Dans son premier rapport le Haut Conseil pour le climat ne ménage pas le gouvernement

Dans son premier rapport le Haut Conseil pour le climat ne ménage pas le gouvernement

En période de forte canicule, il est bon d’évoquer le premier rapport rendu par le Haut conseil pour le climat.

Le Haut conseil pour le climat est un organisme indépendant, et le rappelle dès les premières lignes du rapport. Il a été mis en place par le Président de la République et le Premier ministre le 27 novembre 2018 rappelant ainsi que le changement climatique était une priorité du gouvernement.

L’objectif de ce conseil est la proposition de mesures permettant de réduire les émissions de gaz à effet de serre mais également d’apporter un éclairage sur la politique du gouvernement. Il émet des rapports consultatifs et avis et formule des recommandations et propositions pour aider la France à atteindre ses objectifs environnementaux.

L’objectif premier du Haut Conseil pour le climat : répondre à la crise climatique et environnementale.

Le rapport rappelle à cet effet, qu’il nous reste un peu moins d’une génération pour répondre à cette crise. Or dès le propos introductif, Mme Corinne Le Queré la présidente du Haut Conseil rappelle « [bien que les] efforts soient réels, ils sont nettement insuffisants[1] ».

Avec le projet de loi Energie climat, la France propose de s’armer d’objectifs pertinents permettant d’assurer la réduction des émissions de GES. Selon ce groupe d’experts, la neutralité carbone parait réalisable avec les techniques et connaissances dont nous disposons aujourd’hui. Encore faut-il que nous y soyons prêts !

En effet, si les objectifs sont atteignables, les moyens mis en œuvre pour y parvenir restent insuffisants ; politiques de transition, sobriété énergétique, etc… Les vecteurs existent mais leur mise en place peine et la réduction des émissions GES, bien qu’existante, est bien trop lente pour atteindre ces objectifs. Selon Madame le Quéré « ce rapport renforce et confirme les conclusions de plusieurs évaluations récemment publiées : la France n’est pas sur une trajectoire d’émission de gaz à effet de serre compatible avec ses engagements internationaux » La cohérence entre action et engagement est maintenant de rigueur !

drapeau europe

Le gouvernement loin de répondre à l’urgence climatique

Le Haut Conseil étudie les réglementations nationales, européennes et internationales en la matière, et observe les objectifs atteints ou restant à atteindre. Il conclut à une action inefficace et insuffisante pour contenir le réchauffement planétaire. Si de nouvelles actions ne sont pas mises en œuvre, le réchauffement pourrait s’accélérer ! La Présidente du Haut Conseil rappelle que « les premiers efforts fournis sont réels, mais ils sont nettement insuffisants et n’ont pas produit les résultats attendus. Ils n’engagent pas les transformations socio-économiques profondes nécessaires pour aller vers la neutralité carbone. » le cadre réglementaire existe, il est structuré et contraignant. Le Conseil rappelle notamment la mise en place de la PPE (lien hypertexte) ou encore de la planification énergie-climat à l’échelle régionale et interrégionale évoquant les objectifs ambitieux que la France s’est fixés.

Le Président de la république a rapidement réagi aux annonces portées par ce nouveau conseil, et soutient notamment le fait qu’un effet domino doit être engagé « en entraînant les autres États européens et grandes puissances ». Il est en effet toujours bon de rappeler que notre pollution, et les émissions CO2 liées, ne s’arrêtent pas à nos frontières nationales.

Photo by Rob Potvin on Unsplash

[1] https://www.hautconseilclimat.fr/wp-content/uploads/2019/06/hcc_rapport_annuel_2019.pdf

Nous sommes l'agence de promotion de l'électricité verte.

Alors que la France figure tristement parmi les derniers en Europe à consommer de l’électricité verte avec 7% seulement, des millions de français cherchent à agir en marchant pour le climat ou en luttant contre l'écologie punitive.

