4 moyens d’empêcher votre maison de consommer (trop) d’énergie cet été

par | Juin 27, 2019 | Lifestyle

Alerte canicule ! Si vous aussi, la perspective de passer l’été à transpirer à grosses gouttes à la maison, vous fait déjà mourir de chaud, il va falloir vous préparer un minimum à affronter ce qui est annoncé comme la plus grosse vague de chaleur de ces dernières années. Pire que 2003 paraît-il ! Et oui, voici les premiers signes réellement perceptibles de ce que le réchauffement climatique peut engendrer… Voici un petit guide pour survivre à domicile à cette fournaise, de manière écolo évidemment ! Ce serait dommage d’en rajouter une couche…

« Mai plutôt frais, juin plutôt chaud » !

Voilà une citation qui prend tout son sens en ce début d’été. L’été s’installe enfin et les températures augmentent. Ah l’été, les après-midis à la piscine, à la plage, le soleil qui se couche tard et les promenades… Qu’est-ce-que cela nous avait manqué ! SAUF qu’à la plage on n’y est pas encore. Il va donc falloir trouver un moyen de se rafraîchir, et donc un sacré nouveau poste de consommation d’énergie.

1 – Le BA.BA de la survie en intérieur

Ajuster la climatisation

 

Votre obsession l’été ? Rentrer chez vous et être au frais. Tandis que vous vous obstinez à maintenir une température agréable à l’intérieur, vous poursuivez vos tâches quotidiennes, qui, entraînent souvent une augmentation de la température ambiante.

Nos astuces ? Adopter un comportement éco-responsable simple, en veillant, par exemple, à garder les fenêtres fermées et à ne les ouvrir que lorsque la température extérieure commence à baisser (tôt le matin et tard le soir !). On colle un thermomètre à l’intérieur et un à l’extérieur, et on profite de la moindre baisse de température pour aérer un grand coup. Toutes portes ouvertes pour créer un courant d’air, c’est encore mieux ! Dernière petite astuce : il semblerait qu’humidifier ses rideaux soit une bonne technique pour créer une ambiance à la fraîche… Vous nous direz ?

Comme le reste de l’année, pensez à bien éteindre tous vos appareils électriques. Les lampes produisent de la chaleur lorsqu’elles sont allumées et utiliser son four rafraîchit rarement la pièce. C’est une bonne raison pour privilégier les salades à base de légumes et fruits (frais !) tant qu’à faire. Et si vous ne résistez pas à l’envie d’allumer votre plaque chauffante, vous pouvez aussi envisager de cuisiner dehors – sur votre balcon par exemple.

2 – Remplacer la climatisation

des gestes simples pour empêcher la surconsommation

 

Quand on pense canicule, notre instinct de survie nous crie « CLIMATISATION » à plein poumons dans nos oreilles. Le problème est que la climatisation est responsable à elle-seule de 10% de la consommation électrique mondiale selon l’Agence internationale de l’Energie, ce qui est énorme. 

À moins d’emménager chez Picard, le ventilateur reste donc votre meilleur allié. Pour une climatisation naturelle, il vous suffit de placer une bouteille d’eau congelée juste devant. Cela vous évitera de brasser de l’air chaud !

Pour les irascibles adeptes de la clim, tâchez de régler correctement votre appareil. Nombreux sont ceux qui affirmeront que réduire la température de son thermostat d’un degré ne changera rien, aussi bien au niveau de son porte-monnaie, que de son empreinte environnementale. En réalité, d’après Johnny Garratoni (chef de groupe Climatisation et Pompe à chaleur chez Atlantic), réduire la température de sa climatisation de un degré seulement réduit potentiellement de 4 à 5% sa facture mensuelle. Voici deux astuces simples à mettre en place.

La première est d’opter pour une climatisation réversible. Elle va vous permettre de maintenir la température désirée toute l’année et d’abaisser l’humidité dans la pièce tout en brassant l’air. Vous pouvez également choisir le mode déshumidification de votre climatiseur (mode « dry »), souvent suffisant pour garantir votre confort et plus économe en énergie.

Vous pouvez également choisir un appareil performant doté de la technologie Inverter. Celle-ci s’adapte à vos besoins et permet de moduler la puissance et la vitesse de l’appareil en fonction des besoins et de la température souhaitée. Elle a un quadruple avantage : un confort optimal garanti grâce à un fonctionnement continu, une température douce et constante, un niveau sonore plus bas, et surtout la réalisation d’importantes économies d’énergie.

 

3 – L’option investissement et/ou gros travaux

optez pour un thermostat intelligent

 

Passons aux choses sérieuses et sortons les grands moyens ! Si vous être l’heureux propriétaire de votre domicile, plusieurs travaux et investissements sont possibles pour prévenir les grosses chaleurs. À savoir :

  • Installer un bon double vitrage à ses fenêtres ou, encore mieux, installer des fenêtres anti-UV qui vont filtrer les rayons du soleil et vous éviter de re-créer un effet de serre dans votre maison.
  • Privilégier une peinture claire pour vos murs extérieurs et votre toit afin de  réfléchir les rayons du soleil.
  • Isoler correctement les parties les plus à même de laisser pénétrer la chaleur à savoir votre toiture et vos combles, vos vitres et baies vitrées, vos murs et vos sols…
  • Végétaliser votre extérieur ET votre intérieur. Avoir des arbres à feuilles caduques dans votre jardin vous permettront de profiter de leur ombre l’été. Un mur végétalisé retiendra la fraîcheur. Et si votre extérieur est limité, pensez aux plantes d’intérieur qui aideront à purifier l’air.

4 – Respirez, sortez !

sortez vous aérer !

Certes, quand la canicule et les températures s’emballent, nous préférons rester chez nous à l’abri de la chaleur. Néanmoins, sortir de chez vous est une manière infaillible de diminuer sa consommation d’énergie cet été. 😉

Appréciez ce beau temps en pratiquant des activités adaptées, comme par exemple des activés nautiques, des après-midi plage ou piscines, ou encore la visite de musées ou de patrimoines historiques.

Parce que ce serait perdre son temps que de ne pas profiter de la meilleure façon de cette saison tant attendue…

Auteur : Emma Kakon

 

Nous sommes l'agence de promotion de l'électricité verte.

Alors que la France figure tristement parmi les derniers en Europe à consommer de l’électricité verte avec 7% seulement, des millions de français cherchent à agir en marchant pour le climat ou en luttant contre l'écologie punitive.

Faire le choix de l'électricité verte, c'est décarboner notre air, soutenir une économie pérenne, locale et assurer un futur vivable pour nos enfants.

« Pas besoin d'être Président de la République pour sauver le monde. »

Notre objectif : faire de la France le premier pays 100% renouvelable.

100

Ce que l'on fait

On facilite le changement vers une offre verte.

Utiliser notre comparateur.

On décortique l'actualité énergétique qui compte.

Voir l'actualité décryptée

On fait des dossiers sur l'écosystème énergétique.

Voir nos dossiers

On recense les acteurs qui se mettent au vert.

Consulter notre annuaire.

On fait une curation de l'actualité importante.

Voir notre Twitter

On interviewe les personnes qui font bouger les choses.

Lire nos interviews.