Tout pour comprendre ma facture d’électricité

par | Avr 2, 2019 | Electricité Verte

Vous est-il déjà arrivé de vous intéresser de plus près à votre facture d’électricité, mais sans jamais en comprendre vraiment tous les détails ? Ok, c’est vrai qu’il existe plusieurs termes assez techniques, mais pas de panique, c’est en réalité très simple. Abonnement, consommation, offre, options et autres taxes, nous vous aidons à comprendre votre facture d’électricité ! 

Comprendre ma facture d’électricité : c’est simple !

Si vous êtes actuellement chez EDF (ou un autre fournisseur d’électricité d’ailleurs), votre facture devrait ressembler à peu près à cela :

Exemple d'une facture dl'électricité pour comprendre ce qu'elle contient

 

Qu’est ce que je paye lorsque je règle ma facture d’électricité ?

 

1. L’abonnement

Premièrement l’abonnement. Il correspond à la partie « fixe » de votre facture : c’est ce que vous réglez à votre fournisseur pour que votre logement soit alimenté en électricité.
Le montant de l’abonnement dépend de 3 choses : l’offre à laquelle vous souscrivez, votre option tarifaire et la puissance de votre compteur.

  • L’offre
    Il existe deux types d’offres : le Tarif Réglementé de Vente (TRV) ou les offres de marché. L’offre au Tarif Réglementé de Vente aussi appelée “Tarif Bleu” est proposée uniquement par EDF et les ELD. Seul l’État fixe et modifie ce tarif. Viennent ensuite les offres de marché, qui concernent ici tous les fournisseurs. Ce sont eux qui en fixent librement le prix.
  • L’option tarifaire
    C’est l’option que vous avez choisie à la signature du contrat : option de Base ou option Heures Pleines/Heures Creuses. Cette option vous permettra de payer plus ou moins cher selon vos pics de consommation dans la journée.
  • La puissance du compteur
    La puissance de votre compteur se mesure en kilovoltampère (kVA). Selon les foyers, la puissance des compteurs varie entre 3 à 36 kVA. A noter que plus la puissance est élevée, plus le montant de l’abonnement est élevé

2. Le kiloWatt/heure

Il s’agit ici de la production d’électricité associée à votre consommationCette production est rémunérée sur deux critères :

  • Où et quand l’électricité est-elle produite ?
    Les producteurs doivent injecter de l’électricité au bon moment et au bon endroit. Le service qui valorise cela s’appelle « responsabilité d’équilibre ».
  • Comment l’électricité est-elle produite ?
    Il est important que la production d’électricité n’aggrave pas le réchauffement climatique ou ne génère pas de déchets radioactifs. Le produit qui valorise cela s’appelle la « Garantie d’Origine ». Si le fournisseur fait l’effort d’obtenir des Garanties d’Origine provenant d’énergies renouvelables, il s’agit alors d’électricité verte.

Ces deux critères sont souvent mélangés dans la ligne kWh de notre facture. Remarquons qu’un fournisseur transparent doit distinguer ces deux services.

Comprendre ce que je paye en réglant ma facture

 

3. Les taxes

Enfin les taxes. Elles rémunèrent les services publics, notamment les infrastructures qui permettent le transport et la distribution d’électricité à tous.

Voici le détail de ces taxes :

  • Le Tarif d’Utilisation du Réseau Public d’électricité (TURPE). Il permet de payer le coût de l’acheminement de l’électricité à travers les réseaux de distribution et de transport. Celui-ci est identique pour tous les fournisseurs et est fixé par la CRE (Commission de régulation de l’énergie).
  • La Contribution Tarifaire d’Acheminement (CTA) qui figure dans le TURPE, finance les droits de retraite des agents travaillant à la gestion des réseaux de transport et de distribution. Elle représente en outre 27,04% de la partie fixe du TURPE.
  • La Contribution au Service Public de l’Électricité (CSPE). Cette taxe permet de subventionner l’obligation d’achat et le complément de rémunération d’énergies renouvelables, le tarif de première nécessité (remplacé par le chèque énergie depuis janvier 2018) et les services du Médiateur National de l’Energie.
  • La Taxe sur la Consommation Finale d’Électricité (TCFE), d’un montant moyen de 9,57€/MWh, est reversée aux communes ou départements et finance l’entretien des réseaux locaux de distribution. On distingue :
    • TCCFE : La taxe communale sur la consommation finale.
    • TDCFE : La taxe départementale sur la consommation finale d’électricité.

Enfin, on n’oublie pas la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) de 20% sur le prix du kWh et de 5,5% sur l’abonnement et la CTA (voir juste au dessus).

 

Et voilà ! Vous savez maintenant ce qu’il se trouve sur votre facture d’électricité, et à quoi correspond ce que vous payez. On vous l’avait dit que ce n’était pas sorcier… 😉

Photo by Tomas Jasovsky

 

Vous avez aimé ? Partagez.

Nous sommes l'association de promotion de l'électricité verte.

Alors que la France figure tristement parmi les derniers en Europe à consommer de l’électricité verte avec 7% seulement, des millions de français cherchent à agir en marchant pour le climat ou en luttant contre l'écologie punitive.

Faire le choix de l'électricité verte, c'est décarboner notre air, soutenir une économie pérenne, locale et assurer un futur vivable pour nos enfants.

« Pas besoin d'être Président de la République pour sauver le monde. »

Notre objectif : faire de la France le 1er pays consommateur d'électricité verte en Europe

1er

Ce que l'on fait

On facilite le changement vers une offre verte.

Utiliser notre comparateur.

On décortique l'actualité énergétique qui compte.

Voir l'actualité décryptée

On fait des dossiers sur l'écosystème énergétique.

Voir nos dossiers

On recense les acteurs qui se mettent au vert.

Consulter notre annuaire.

On fait une curation de l'actualité importante.

Voir notre Twitter

On interviewe les personnes qui font bouger les choses.

Lire nos interviews.

Ça vous a plu ?

Partagez cet article avec vos proches !