Faire le choix de l'électricité verte, c'est décarboner notre air, soutenir une économie pérenne, locale et assurer un futur vivable pour nos enfants.

« Pas besoin d'être Président de la République pour sauver le monde. »

Notre objectif : faire de la France le premier pays 100% renouvelable.

100

Ce que l'on fait

On facilite le changement vers une offre verte.

Utiliser notre comparateur.

On décortique l'actualité énergétique qui compte.

Voir l'actualité décryptée

On fait des dossiers sur l'écosystème énergétique.

Voir nos dossiers

On recense les acteurs qui se mettent au vert.

Consulter notre annuaire.

On fait une curation de l'actualité importante.

Voir notre Twitter

On interviewe les personnes qui font bouger les choses.

Lire nos interviews.

Les Garanties d’Origine : le seul moyen de soutenir la production d’électricité verte en France

Les Garanties d’Origine : le seul moyen de soutenir la production d’électricité verte en France

Depuis quelques années les fournisseurs d’électricité sont de plus en plus nombreux à proposer un nouveau type d’offre : les offres vertes. Celles-ci se distinguent des offres classiques car, pour ces offres, les fournisseurs s’assurent que l’électricité est produite uniquement à partir de sources renouvelables comme l’énergie hydraulique, éolienne, solaire ou encore, la biomasse. Ainsi, souscrire à une offre d’électricité 100% verte permet d’encourager le développement des énergies renouvelables et la transition énergétique car cela permet de rémunérer un producteur d’électricité pour sa qualité environnementale.

Comment l’électricité verte se distingue de celle produite à partir des autres sources ?

Une fois dans le réseau électrique, il est impossible de distinguer l’électricité provenant d’une centrale nucléaire ou thermique, de celle provenant d’une centrale hydraulique ou solaire : on ne peut pas physiquement tracer les flux physiques d’électricité pour savoir d’où ils proviennent.

Par conséquent, pour s’assurer que notre consommation corresponde bien à une production d’électricité verte, on utilise l’unique moyen de traçabilité disponible aujourd’hui en Europe : la Garantie d’Origine (GO). La Garantie d’Origine, c’est un document qui permet de tracer l’origine de l’électricité et d’assurer au consommateur qu’il consomme bien de l’électricité verte.

En parallèle, les GO permettent également à l’État de s’assurer que les fournisseurs respectent bien la qualité environnementale de leur électricité.

 

Les Garanties d’Origine, comment ça fonctionne ?

Powernext est l’organisme qui depuis 2013 est en charge du registre de Garanties d’Origine en France. Sa mission, c’est de s’assurer que pour chaque MWh d’électricité produit à partir d’une source renouvelable, il existe sur le marché une Garantie d’Origine qui permet de tracer ce MWh. Concrètement, à chaque fois qu’un producteur d’électricité produit une quantité de MWh d’électricité à l’aide de ses éoliennes, de sa centrale hydraulique, ou de ses panneaux solaires, Powernext émet la même quantité de GO à destination de ce producteur.

Avec ses Garantie d’Origine, le producteur d’électricité verte peut choisir :

  • Soit de vendre son électricité directement avec les GO
  • Soit de vendre les deux produits séparément. A ce moment-là, l’électricité vendue n’est plus considérée comme renouvelable. Par contre, la Garantie d’Origine nous assure qu’une certaine quantité d’énergie renouvelable a bien été injectée dans le réseau.

Notons que les deux options ont exactement le même impact positif pour le producteur d’électricité verte. Ce qui est important c’est d’acheter ses GO pour soutenir le fait qu’il produise de l’électricité grâce aux énergies renouvelables. L’électricité qu’il vend répond à l’attente du réseau d’être équilibré et n’a rien à voir avec la qualité environnementale de l’électricité produite.

 

Une Garantie d’Origine, à quoi ça ressemble ?

