 0,2
Total des emplois (En millions) 28,7 36,24 46,65 48,01
  Par technologies
Charbon 9,76 4,8 3,28 1,97
Gaz, pétrole et Diésel 3,58 4 4,18 3,98
Nucléaire 0,73 0,52 0,52 0,51
Biomasse 10,97 12,07 12,55 11,54
Hydraulique 1,45 1,01 0,83 0,71
E. Éolienne 0,7 4,22 6,91 8,18
PV 1,01 6,69 11,04 10,32
E. Géothermique 0,03 0,18 0,3 0,39
E. Solaire thermique 0,03 0,45 1,66 2,66
Océan 0 0,23 0,45 0,65
Solaire chauffage 0,36 1,59 3,94 5,64
E. Géothermique & Pompes et Thermique 0,07 0,48 0,99 1,46
Total emplois 28,69 36,24 46,65 48,01

Source: Synthèse du rapport 2015 de Greenpeace

Ratio production et nombre d’emplois créés par filière en France

Le tableau ci-dessous donne le rapport entre la production et les emplois créés en 2017 par filière de production d’électricité en France. Les emplois comptabilisés dans le calcul sont ceux directement liés aux différentes filières.

Rapport production d’électricité et création d’emplois en France en 2018

  Production d’électricité (en GWh) Emplois directs en France
Total Renouvelable (inclus énergies marines et géothermie) 111 140 48 610 2,29
Hydraulique 64 220 11 590 5,54
Eolien 27 869 18 200 1,53
Solaire 10 708 7 050 1,52
Bioénergie 7 865 9 681 0,81
Nucléaire 393 200 220 000 1,79

Source: RTE et observ’ER, baromètre des énergies renouvelables 2018 [6]  

Plusieurs observations ressortent de ces chiffres. Tout d’abord, les énergies renouvelables regroupées emploient plus que la filière nucléaire. Par exemple, pour une production de 100 GWh d’électricité, la filière nucléaire emploie (emplois direct et indirect) 172 personnes alors que pour la même quantité d’électricité produite, les filières renouvelables emploient (emplois direct et indirect) 195 personnes. Cependant en faisant une analyse par filière, l’hydraulique emploie plus que toutes les autres filières. Ainsi, pour une production de 100 GWh, la filière hydraulique emploie 419 personnes tandis que la filière du nucléaire en emploie 172 personnes. La filière de l’hydraulique emploie donc 2 fois plus que la filière nucléaire pour une production d’électricité de 100 GWh. Un argument social et économique non négligeable en faveur des EnR.

 

Conclusion

Ainsi, l’électricité verte apparaît clairement comme un produit moins risqué pour l’homme que le nucléaire ou les centrales à charbon. De plus, l’intérêt des énergies vertes est de générer de l’emploi et de favoriser l’activité économique. La transformation énergétique mondiale est en marche et les emplois liés soutiennent la durabilité socio-économique, ce qui constitue une raison de plus pour que les pays s’engagent en faveur des énergies renouvelables.

 

Sources :
[1] IRENA ; « Renewable Energy and Jobs Annual Review 2019 »
[2] IRENA ; « Renewable Energy and Jobs Annual Review 2019 »
[3] IRENA ; « Finance & Investment »
[4] TECSOL ; « 9 industriels chinois dans le top 10 des fabricants de modules photovoltaïques »
[5] IRENA ; « REmap: Roadmap for A Renewable Energy Future (2016 edition) »
[6] Observ’er ; « Le Baromètre des énergies renouvelables électriques en France »

Parcourez les autres chapitres du dossier

L’indépendance énergétique

Le changement climatique

Les risques liés à la production d’électricité

Le bilan humain

L’essor économique des énergies renouvelables

Vous pouvez participer à la transition énergétique en partageant cet article !

Nos dernières publications 📰 

Les offres d'électricité passées au crible

Pour vous aider à trouver le fournisseur et l'offre qui vous correspond, nous avons développé un comparateur d'offres d'électricité basé sur l'origine de l'électricité. Retrouvez toutes les offres disponibles en France triées en 3 catégories : électricité 100% verte française, électricité 100% verte européenne et électricité grise. Ainsi vous pouvez être certain du type d'électricité que vous choisissez !

Nous sommes l'association de promotion de l'électricité verte.

Alors que la France figure tristement parmi les derniers en Europe à consommer de l’électricité verte avec 7% seulement, des millions de français cherchent à agir en marchant pour le climat ou en luttant contre l'écologie punitive.

Faire le choix de l'électricité verte, c'est décarboner notre air, soutenir une économie pérenne, locale et assurer un futur vivable pour nos enfants.

Notre objectif : faire de la France le 1er pays consommateur d'électricité verte en Europe

1er

Ce que l'on fait

 🧰

On facilite à tous le changement vers une offre d'électricité verte.

Utiliser notre comparateur.

On explique comment l'électricité verte fonctionne vraiment.

Consulter nos dossiers.

🌍

On remet l'électricité au centre des questions environnementales.

Lire notre plaidoyer.

Ça vous a plu ?

Partagez cet article avec vos proches !