Une GO ne peut être utilisée qu’une seule fois pour montrer qu’une consommation d’électricité utilise des énergies renouvelables. Elle a une  durée de vie de 12 mois à compter de sa période de production. Les GOs sont transférables entre pays de l’Union Européenne. Cela signifie que n’importe quelle GO de l’espace européen peut être utilisée pour prouver qu’une offre d’électricité est verte.

Sur chaque Garantie d’Origine, on retrouve un certain nombre d’informations :

  • Un numéro unique ;
  • Le pays d’émission ;
  • La date de délivrance de la GO ;
  • Le nom et la qualité de l’organisme demandeur d l’émission de la GO ;
  • La puissance, le nom et le lieu de l’installation de la production ;
  • La date de mise en service de l’installation ;
  • La source d’énergie utilisée pour produire l’électricité ;
  • Types d’aide et montant d’aide allouée à la centrale ;
  • La date de début et de fin de production.

 

Qui peut produire des Garanties d’Origine ?

En pratique, n’importe quel producteur d’électricité d’origine renouvelable peut émettre des Garanties d’Origine : qu’il s’agisse de l’indépendant qui possède quelques éoliennes à l’énorme barrage hydraulique, ils sont tous rémunérés à hauteur de ce qu’ils injectent dans le réseau !

Avec ce petit tableau, on vous aide à y voir plus clair entre les productions d’électricité renouvelable ou non-renouvelable.

Capable d’émettre des GO car technologies utilisant sources renouvelables pour générer l’électricité   Incapable d’émettre les GO, car technologies utilisant des sources non-renouvelables pour générer l’électricité.
Hydraulique Nucléaire
Eolienne Gaz naturel
Solaire Le charbon
Biomasse et le Biogaz Pétrole
  Le gaz de schiste
Cogénération* Fioul

*Une centrale produisant de l’électricité par cogénération n’utilise pas forcément des énergies renouvelables. Ces moyens de production peuvent toutefois émettre des GO car il est considéré que l’énergie source est utilisée de manière plus optimale. Attention, une offre verte revendiquant l’utilisation d’énergies renouvelables ne peut pas utiliser de GO cogénération.

electricite verte qui est vert

 

Qui demande les Garanties d’Origine ?

Ce sont les fournisseurs d’électricité ou des gros consommateurs d’électricité qui demandent généralement des Garanties d’Origine pour en faire l’utilisation.

Pour les fournisseurs d’électricité, les GO sont le seul moyen légal de prouver qu’ils proposent réellement des offres vertes. En tant que consommateur, lorsque vous souscrivez à une offre verte, cela signifie que vous financez l’achat de Garanties d’Origine pour votre fournisseur d’électricité.

 

En conclusion

Les Garanties d’Origine sont aujourd’hui le seul moyen pour tracer l’électricité et encourager la production d’énergie verte. Pour un particulier, comme pour un professionnel, il est désormais facile, et rapide, de consommer plus vert !

Faire le choix de passer à l’électricité verte, c’est faire prendre aux énergies renouvelables une part de plus en plus importante dans le réseau électrique, changeant ainsi peu à peu la composition du mix énergétique français, et réduisant considérablement les déchets nucléaires et les émissions de gaz à effet de serre.

À la lumière de toutes ces informations, vous pouvez maintenant consulter la liste des fournisseurs d’énergie renouvelable en France et choisir l’offre qui vous correspond !

Photo by Anthony Da Cruz on Unsplash

Nous sommes l'agence de promotion de l'électricité verte.

Alors que la France figure tristement parmi les derniers en Europe à consommer de l’électricité verte avec 7% seulement, des millions de français cherchent à agir en marchant pour le climat ou en luttant contre l'écologie punitive.

Faire le choix de l'électricité verte, c'est décarboner notre air, soutenir une économie pérenne, locale et assurer un futur vivable pour nos enfants.

« Pas besoin d'être Président de la République pour sauver le monde. »

Notre objectif : faire de la France le premier pays 100% renouvelable.

100

Ce que l'on fait

On facilite le changement vers une offre verte.

Utiliser notre comparateur.

On décortique l'actualité énergétique qui compte.

Voir l'actualité décryptée

On fait des dossiers sur l'écosystème énergétique.

Voir nos dossiers

On recense les acteurs qui se mettent au vert.

Consulter notre annuaire.

On fait une curation de l'actualité importante.

Voir notre Twitter

On interviewe les personnes qui font bouger les choses.

Lire nos interviews.

Je veux consommer de l’énergie verte ! Comment faire ?

Je veux consommer de l’énergie verte ! Comment faire ?

La tendance est à la consommation responsable et à l’écologie et c’est tant mieux ! Mais savez-vous que agir sur votre consommation d’électricité aura beaucoup plus d’impact sur la planète, et sur votre bilan carbone, que toutes les autres initiatives à votre disposition ? La consommation annuelle moyenne d’un foyer français en électricité équivaut, en terme d’émissions de CO2 à un aller-retour Paris-New York en avion ! Alors nous vous proposons aujourd’hui de reprendre en main votre consommation d’électricité, pour devenir acteur de la transition écologique en France.

 

Pourquoi consommer vert ?

L’électricité d’origine renouvelable émet peu de CO2, elle ne produit pas non plus de déchets nucléaires, bref, son impact environnemental est presque neutre ! Consommer une électricité provenant de source renouvelable, c’est un moyen de réduire son empreinte carbone et nucléaire. Par un effet de cercle vertueux, consommer vert, c’est soutenir le développement des énergies renouvelables et leur permettre de mieux se développer !

– Pour baisser l’impact environnemental de la production d’énergie.

En consommant de l’électricité verte, le consommateur réduit son empreinte environnementale en CO2 et en déchets nucléaires. Si l’électricité n’émet pas de gaz ou de matière polluants à l’usage, son bilan carbone (ou nucléaire) est en revanche très lourd à la production ! La Commission de Régulation de l’Energie (CRE) a par exemple calculé qu’un foyer moyen français était à l’origine de l’émission de 286500 g de CO2  et de 10500 mg de déchets nucléaires sur une année : c’est l’équivalent des émissions de CO2 d’un aller-retour Paris-New York !

Pour soutenir la transition écologique, maîtriser l’origine de son électricité est donc primordial.

– Pour contribuer au développement des énergies renouvelables.

En souscrivant à une offre verte, un consommateur d’électricité achète de l’électricité, mais également des Garanties d’Origines, dont nous parlerons plus bas, et qui rémunèrent directement le producteur d’électricité pour employer des énergies respectueuses de l’environnement. Concrètement, c’est un revenu supplémentaire qui permet à ses installations de production d’électricité d’être plus rentables. Le producteur peut ainsi les maintenir et en développer de nouvelles.

En choisissant une offre verte, le consommateur contribue activement au développement des énergies renouvelables et des moyens de production à haute qualité environnementale. Si la demande en électricité verte est forte, les producteurs auront plus d’intérêts à investir dans l’exploitation des énergies renouvelables plutôt quand dans le nucléaire ou le fossile. Cela permet donc de développer et d’améliorer les centrales ainsi que de promouvoir l’innovation de nouveaux moyens de production d’électricité à partir de sources renouvelables.

electricite verte qui est vert

Consommer de l’électricité verte : il est temps de passer le cap !

Si il n’est pas possible de brancher directement un câble qui relie les éoliennes aux foyers qui souhaitent consommer de l’électricité d’origine renouvelable, il existe un moyen transparent et fiable de savoir d’où vient l’électricité que l’on consomme : ce sont les Garanties d’Origine.

Comment savoir d’où vient mon électricité ?

En souscrivant à une offre d’électricité verte ! Grâce aux Garanties d’Origine (GO) vous avez la preuve légale qu’un fournisseur vous vend de l’électricité de source renouvelable. C’est ce qui permet de la  différencier d’une offre classique ou grise qui proposent de l’électricité provenant de sources polluantes comme le charbon, le gaz, le nucléaire, ou encore le pétrole.

Et si on s’inspirait des Pays-Bas ?

Au Pays-Bas, près de la moitié de la population a fait le choix de consommer de l’électricité d’origine renouvelable : pour cela, ils ont souscrit à des offres dites « vertes » qui permettent au fournisseur d’électricité d’acheter des Garanties d’Origine, et donc de rémunérer les producteurs d’électricité verte.

  Pays-Bas    France
Consommation totale d’électricité  (TWh) 115,4 482
Volume de garantie d’origine utilisée (TWh) 50,77 29,3
Pourcentage de consommation d’électricité verte 44% 6,08%

Pourcentage d’électricité verte dans un pays = Garanties d’Origine utilisées / Consommation totale

 Source : Entso, AIB et Powernext, 2017

La grande différence entre la France et les Pays-Bas s’explique notamment par une forte demande d’électricité verte de la part des consommateurs aux Pays-Bas. La Garantie d’Origine (GO) permet de couvrir cette forte demande et d’encourager une consommation « volontaire ». Plus les GO sont utilisées via une demande volontaire d’électricité verte, plus la part de consommation d’électricité verte au niveau national augmente.

Consommer vert en France : un enjeu pour l’avenir.

Choisir de consommer une électricité verte, c’est aussi pousser la France à penser sa transition écologique ! La notion de « transition énergétique » est apparue dans les années 1980. Elle désigne un changement radical des moyens de production et de consommation d’énergie non renouvelable vers un mix énergétique qui inclut principalement du renouvelable. Ce changement de modèle présente de nombreux avantages. Il permet :  

  • L’indépendance énergétique : En effet, une augmentation de la part des énergies renouvelables permet à un pays d’être de moins en moins dépendant des autres pays et éviter certains enjeux géopolitiques.
  • D’avoir de faibles émissions de CO2 et moins de déchets nucléaires : Actuellement ces déchets sont très mal voire pas traités et sont stockés sous terre en attendant d’en faire quelque-chose, ce qui pose un problème de pollution des sols.
  • Moins de risques : Notons que l’extraction et l’utilisation des énergies fossiles et nucléaires présentent de nombreux dangers. Notamment les risques d’éboulement, d’inondation, d’explosion et  d’inhalation de gaz toxiques. Et aussi les émissions de déchets toxiques et de gaz carbonique etc.
  • Industrie non délocalisable à fort capital humain et économique : industrie locale, création d’emplois (l’hydraulique emploie 4 fois plus que le nucléaire par TWh d’électricité produite). Bref, on protège les emplois sur le sol français !

 

Photo by Annie Spratt on Unsplash

Nous sommes l'agence de promotion de l'électricité verte.

Alors que la France figure tristement parmi les derniers en Europe à consommer de l’électricité verte avec 7% seulement, des millions de français cherchent à agir en marchant pour le climat ou en luttant contre l'écologie punitive.

Faire le choix de l'électricité verte, c'est décarboner notre air, soutenir une économie pérenne, locale et assurer un futur vivable pour nos enfants.

« Pas besoin d'être Président de la République pour sauver le monde. »

Notre objectif : faire de la France le premier pays 100% renouvelable.

100

Ce que l'on fait

On facilite le changement vers une offre verte.

Utiliser notre comparateur.

On décortique l'actualité énergétique qui compte.

Voir l'actualité décryptée

On fait des dossiers sur l'écosystème énergétique.

Voir nos dossiers

On recense les acteurs qui se mettent au vert.

Consulter notre annuaire.

On fait une curation de l'actualité importante.

Voir notre Twitter

On interviewe les personnes qui font bouger les choses.

Lire nos interviews.

L’Etat français s’engage dans la consommation d’électricité verte

L’Etat français s’engage dans la consommation d’électricité verte

Quelques jours seulement après les annonces d’Emmanuel Macron pour la préservation de la planète, voici une très belle nouvelle pour la consommation volontaire d’électricité verte !

Le Mont Saint-Michel est désormais vert

L’entreprise Hydroption vient d’être choisie par les Services des achats de l’Etat, pour la fourniture en électricité de source renouvelable de leurs bâtiments publics et ministères. L’entreprise annonce la fourniture prochaine de bâtiments prestigieux tels que le Ministère de la Transition écologique et solidaire, la Sorbonne, Sciences Po, le Mont Saint-Michel ou encore plusieurs Châteaux de la Loire.

De 2020 à 2023, Hydroption fournira 3TWh d’électricité d’origine renouvelable française. En effet, depuis sa création, l’entreprise s’est engagée dans le soutien de producteurs locaux éoliens et hydrauliques afin d’œuvrer, à leur échelle, dans la transition énergétique.

Un engagement dans l’électricité verte qui montre le bon exemple

Plus qu’un simple choix d’achat stratégique, les Services des achats de l’Etat montre la voix vers une transition en accord avec les valeurs présentées par le gouvernement suite, notamment, à la loi transition énergétique et autres accords de Paris. Au-delà de simples mots, l’Etat se place en figure de proue de ce mouvement. Par ce fait, l’institution entend soutenir le développement des énergies renouvelables par l’achat de Garanties d’Origine en plus de son électricité.

Nous ne pouvons que soutenir cette action et espérons que d’autres instances étatiques prendront le même chemin, et que les grandes entreprises suivront le pas.

Quel bonheur de savoir que les lampadaires du Mont Saint-Michel consomment vert !

Photo de dan wilding on Unsplash

Nous sommes l'agence de promotion de l'électricité verte.

Alors que la France figure tristement parmi les derniers en Europe à consommer de l’électricité verte avec 7% seulement, des millions de français cherchent à agir en marchant pour le climat ou en luttant contre l'écologie punitive.

Faire le choix de l'électricité verte, c'est décarboner notre air, soutenir une économie pérenne, locale et assurer un futur vivable pour nos enfants.

« Pas besoin d'être Président de la République pour sauver le monde. »

Notre objectif : faire de la France le premier pays 100% renouvelable.

100

Ce que l'on fait

On facilite le changement vers une offre verte.

Utiliser notre comparateur.

On décortique l'actualité énergétique qui compte.

Voir l'actualité décryptée

On fait des dossiers sur l'écosystème énergétique.

Voir nos dossiers

On recense les acteurs qui se mettent au vert.

Consulter notre annuaire.

On fait une curation de l'actualité importante.

Voir notre Twitter

On interviewe les personnes qui font bouger les choses.

Lire nos interviews.

42% des émissions de CO2 sont dues à l’électricité

42% des émissions de CO2 sont dues à l’électricité

D’après le dernier rapport du GIEC publié en 2014, la production d’électricité est la première source anthropique du réchauffement climatique (25%). Depuis, la production carbonée d’électricité augmente toujours. Selon l’Agence Internationale de l’Energie, 42% des émissions de CO2 liées à la consommation d’énergie dans le monde sont engendrées par la production d’électricité. Il s’avère que cette part est sensiblement la même lorsque l’étude s’intéresse à l’Europe. Nous sommes donc tous impliqués.

répartition GES

Source : https://www.iea.org/statistics/co2emissions/

 

Si la production d’électricité émet autant de CO2c’est parce que nous utilisons essentiellement en Europe des énergies fossiles pour la produire (charbon, gaz, fioul).

NET ELECTRICITY GENERATION

Source : https://ec.europa.eu/eurostat?

Afin de régler le problème de la production d’électricité en Europe, il n’y a pas de secret : il faut que notre consommation fasse changer les choses rapidement !

Notre priorité doit être de consommer de l’électricité d’origine renouvelable de part son importance et sa facilité de mise en oeuvre comparé aux efforts à réaliser sur l’alimentation, le transport, d’habillement, etc.

 

Une idée reçue tenace : Avec le nucléaire, la France n’émet pas de CO2.

C’est un argument qui ressort souvent en effet : En France, notre électricité provient principalement du nucléaire et n’émet donc pas de CO2. Nous ne sommes donc pas concernés ? Pourquoi un consommateur d’électricité doit se considérer européen et non pas strasbourgeois, alsacien, français ou citoyen du monde ?

L’électricité n’a pas de frontière physique mais des frontières politiques.

Il est important de considérer qu’un consommateur d’électricité européen utilise les mêmes sources énergétiques, peu importe le pays d’Europe où il se trouve. En appuyant sur un interrupteur, c’est l’ensemble des centrales européennes que nous sollicitons. C’est cohérent d’un point de vue physique et surtout, c’est à cette échelle que nous pouvons agir !

L’électricité se déplace à 200000 km par seconde. Si nous avons l’impression que l’électricité arrive de manière instantanée, c’est que le signal électrique a une vitesse proche de la vitesse de la lumière lorsqu’il se déplace dans le cuivre. Si un câble électrique faisait le tour de la terre en ligne droite, l’électricité pourrait en faire 5 fois le tour en une seconde !

Ainsi, n’importe quelle centrale électrique est susceptible de répondre instantanément à notre besoin d’électricité à partir du moment où elle est connectée à notre réseau électrique. Hors ce réseau est EU-RO-PEEN !

carte-du-réseau-électrique-européenCliquez-ici pour accéder à la carte interactive en plein écran.

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, les pays européens ont coopéré intensément afin d’obtenir un réseau électrique dense traversant les frontières. Il n’est pas rare d’entendre parler de « plaque de cuivre européenne » pour illustrer le fait que l’électricité circule facilement entre les pays européens. De nombreux travaux sont d’ailleurs encore réalisés pour connecter davantage les pays. Rien qu’en France, il y a 50 interconnexions avec nos pays voisins et quatre nouvelles interconnexions haute tension seront mises en service prochainement : « IFA 2 » et « Eleclink » avec le Royaume-Uni, « Savoie-Piémont » avec l’Italie et « Golfe de Gascogne » avec l’Espagne.

Par ce biais, en allumant notre ampoule, il est possible de recevoir de l’électricité émanant d’une centrale du Danemark ou de Pologne, au même titre qu’une centrale française. Alors non, on ne consomme pas que du nucléaire en France ! Nous sommes également responsables du charbon brûlé au Danemark, en Pologne ou en Allemagne, et du gaz brûlé aux Pays-Bas ou encore au Royaume-Uni. Nos prises électriques font parties d’une globalité européenne.

En tant que consommateur en France, il est sensé de considérer que 42% de nos émissions de COsont dues à notre consommation d’électricité, soit directement pour nous chauffer ou nous éclairer, soit lorsque nous utilisons un service ou un produit ayant impliqué des entreprises ou des administration européennes.

Tous les consommateurs européens d’électricité doivent agir ! Les particuliers, les entreprises, les administrations doivent toutes demander à ce que leur électricité soit d’origine renouvelable partout en Europe.

Auteur : Ivan Debay

Nous sommes l'agence de promotion de l'électricité verte.

Alors que la France figure tristement parmi les derniers en Europe à consommer de l’électricité verte avec 7% seulement, des millions de français cherchent à agir en marchant pour le climat ou en luttant contre l'écologie punitive.

Faire le choix de l'électricité verte, c'est décarboner notre air, soutenir une économie pérenne, locale et assurer un futur vivable pour nos enfants.

« Pas besoin d'être Président de la République pour sauver le monde. »

Notre objectif : faire de la France le premier pays 100% renouvelable.

100

Ce que l'on fait

On facilite le changement vers une offre verte.

Utiliser notre comparateur.

On décortique l'actualité énergétique qui compte.

Voir l'actualité décryptée

On fait des dossiers sur l'écosystème énergétique.

Voir nos dossiers

On recense les acteurs qui se mettent au vert.

Consulter notre annuaire.

On fait une curation de l'actualité importante.

Voir notre Twitter

On interviewe les personnes qui font bouger les choses.

Lire nos interviews.

Direct Energie devient Total Direct Energie

Direct Energie devient Total Direct Energie

En avril 2018, Total acquerrait 74% de Direct Energie le premier fournisseur alternatif d’électricité en France pour 1,4 milliard[1] d’euros. En septembre 2018, suite à une OPA, le géant pétrolier détenait 95% des titres de Direct Energie. Cette part est ensuite passée à 100% grâce au retrait obligatoire des actions minoritaires[2].

Enfin c’est tout récemment en ce mois d’avril 2019 que Direct Energie est renommée en Total Direct Energie. Total était déjà sur le marché de la fourniture d’électricité depuis 2017 avec l’offre Total Spring, une offre proposant exclusivement de l’électricité produite en France avec des énergies renouvelables. Total a annoncé son retrait du commerce[3]. Les désormais anciens clients de Total Spring, se verront devenir clients de Total Direct Energie d’ici fin 2019[4].

Avec les 2,7 millions de clients de l’ex-fournisseur Direct Energie et les 500 000 clients de feu Total Spring, Total Direct Energie devient le nouveau premier fournisseur alternatif d’électricité avec environ 9% de part de marché de l’électricité derrière EDF qui détient toujours 83% du marché.

Total affiche déjà de grandes ambitions et vise les 6 millions de clients en France sur le marché de l’électricité à l’horizon 2022.

rapport QuiEstVert où se cachent les consommateurs d'électricité verte

 

Les offres d’électricité commercialisées par Total Direct Energie

Avec cette fusion, le géant pétrolier a maintenu les trois offres de l’ex-fournisseur Direct Energie et en a ajouté une nouvelle offre spéciale compteur Linky.

  • Offre Classique : Réduction de 5% sur le prix du KWh par rapport au TRV (Tarif réglementé de vente).
  • Offre Online: Réduction de 10% sur le prix du KWh par rapport au TRV en supprimant l’accès au contact téléphonique.
  • Offre verte: Réduction de 2% sur le prix du KWh par rapport au TRV avec une électricité 100% renouvelable produite dans l’Union Européenne.
  • Une offre Heure super creuses dédié aux consommateurs qui ont le compteur Linky. En souscrivant à cette offre, ceux-ci bénéficient d’un prix de KWh deux fois moins cher la nuit.

 

Sources :
[1] https://www.lemonde.fr/energies/article/2018/04/18/total-va-acheter-74-de-direct-energie-pour-1-4-milliard-d-euros_5286891_1653054.html
[2] http://www.minoritaires.com/quest-ce-quun-retrait-obligatoire-en-bourse/
[3] https://www.capitaine-energie.com/actualites-energie/total-spring-bientot-500-000-clients/
[4] https://www.total-spring.fr/sites/default/files/media/documents/FAQ-clients-totalspring_0.pdf

Nous sommes l'agence de promotion de l'électricité verte.

Alors que la France figure tristement parmi les derniers en Europe à consommer de l’électricité verte avec 7% seulement, des millions de français cherchent à agir en marchant pour le climat ou en luttant contre l'écologie punitive.

Faire le choix de l'électricité verte, c'est décarboner notre air, soutenir une économie pérenne, locale et assurer un futur vivable pour nos enfants.

« Pas besoin d'être Président de la République pour sauver le monde. »

Notre objectif : faire de la France le premier pays 100% renouvelable.

100

Ce que l'on fait

On facilite le changement vers une offre verte.

Utiliser notre comparateur.

On décortique l'actualité énergétique qui compte.

Voir l'actualité décryptée

On fait des dossiers sur l'écosystème énergétique.

Voir nos dossiers

On recense les acteurs qui se mettent au vert.

Consulter notre annuaire.

On fait une curation de l'actualité importante.

Voir notre Twitter

On interviewe les personnes qui font bouger les choses.

Lire nos interviews.